Photos and images from actual world


SOURCE facebook.com/hangovercurecouk

Hold up pour demander son propre argent


(Article could be translated in several languages)

Un braquage, comme on dit en anglais ” Hold Up” d’une banque c’est quelque chose que l’on voit dans la vie réelle partout dans le monde. Aussi bien que dans les films et romans. Cependant un “Hold up” d’une banque pour exiger son “propre argent” existant sur son compte bancaire?? Là c’est plus rare.

En effet, à Beyrouth, au Liban, suite à la crise financière dûe au “hold up” qu’ont subi les déposants et clients de toutes les banques. Les clients de ces banques ont quasiment tout perdu (ou presque) de leurs dépôts, de leurs économies et de leurs avoirs. Les banques interdisent à leurs clients de retirer leur propres économies. Même si une légère amélioration a été enregistrée en leur permettant de retirer des sommes “au compte compte” avec des plafonds trop limités. Autant dire que ces épargnants ne sont pas près de récupérer leurs économies.

La semaine dernière, un client ne pouvant plus supporter les refus de sa banque…. Refus et interdiction de lui permettre de retirer une partie de ses économies pour des besoins urgent.

En effet, ce monsieur souhaitait retirer de l’argent pour soigner son père malade.

La banque lui refusant ses demandes ( refus du montant total ou partiel, nous ne savons pas) Cependant, le droit naturel de tout client de retirer son propre argent , le montant qu’il souhaite lui a été refusé.

Armé d’une mitraillette, il a dû effectuer un hold up de sa propre agence bancaire pour exiger le retrait de son “propre argent”.

Les citoyens étant aussi logés à la même enseigne, lui ont apporté leurs soutiens. Sachant qu’une prise d’otage n’était pas la méthode souhaitée. Les otages ( salariés de la banque et clients) étant eux aussi victimes et étant logés à la même enseigne que le braqueur.

Pour résumer, même si la méthode était contestée, cependant de nombreux citoyens rassemblés autour de la banque ont crié leur colère envers le pouvoir, envers les députés, envers les politiques qui ont vu leurs portefeuilles et épargnes passer illégalement sans doute, donc passer de 1 us $ au milliard de us $ dans des compte bancaires et paradis fiscaux à l’étranger alors que la population a perdu son argent

Le déposant qui a quelques milliers ou centaines de milliers de dollars en banque. Eh bien il ne l’a que sur un bout de papier que lui remet la banque. Sauf qu’en réalité, il ne peut en disposer ( et sans doute ne le pourra plus jamais )

Cocasse et triste de voir une personne effectuer un HOLD UP pour “retirer” son propre argent.

Photographers


Photographers from around the world

Sources “around the world” (Facebook)https://www.facebook.com/Around-the-World-109402800767702

Laugh with Mr Bean / Riez avec Mr Bean


Istanbul under snow : 2022


Funny video : How to exist without social medias ?


Anti social

Sources Youtube

Mais qui a tué Harry ? The trouble with Harry (1955)


Par hasard, hier, entre 2 enregistrements radio, nous avons découvert ce film d’ALFRED HITCHCOK.

Un film de 1955 : Un des rares films de HITCHCOK qui pourrait être classé dans la catégorie des comédies( mais relativement morbides en revanche). Certaines scènes font même rigoler tellement loufoques paraissaient elles. Chose rare dans les films de ce réalisateur. Du moins, selon nos modestes connaissances cinématographiques (d’amateurs)

Voici donc le résumé de ce film et quelques séquences que nous avons souhaité partager avec vous, pour le plaisir

Dans le petit hameau de Highwater, dans le Vermont, un petit garçon découvre un cadavre fraîchement mort apparu à flanc de colline au-dessus de la ville, il part vite chercher sa mère. Au même moment, un vieux chasseur tombe sur le même cadavre et pense l’avoir tué. Les habitants du lieu sont les uns après les autres confrontés au cadavre Le problème de savoir qui est la personne, qui était responsable de sa mort subite et ce qui devrait être fait avec le corps est «le problème avec Harry».

TRAILER IN FRENCH / BANDE ANNONCE EN FRANÇAIS

Le capitaine Wiles est persuadé qu’il a tué l’homme avec un tir égaré de son fusil en chassant, jusqu’à ce qu’il soit démontré qu’il a effectivement tiré sur un lapin. Jennifer Rogers, l’épouse de Harry, croit qu’elle a tué Harry parce qu’elle l’a frappé violemment avec une bouteille de lait. Mlle Gravely est certaine que l’homme est décédé après un coup du talon de sa botte de randonnée lorsqu’il s’est jeté sur elle hors des buissons, encore étourdi par le coups qu’il a reçu de Jennifer. Sam Marlowe, un artiste peintre original, mais ouvert d’esprit sur l’ensemble de l’événement et est prêt à aider ses voisins et ses nouveaux amis de toutes les manières possibles. En tout cas, personne n’est bouleversé du tout par la mort de Harry.

TRAILER IN ENGLISH

Cependant, ils espèrent tous que le corps ne sera pas porté à l’attention des autorités, incarnées par le zèle du shérif adjoint, Calvin Wiggs, froid et sans humour, et qui gagne des primes à chaque verbalisation ou arrestation. Le capitaine, Jennifer, Mlle Gravely et Sam enterrent le corps puis le déterrent à nouveau plusieurs fois au cours de la journée. Ils cachent ensuite le corps dans une baignoire. Le médecin local alerté diagnostique une mort naturelle, aucun acte criminel n’a donc été commis. Les protagonistes décident alors de replacer le cadavre sur la colline où il a été découvert la première fois, afin de le faire apparaître comme s’il venait d’être découvert.

Entre-temps, Sam et Jennifer sont tombés amoureux et souhaitent se marier, et le capitaine et Miss Gravely sont également devenus un couple. Sam a pu vendre toutes ses peintures à un millionnaire de passage, bien que Sam refuse d’accepter de l’argent et demande à la place quelques cadeaux simples pour ses amis et lui-même dont un lit à deux places pour lui et Jennifer

  • Edmund Gwenn : le capitaine Albert Wiles, un marin à la retraite
  • John Forsythe  : Sam Marlowe, un artiste peintre moderne
  • Shirley MacLaine  : Jennifer Rogers, la mère d’Arnie
  • Mildred Natwick  : Miss Ivy Gravely, une vieille fille
  • Mildred Dunnock : « Wiggie » Wiggs, l’épicière-postière du village
  • Jerry Mathers : Arnie Rogers, le petit garçon de Jennifer
  • Royal Dano  : Calvin Wiggs, le shérif adjoint
  • Parker Fennelly : le millionnaire
  • Barry Macollum : le clochard
  • Dwight Marfield : Dr Greenbow, le médecin bigleux
  • Ernest Curt Bach : Ellis, le chauffeur du millionnaire
  • Alfred Hitchcock : l’homme qui passe devant l’exposition de Sam
  • Philip Truex : Harry Worp, le mort
  • Leslie Woolf : le critique d’art du Musée d’art moderne

I DREAM OF JEANNIE


Do you want to laugh, have a good time, laugh? review or discover a series full of good humor ???

Click on those videos 🙂

and watch this series of “I dream of jeannie”

Voir l’article

COVID 19 Dubaï ( Vidéo & Article )


La police de Dubaï porte un casque qui prend la température des citoyens.

 

Nous reprenons un article paru sur le site du Huffington Post et repris par un site.

RadioSatellite le reprend pour vous le présenter.

 

Police Dubaï

Police Dubaï

VIDEO 

https://youtu.be/V5NadFo1O_s

Etrange et Insolite

Rassurez-vous, il s’agit d’une détection à distance pour freiner la propagation de l’épidémie de Covid-19.

View original post 196 more words

Pictures for fun…Photos pour rire


Aide / cotisation / Contribution

RadioSatellite: Rédaction et radio sont une activité non commerciale. Seuls votre participation et cotisation libre peut aider le site/la radio à poursuivre leurs activités pour acquérir matériel et outils. Merci. —————————————– —————————————– Radio Satellite: Website and radio are a non-commercial activity. Only your participation and free subscription can help the site / radio to continue their activities to acquire equipment and tools. Thank you

€2.00

Nous avons sélectionné quelques photos / images juste pour le fun.

Images drôles à partager bien sûr

Funny pictures to share of course

Don’t hesitate to share this article ( just for those images)

 

Translation :

 

Left text :

Waow that’s very modern… Rich, Light  in weight like a smartphone

No losing time in downloadine..working without electricity.. what is it??

Right text :

It’s called…A book

1

 

3

 

Translation :

Hey, I was plucked on a beautiful sunny tree … What about you?? from where are you coming?

2

 

Translation:

I know nothing in saving life…But I’m wondering about the  girl on the right of this photo !!!

5

 

 

Translation:

Policeman : Any drugs?? coke? alcohol?

Driver : No thanks, I have everything i need 🙂

9

 

10

 

 

Mystery…Mystère


Wishing you a great time with RadioSatellite.co
Our Website and also our Radios :

RadioSatellite (Instrumental, jazz, lounge, easy listening…)
RadioSatellite2 (Golden Oldies Hits from 70s and 80s )

RADIO SATELLITE

Racetrack Playa is home to an enduring Death Valley mystery. Littered across the surface of this dry lake, also called a “playa,” are hundreds of rocks — some weighing as much as 320 kilograms (700 pounds) — that seem to have been dragged across the ground, leaving synchronized trails that can stretch for hundreds of meters.Death_Valley

What powerful force could be moving them? Researchers have investigated this question since the 1940s, but no one has seen the process in action — until now.

In a paper published in the journal PLOS ONE on Aug. 27, a team led by Scripps Institution of Oceanography, UC San Diego, paleobiologist Richard Norris reports on first-hand observations of the phenomenon.

Because the stones can sit for a decade or more without moving, the researchers did not originally expect to see motion in person. Instead, they decided to monitor the rocks remotely by installing a…

View original post 826 more words

Il construit des pianos de 5 mètres de hauteur (vidéo)


#Piano #Music #Musique

Etrange et Insolite

David Klavins est un pianiste qui, pendant des années, n’a pas pu trouver de pianos produisant les sons qu’il imaginait dans sa tête.

View original post 60 more words

UNE TANTE BIZARRE


Belœil: Elle échappe à une condamnation après avoir mis sur Facebook des photos de sa nièce nue.

 

vieille tante

grand mother

Un jeune homme est resté bouche bée devant son ordinateur. Sa sœur âgée de 15 ans s’exposait nue, dans des poses érotiques, sur son mur Facebook. Ces images destinées à exciter un adolescent boutonneux de l’autre côté de la Méditerranée étaient là, à la vue de tous ses contacts.

 

 

 

dancing girls

dancing girls

Elles y sont restées quarante minutes, le temps pour la police, alertée par le jeune homme, de découvrir que les images avaient été publiées par un tiers malveillant.

Le coupable a rapidement été identifié. Il s’agissait de la tante de la jeune fille qui avait eu accès à son compte Facebook puisque la jeune fille avait pour habitude de squatter son ordinateur quand elle accompagnait ses parents chez son oncle. Cette mauvaise addiction, qui frappe les jeunes de 7 à 77 ans, n’a pas plu à la tante qui ne portait pas sa nièce dans son cœur.

judge

juge

En analysant le profil de sa nièce, la prévenue avait découvert les photos érotiques envoyées par message privé. Elle avait expliqué au tribunal qu’elle voulait montrer à sa belle-sœur de quoi était capable sa fille car elle n’avait pas l’air de la croire quand elle prétendait qu’il fallait la recadrer.

Mais au lieu de lui en parler en privé, elle n’a rien trouvé de mieux que de l’exposer publiquement, ce qui constitue une infraction pénale. Une grosse bêtise qui l’a conduit devant le tribunal correctionnel. «  C’est clair que c’est une grosse bêtise. Quand on veut jouer à la mère la vertu, on n’enfreint pas soi-même la loi  », avait affirmé l’avocat de la défense, M e  Baudoux. Encore fallait-il que la femme se rende compte que sa maladresse était une infraction.

Jeudi, le tribunal a estimé qu’elle était coupable de l’infraction mais a estimé qu’il ne fallait pas la condamner à un an de prison avec sursis comme l’avait requis le procureur du roi. Une simple suspension du prononcé, qui serait de nature à lui faire comprendre de ne plus recommencer, a été prononcée.

Source: Sud info.be

simpsons

CV Bizarre


Chien paresseux

STOCKHOLM (Reuters) – Une assistante sociale suédoise a joué sur le principe de la publicité, même négative, pour illustrer l’adage: “En bien ou en mal, l’essentiel c’est qu’on en parle”.

 

AW, 30 ans, a fait passer dimanche dans son quotidien régional  une publicité proclamant “Je veux un travail bien payé. Je n’ai pas d’imagination, je suis anti-sociale, pas créative et sans talent.”

superman needs jogging

 

Son téléphone n’a cessé de sonner depuis, et les propositions d’emploi affluent.

“J’ai tout tourné à l’inverse. J’étais fatiguée de faire les choses comme il faut”, a-t-elle expliqué lundi dans l’édition internet  d’un quotidien.

loto

 

Elle a déjà un rendez-vous mercredi pour un entretien avec une société appelée  qui lui propose un salaire mensuel de  de 2.000 euros, une rémunération supérieure de 30% à celle de son poste actuel d’aide à des personnes âgées.

Article du dessus :  Source  “je meclate”

Evasion de prison, destination dentiste


Un détenu s’est évadé d’une prison suédoise pour faire soigner une rage de dent avant de se rendre à la police, et a vu sa peine prolongée d’une journée.

funny dentist

funny dentist

 

Le prisonnier s’était échappé début novembre de la prison de Oestragaard dans le sud-ouest de la Suède, deux jours avant la date de la fin de sa peine, “parce qu’il avait mal aux dents et voulait aller chez le dentiste”, ont indiqué des responsables de la prison. “En sortant du dentiste il s’est rendu à la police”, selon la même source.

père noel en prison

père noel en prison

L’homme de 51 ans s’était plaint de maux de dents auprès des responsables de la prison quatre jours avant son évasion de cette prison aux mesures de sécurité peu strictes. “Tout mon visage était totalement enflé”, a expliqué ce prisonnier au quotidien suédois Dagens Nyheter. “A la fin je ne pouvais plus le supporter”, a-t-il ajouté.

Sa peine, d’un mois de détention à l’origine, a été prolongée de 24 heures, les responsables de la prison ayant décidé de décompter le jour de l’incident du temps purgé en prison. Le détenu, qui a quitté la prison depuis, a expliqué au journal suédois qu’il était avant tout content de s’être débarrassé de sa rage de dent. “Maintenant il me reste à payer la note du dentiste”, a-t-il conclu.

Dentiste ancienne époque

Dentiste ancienne époque

Source  de l’article AFP  / 7S7 belgique.

 

 

LIRE ALONGEE SUR CANAPE


Avez vous déjà essayé cette position?

Nous cherchons tous une position confortable pour lire…
En fait, c’est simple, il suffit de faire comme cette jeune fille 🙂

Lire confortablement... l'avez-vous déjà fait :)

Lire confortablement… y avez-vous pensé?

A BUTCHER…. VEGAN ?


https://www.bbc.com/news/uk-scotland-glasgow-west-47

After about 15 years working in the meat industry, butcher Brian Kavanagh found he was concealing a secret.

 

Much of his adult life had been spent shaping, slicing and trimming animal products by the slab without a qualm – a career that began when he was just 16 in a small family-run butcher in Burnside, South Lanarkshire.

But as he stood silent behind the meat counter in Morrisons supermarket, aged 33, Brian couldn’t quite find the words to tell colleagues he had become vegan.

“I kept it to myself,” he said. “I didn’t tell anyone because I was worried about them making jokes. Before I just looked at it as a piece of meat going on a dinner plate but then you see it as an animal and not just a steak.

“I was a bit depressed, it just didn’t feel good, so I had to leave.”

Brian said becoming a butcher was the first job he picked at the Job Centre as a teenager – and it was “just something to keep my dad quiet”.

As an adult, he said eating meat such as steak or chicken was routine and he would often buy meat from work for convenience.

 

Vegan butcher

He first considered giving up animal products when his wife Rebecca became vegan, but it was the animal welfare documentary Earthlings, narrated by Joaquin Phoenix, that finally pushed him to make the change.

The award-winning film, directed by Shaun Monson, contains footage of the conditions inside factory farms. Now Brian, his wife and his two children, age nine and six, stick to a plant-based diet.

“Me and the kids would have separate meals from my wife,” he said. “Now it’s so much easier doing it together.”

Brian, who is now 36, gave in his notice to Morrisons and was eventually hired at the Glasgow base of Sgaia’s Vegan Meats, founded by Hilary Masin and Alberto Casotto.

“I was worried my background and my story might put them off, and they wouldn’t want someone who was a meat butcher for 15 years,” he said.

“But they were really excited about it and wanted me just as much as I wanted to work there.”

He now calls himself a vegan butcher.

By blending a combination of soy, gluten and spices, Sgaia’s creates a number of vegan products which they call ‘mheats’ – from staples like streaky bacon and burgers to more specialised foods such as charcuterie.

The firm supplies a number of restaurants and kitchens in Glasgow – including the pop-up Durty Vegan Burger Club.

The job transition was a worry for Brian but quickly soon after joining he helped to launch one of its most popular products – the vegan lorne sausage.

He said: “Making sausages was a big part of being a butcher. Once I saw how the [vegan] base was made I thought it would be interesting to try to play about with that and create a lorne sausage.

“All the feedback has been really good. We took it to a festival and some people were coming back two or three times.”

Recent years have seen a large rise in small food manufacturers marketing their products as a new form of meat, despite resistance around the world.

In the US, last week, the governor of South Dakota signed legislation that required “fake meat” products to be appropriately labelled as it “misled” consumers.

It came after the US Cattlemen’s Association lodged a petition calling for an official definition of “beef” and “meat” in 2018.

France has also banned labelling vegan or vegetarian products as a meat item to avoid confusion.

But regardless of labels, Brian claimed his own lifestyle changes have brought him nothing but happiness.

He said: “My skin was the first thing I noticed. I always had spots until I was 30, but my skin became a lot clearer. I feel clearer in the mind too.

“It’s that psychological thing – you eat something healthy, you feel good.”

 

https://www.bbc.com/news/uk-scotland-glasgow-west-47

 

Sources :