Brigitte Bardot


Brigitte Bardot (également connue sous les initiales de « BB »), née le 28 septembre 1934 à Paris, est une actrice française de cinéma, mannequin, chanteuse et militante des droits des animaux.

Figure féminine des années 1950-1970, elle est une star mondiale, l’égérie et la muse de grands artistes de l’époque. Emblème de l’émancipation des femmes et de la liberté sexuelle, elle incarne des rôles de femme libérée, anticonformiste et parfois fatale.

Elle tourne avec plusieurs grands cinéastes, interprétant des personnages à l’élégante légèreté et à la sensualité photogénique. Elle devient rapidement un sex-symbol et acquiert une renommée internationale. Avec à son actif 45 films et plus de 70 chansons en près de vingt et un ans de carrière, Brigitte Bardot est l’une des artistes françaises les plus célèbres au monde.

En 1973, elle met un terme à sa carrière d’actrice pour se consacrer à la défense des droits des animaux, notamment avec la création de la Fondation Brigitte-Bardot.

Brigitte Bardot naît le 28 septembre 1934 au domicile de ses parents, 5, place Violet, dans le 15e arrondissement de Paris. Son père, Louis Bardot (1896-1975), est un industriel originaire de Ligny-en-Barrois, en Lorraine : issu « de la haute bourgeoisie catholique solidement implantée aux commandes de la Troisième République », il est le propriétaire des usines Bardot (appartenant aujourd’hui à Air liquide), dont le siège se trouve rue Vineuse, à Paris. Il descend aussi de la famille Oudinot dont est issu le maréchal d’Empire Nicolas-Charles Oudinot, duc de Reggio (1767-1847). Sa mère, Anne-Marie Mucel (1912-1978) est la fille du directeur d’une compagnie d’assurances, Isidore Léon Mucel (1881-1958). Artiste contrariée qui souhaitait être ballerine, sa mère, à qui elle dit « vous », reporte son ambition sur sa fille et la contraint à une discipline rigoureuse, n’hésitant pas à la gifler « si son corps s’affaisse », afin que sa disciple y gagne ce « port de tête altier », qui caractérisera l’actrice et sera perçu par certains comme de l’arrogance.

Dans son enfance marquée par une éducation très rigoureuse, Brigitte Bardot souffre d’une amblyopie, qui l’empêche de bien voir de son œil gauche. Elle étudie à l’Institut de la Tour, un établissement catholique situé au 86 de la rue de la Tour (16e arrondissement de Paris). Dissipée, elle souffre de la préférence de ses parents pour sa sœur cadette, Marie-Jeanne (dite « Mijanou », née le 5 mai 1938)13.

Elle se passionne pour la danse classique et fait ses premiers pas, à 7 ans, au cours de Marcelle Bourgat. En 1949, elle entre au Conservatoire de Paris et y obtient un premier accessit. Son père, dont un recueil de poèmes est primé par l’Académie française, est un passionné de cinéma et adore filmer : il existe ainsi de nombreux films de Brigitte enfant, ce qui est rare à cette époque. Hélène Lazareff, amie de sa mère et directrice de Elle et du Jardin des Modes, engage Brigitte Bardot en 1949 pour présenter la mode « junior ». À 15 ans, l’adolescente devient la « mascotte » du magazine Elle, dont elle fait la couverture dès 1949, sa silhouette élancée, la moue boudeuse et le regard sauvage enflammant la pellicule. Le réalisateur Marc Allégret, voyant une de ses photos sur le numéro du 8 mai 1950, demande à la rencontrer. Ses parents s’opposent à ce qu’elle devienne actrice, mais un de ses grands-pères la soutient dans son projet.

À l’audition, elle rencontre l’assistant d’Allégret, Roger Vadim, qui lui donne la réplique pour une scène du film Les Lauriers sont coupés. Le film ne se fait pas, mais ils tombent amoureux. Ses parents s’opposent à cette relation, désespérée la jeune femme fait une tentative de suicide. Son père consent alors à ce qu’elle l’épouse mais pas avant ses 18 ans ; ce qu’elle fait le 21 décembre 1952 deux mois après son dix-huitième anniversaire.

La vie privée de Brigitte Bardot fait l’objet d’une très forte médiatisation, notamment pendant sa carrière professionnelle. Disant avoir connu 17 hommes durant sa vie, elle se marie à quatre reprises.

Pour ses 18 ans, comme il le lui avait promis pendant son adolescence, son père l’autorise à se marier avec Roger Vadim. Le mariage est célébré à l’église Notre-Dame-de-Grâce de Passy (16e arrondissement de Paris) le 21 décembre 1952. Mais lors du tournage de Et Dieu… créa la femme, en 1956, elle tombe amoureuse de son partenaire, Jean-Louis Trintignant. Elle éprouve dès lors davantage d’amitié que d’amour pour Roger Vadim, qui réalise avec difficulté les scènes d’amour entre elle et Trintignant. Ce dernier quitte sa femme, Stéphane Audran, pour vivre avec Brigitte Bardot, qui fait de même avec Vadim. Elle écrit plus tard : « J’ai vécu avec lui la période la plus belle, la plus intense, la plus heureuse de toute cette époque de ma vie ». En 1957, alors qu’il effectue son service militaire, Jean-Louis Trintignant met un terme à leur relation, découvrant que Brigitte Bardot a une liaison avec Gilbert Bécaud ; brève liaison, précédant celle tout aussi éphémère avec Sacha Distel.

Brigitte Bardot et Sami Frey à Saint-Tropez en 1963.

Le 18 juin 1959, elle se marie avec Jacques Charrier, qu’elle a rencontré sur le tournage de Babette s’en va-t-en guerre. Apprenant peu après qu’elle est enceinte, ne désirant pas d’enfant et effrayée à l’idée d’être mère, elle envisage un avortement (précédemment par deux fois enceinte de Vadim, elle eut recours à l’IVG), mais aucun médecin n’accepte d’interrompre sa grossesse. Le 11 janvier 1960, elle donne naissance à l’unique enfant de sa vie, Nicolas Charrier. Les conditions de son accouchement dans son appartement du 71 avenue Paul-Doumer dans le 16e arrondissement de Paris sont particulièrement difficiles, le logement étant notamment barricadé pour échapper à l’objectif des journalistes. Elle déclare par la suite : « Ma grossesse était neuf mois de cauchemar. C’était un peu comme une tumeur qui s’était nourrie de moi, que j’avais portée dans ma chair tuméfiée, n’attendant que le moment béni où l’on m’en débarrasserait enfin ». Elle ajoute (peu après dans un entretien) : « J’aurais préféré accoucher d’un petit chien ».

Le couple divorce le 30 janvier 1963, Brigitte Bardot entretenant une relation avec Sami Frey depuis le tournage de La Vérité (1960). Elle affirme : « Sami, un être rare, sensible, angoissé et érudit qui resta longtemps l’homme de ma vie ». Frey ayant mis un terme à leur histoire à l’été 1963, Brigitte Bardot a une aventure avec le musicien brésilien Bob Zagury.

En mai 1966, elle rencontre Gunter Sachs, qu’elle épouse le 14 juillet à Las Vegas. Rentré en France après un voyage de noce à Tahiti, l’actrice refuse de vivre dans l’appartement de son époux. Bardot tourne À cœur joie, Gunter veut produire un film et le présenter au Festival de Cannes ; les organisateurs acceptent à la condition que l’actrice soit présente, ce qu’elle refuse dans un premier temps. Afin d’éviter un divorce, elle consent à participer à l’évènement, où elle remet une récompense à Michel Simon. La star ne reviendra jamais à Cannes. L’entente du couple ne cesse alors de se détériorer. En parallèle, elle interprète la chanson Harley-Davidson (1967), composée par Serge Gainsbourg, dont elle devient la muse et avec qui elle entame une relation extra-conjugale qu’elle qualifie d’« immense passion ». Mais pour essayer de sauver son mariage avec Gunter Sachs, elle demande à Gainsbourg de ne pas sortir Je t’aime… moi non plus et chante pour lui Bonnie and Clyde ou encore Comic Strip. Brigitte Bardot tourne en Espagne, Gunter l’accompagne. Leur réconciliation ne dure qu’un temps et l’un et l’autre enchaînent les aventures extra-conjugales. Ils divorcent trois ans après leur mariage, le 1er octobre 1969.

Par la suite, elle noue une relation avec Patrick Gilles, puis avec Christian Kalt, Laurent Vergez, Mirko Brozek et Allain Bougrain-Dubourg. En 1992, lors d’un dîner organisé par son avocat, Jean-Louis Bouguereau, à Saint-Tropez, elle fait la connaissance de Bernard d’Ormale, industriel et conseiller de l’homme politique Jean-Marie Le Pen, « un coup de foudre mutuel » écrit-elle plus tard ; ils se marient le 16 août 1992.

C’est en 1962 que Brigitte Bardot engage son premier combat pour la cause animale, en militant pour le pistolet d’abattage indolore dans les abattoirs. En effet, après avoir vu des photos montrant les conditions dans lesquelles les animaux étaient abattus, elle décide de devenir pescétarienne. À sa demande, Pierre Desgraupes accepte de lui accorder — malgré ses réserves, trouvant que le statut de sex-symbol de la star correspond mal à un sujet aussi dur et si peu médiatique — un entretien dans son émission Cinq colonnes à la une, où elle inaugure la rubrique Avocat d’un soir. L’actrice apparaît en direct dans cette émission et affiche une réelle maitrise du sujet le 9 janvier1962. Conséquence du « plaidoyer » de l’actrice, Roger Frey, alors ministre de l’Intérieur, lui accorde une entrevue, où elle se rend avec trois exemplaires de pistolets d’abattage destinés à assommer le gros bétail, afin que la mort lente et consciente par saignement soit abolie dans la plupart des cas, grâce à la projection d’une flèche dans le cerveau qui paralyserait les centres nerveux, qu’elle abandonne sur le bureau du ministre avant de se retirer. La presse donne une large couverture à ce qu’elle nomme alors le « pistolet de Brigitte Bardot », présenté comme procurant à l’animal une mort instantanée et sans qu’il ait le temps de ressentir de la douleur. Le pistolet d’abattage sera généralisé dans tous les abattoirs conventionnés de France en 1972

Source WIKIPEDIA

Photos : Google / Paris Match / Voici / Femme Actuelle / Al Chabaka

Hold up pour demander son propre argent


(Article could be translated in several languages)

Un braquage, comme on dit en anglais ” Hold Up” d’une banque c’est quelque chose que l’on voit dans la vie réelle partout dans le monde. Aussi bien que dans les films et romans. Cependant un “Hold up” d’une banque pour exiger son “propre argent” existant sur son compte bancaire?? Là c’est plus rare.

En effet, à Beyrouth, au Liban, suite à la crise financière dûe au “hold up” qu’ont subi les déposants et clients de toutes les banques. Les clients de ces banques ont quasiment tout perdu (ou presque) de leurs dépôts, de leurs économies et de leurs avoirs. Les banques interdisent à leurs clients de retirer leur propres économies. Même si une légère amélioration a été enregistrée en leur permettant de retirer des sommes “au compte compte” avec des plafonds trop limités. Autant dire que ces épargnants ne sont pas près de récupérer leurs économies.

La semaine dernière, un client ne pouvant plus supporter les refus de sa banque…. Refus et interdiction de lui permettre de retirer une partie de ses économies pour des besoins urgent.

En effet, ce monsieur souhaitait retirer de l’argent pour soigner son père malade.

La banque lui refusant ses demandes ( refus du montant total ou partiel, nous ne savons pas) Cependant, le droit naturel de tout client de retirer son propre argent , le montant qu’il souhaite lui a été refusé.

Armé d’une mitraillette, il a dû effectuer un hold up de sa propre agence bancaire pour exiger le retrait de son “propre argent”.

Les citoyens étant aussi logés à la même enseigne, lui ont apporté leurs soutiens. Sachant qu’une prise d’otage n’était pas la méthode souhaitée. Les otages ( salariés de la banque et clients) étant eux aussi victimes et étant logés à la même enseigne que le braqueur.

Pour résumer, même si la méthode était contestée, cependant de nombreux citoyens rassemblés autour de la banque ont crié leur colère envers le pouvoir, envers les députés, envers les politiques qui ont vu leurs portefeuilles et épargnes passer illégalement sans doute, donc passer de 1 us $ au milliard de us $ dans des compte bancaires et paradis fiscaux à l’étranger alors que la population a perdu son argent

Le déposant qui a quelques milliers ou centaines de milliers de dollars en banque. Eh bien il ne l’a que sur un bout de papier que lui remet la banque. Sauf qu’en réalité, il ne peut en disposer ( et sans doute ne le pourra plus jamais )

Cocasse et triste de voir une personne effectuer un HOLD UP pour “retirer” son propre argent.

Stars from old movies, where are they today?


BAYWATCH

PRETTY WOMAN

Travel to Greece / Voyage en Grèce


DUSTIN HOFFMAN / BIALIK BREAKDOWN


Dustin Hoffman (The Graduate, Kramer vs. Kramer, Rain Man, As They Made Us) opens up about his childhood, his time working as an attendant in a psychiatric facility, and going to acting school with fellow legendary actors Gene Hackman and Robert Duvall.

He and Mayim discuss the power of music, the science of acting, and the psychological awareness that comes with Dustin’s performances. Dustin explains why he is so observant and in touch with his emotions and his thoughts about death and spirituality, and Mayim breaks down hypervigilance. Dustin reveals what it was like to be directed by Mayim in her new film, As They Made Us.

CLICK ON VIDEO TO WATCH

DUSTIN HOFFMAN

Find Mayim Bialik: https://www.facebook.com/MissMayim/​​​

https://www.twitter.com/MissMayim/​​​

https://www.instagram.com/MissMayim/​​​

Theme Song Written, Produced and Performed by Ed Robertson. Mixed by Kenny Luong.

BIALIK BREAKDOWN. by MAYIM BIALIK

MAYIM BIALIK in THE BING BANG THEORY

PAGES

LAST ARTICLES

The Adam Project


The Adam Project is a 2022 American science fiction action comedy film directed by Shawn Levy from a screenplay written by Jonathan TropperT.S. NowlinJennifer Flackett, and Mark Levin. It stars Ryan ReynoldsMark RuffaloJennifer Garner, Walker Scobell, Catherine Keener, and Zoe Saldaña. The plot follows a pilot who goes back in time and encounters his younger self.

Production on the film first began in 2012 with Tom Cruise attached to star. The film then fell into development hell until Netflix acquired the distribution rights. Filming commenced in November 2020 and wrapped in March 2021. The film was released on Netflix on March 10, 2022, and received generally positive reviews from critics.

In a dystopian 2050, fighter pilot Adam Reed steals his time jet and escapes through time on a rescue mission to 2018. However, he accidentally crash-lands in 2022 instead where Adam meets his 12-year-old self who is struggling with the recent death of their father Louis in a car accident. Adam reluctantly enlists his younger self’s help to repair his jet and reveals that he is looking for his wife, Laura, who was supposedly killed in a crash while on a mission to 2018.

Adam is being chased by Maya Sorian, the leader of the dystopian world and her lieutenant Christos who attempt to apprehend Adam and take him back to 2050. The Adams are rescued by Laura who reveals that she had escaped an assassination attempt on her and was left stranded in the past. Laura had learned that Sorian had traveled back in time and altered the past in order to give herself control of time travel and the future. Laura urges Adam to travel back to 2018 and destroy time travel, which was created by his father Louis, in order to set things right and save the future. Sorian attacks and Laura sacrifices herself so that the two Adams can escape. Chased by Sorian and with only enough power left for one time jump, Adam and his younger self jump back to 2018.

In 2018, the two Adams attempt to enlist Louis’ help, but he refuses out of concern for the scientific impact on the timestream. The younger Adam confronts his future self about his bitterness and anger and realizes that the source of it is his lingering pain over their father’s death. As the two launch an attack to destroy Louis’ particle accelerator, Louis changes his mind and joins the mission, having them instead retrieve the hard drive containing the only copy of his algorithm that enables time travel. A battle erupts between the Adams, Louis, Sorian, her younger self, Sorian’s soldiers and Christos, resulting in the particle accelerator overloading. Sorian attempts to shoot Louis with an armor-piercing bullet, but the magnetic field of the accelerator instead diverts the round, causing it to kill the younger Sorian, erasing the future Sorian from existence as the Reeds flee.

With time travel destroyed and the future set right, Louis chooses not to learn of his own fate and enjoys a game of catch with both versions of his son before the Adams are returned to their own times. In 2022, Adam lets go of his bitterness and anger and reconciles with his mother whom he has been distant with ever since Louis’ death. Years later, an adult and much happier Adam meets Laura for the first time in a situation mirroring their first meeting in the original timeline.

  • Ryan Reynolds as Adam Reed, a time pilot who risks his life to try and uncover the truth behind his wife’s disappearance
    • Walker Scobell as young Adam Reed, a bullied 12-year-old who suffers from asthma
  • Mark Ruffalo as Louis Reed, Adam’s father and a brilliant quantum physicist who wrote the algorithm necessary for controlled time travel
  • Jennifer Garner as Ellie Reed, Adam’s mother
  • Catherine Keener as Maya Sorian, a businesswoman who funded Louis’ research and later took advantage of his death to monopolize it for her own benefit and create a future where she is the most powerful woman in the world. Keener also portrays her younger self through de-aging
  • Zoe Saldaña as Laura, Adam’s wife and a fellow time pilot left stranded in 2018 after a failed attempt on her life
  • Alex Mallari Jr. as Christos, Adam and Laura’s former colleague, now a ruthless security enforcer employed by Sorian

Sources Wikepedia / Youtube

SOME OTHER ARTICLES

Some photos from Europe


Giethoorn Netherlands Pays Bas Europe
Hallstat Austria Autriche Europe
Honfleur France Europe
Kammersee Austria Autriche Europe
Norvege Norway Europe.
Le lac Forggensee Füssen Germany Allemagne Europe
Saint Jean de LUZE France Europe

Sources photos (except Saint Jean de Luze)

http://www.flickr.com/photos/191333875@N06/ ( Amaizing photos on this blog)

LUDIVINE 27

Sources Photos Saint Jean de Luze

http://www.flickr.com/photos/192116669@N02/

RADIOSATELLITE WEBRADIO

Travel to CHINA


  • ShangHai 8k
  • China video
  • Beijing Video

Guerre de RUSSIE UKRAINE : Infos économiques


https://www.linkedin.com/news/story/ukraine-les-derni%C3%A8res-infos-4682737/

cake(s) (video)


Cakes from Korea

OTHER ARTICLES

Korean cake(s) (video)


Sources Youtube

Other articles

Milkshakes – the Quest


Pages from my Crazy Life

milkshakes-800x800-1

Lately Paddy and I have been on a quest to find the best milkshake in our area. It is a craving we can’t describe – but in the depth of winter, we love to have ice cream – and right now, we are sampling milkshakes in lots of different places. Usually it is a chocolate shake – but occasionally we throw in a strawberry one. Pat had a vanilla milkshake once but decided that was a waste of time since it was so ‘blah’ – that is his technical term. We have tested small local shops as well as chains – and not just the same franchise of a chain – but different locations because strange as it may sound – they all make them differently!

Of course, throughout this quest we have to try to not get so big we can’t get in the car to go on our…

View original post 516 more words

Travel to Russia


Russia 8k

Moscow Россия

Moscow Россия

Russia Nature. Россия

Victor Borge : Musician & Funny showman


Victor Borge : Time life pictures

Sources : Youtube

Photo :

Crédits : The LIFE Picture Collection/Getty Images

 Time Life Pictures

Travel to Netherlands


Netherlands / Pays bas / Holland
Netherlands / Source Maxitendance

Sources Youtube
Photo Maxitendance

Street food : Istanbul


Istanbul street food

Tantuni Turkey Istanbul

Moldova / Moldavie


Moldova / Moldavie / молдова

Moldova / Moldavie / молдова

Moldova / Moldavie / молдова

Photographers


Photographers from around the world

Sources “around the world” (Facebook)https://www.facebook.com/Around-the-World-109402800767702

Lost Springs


Lost Springs is a town in Converse CountyWyoming, United States. As of the 2010 census, the population was 4.

Lost Springs was first inhabited in the 1880s, when it received its name from railroad workers who could not find the springs shown on survey maps of the area. The town was incorporated in 1911, and it originally had 200 residents, most of whom worked at the nearby Rosin coal mine. After the coal mine closed around 1930, the population of Lost Springs steadily declined.

Edward John Sanmann of York, Nebraska, and his wife, Lauretta Mae (Rogers) of Bloomington, Nebraska, moved to Lost Springs in 1948 where they lived and worked in the general store and assisted with running the town’s post office. Sanmann was a member of the American Sunday School Union and Bible Class at Shawnee. The couple had a daughter who died in infancy, Virginia Arlene, and an adopted daughter, Louise Marie. Sanmann and his wife died 17 days apart in September 1967.

By 1960, the population of the town had dropped to five. In 1976, both the state of Wyoming and the U.S. Bicentennial Commission designated Lost Springs as the smallest incorporated town in America; its population was then eleven.

In 1983, Lost Springs became involved in a court battle with the Chicago and North Western Transportation Company. The railroad, which ran adjacent to the town, attempted to seize 5.2 acres (2.1 ha) of land to build a 22-foot (6.7 m) railway embankment. Lost Springs Mayor Leda Price alleged that the embankment, which would lie between the town and U.S. Highways 18 and 20, would separate the town from traffic on the highway. A Wyoming district judge ruled in the town’s favor, and the railroad ultimately agreed to build an unobstructing track bed and use its own land for track.

As of the censusof 2010, there were 4 people, 3 households, and 0 families residing in the town. The population density was 44.4 inhabitants per square mile (17.1/km2). There were 3 housing units at an average density of 33.3 per square mile (12.9/km2). The racial makeup of the town was 100.0% White.

There were 3 households, of which 100.0% were non-families. 66.7% of all households were made up of individuals. The average household size was 1.33.

The median age in the town was 59.5 years. 100% of residents were between the ages of 45 to 64. The gender makeup of the town was 50.0% male and 50.0% female.

For the 2000 census, only one person resided in Lost Springs, Wyoming. According to the United States Census Bureau, the town is one of only four places in the United States to have a population of one person. Since 2000, the population of Monowi, Nebraska also fell to one. However, Lost Springs mayor Leda Price claims the census was inaccurate, and that Lost Springs had four residents in 2000. The population reached five by 2002.By 2009, the population had dropped to three.According to the 2010 Census, the population was four.

There is no public education in Lost Springs because there are no children in Lost Springs. If the need arose for public education it would be provided by Converse County School District