The King’s Speech


The King’s Speech is a 2010 British historical drama film directed by Tom Hooper and written by David SeidlerColin Firth plays the future King George VI who, to cope with a stammer, sees Lionel Logue, an Australian speech and language therapist played by Geoffrey Rush. The men become friends as they work together, and after his brother abdicates the throne, the new king relies on Logue to help him make his first wartime radio broadcast upon Britain’s declaration of war on Germany in 1939.

Seidler read about George VI’s life after learning to manage a stuttering condition he developed during his own youth. He started writing about the relationship between the therapist and his royal patient as early as the 1980s, but at the request of the King’s widow, Queen Elizabeth The Queen Mother, postponed work until her death in 2002. He later rewrote his screenplay for the stage to focus on the essential relationship between the two protagonists. Nine weeks before filming began, Logue’s notebooks were discovered and quotations from them were incorporated into the script.

Principal photography took place in London and around Britain from November 2009 to January 2010. Hard light was used to give the story a greater resonance and wider-than-normal lenses were employed to recreate the Duke of York’s feelings of constriction. A third technique Hooper employed was the off-centre framing of characters.

The King’s Speech was a major box office and critical success. It was widely praised by film critics for its visual style, art direction, screenplay, directing, score, and acting. Other commentators discussed the film’s representation of historical detail, especially the reversal of Winston Churchill‘s opposition to abdication. The film received many awards and nominations, particularly for Colin Firth’s performance, which resulted in his first Oscar win for Best Actor. At the 83rd Academy Awards, The King’s Speech received 12 Oscar nominations, more than any other film in that year, and subsequently won four, including Best Picture. Censors initially gave it adult ratings due to profanity, though these were later revised downwards after criticism by the makers and distributors in the UK and some instances of swearing were muted in the US. On a budget of £8 million, it earned over £250 million internationally.

At the official closing of the British Empire Exhibition at Wembley StadiumPrince Albert, Duke of York, the second son of King George V, addresses the crowd with a strong stammer. His search for treatment has been discouraging, but his wife, Elizabeth, persuades him to see the Australian-born Lionel Logue, a non-medically trained Harley Street speech defects therapist. “Bertie”, as he is called by his family, believes the first session is not going well, but Lionel, who insists that all his patients address him as such, has his potential client recite Hamlet‘s “To be, or not to be” soliloquy while hearing classical music played on a pair of headphones. Bertie is frustrated at the experiment but Lionel gives him the acetate recording that he has made of the reading as a souvenir.

After Bertie’s father, King George V, broadcasts his 1934 Royal Christmas Message, he explains to Bertie that the wireless will play a significant part in the role of the royal family, allowing them to enter the homes of the people, and that Bertie’s brother’s neglect of his responsibilities make training in it necessary. The attempt at reading the message himself is a failure, but that night Bertie plays the recording Lionel gave him and is astonished at the lack of stutter there. He therefore returns for daily treatments to overcome the physical and psychological roots of his speaking difficulty.

George V dies in 1936, and his eldest son David ascends the throne as King Edward VIII. A constitutional crisis arises with the new king over a prospective marriage with the twice-divorced American socialite Wallis Simpson. Edward, as the supreme governor of the Church of England, cannot marry her, even if she receives her second divorce, since both her previous husbands are alive.

At an unscheduled session, Bertie expresses his frustration that, while his speech has improved when speaking to most people, he still stammers when talking to David, at the same time revealing the extent of Edward VIII’s folly with Simpson. When Lionel insists that Bertie himself could make a good king, Bertie accuses Lionel of speaking treason and quits Lionel in anger. Bertie must now face the Accession Council without any assistance.

Bertie and Lionel only come together again after King Edward decides to abdicate in order to marry. Bertie, urged ahead by Prime Minister Stanley Baldwin, ascends the throne as King George VI and visits Lionel’s home with his wife before their coronation, much to the surprise of Mrs. Logue when she comes upon Queen Elizabeth having tea at her dining room table. This is the first time that she learns who her husband’s patient has been.

Bertie and Lionel’s relationship is questioned by the King’s advisors during the preparations for his coronation in Westminster Abbey. The archbishop of CanterburyCosmo Gordon Lang, brings to light that George never asked for advice from his advisors about his treatment and that Lionel has never had formal training. Lionel explains to an outraged Bertie that at the time he started with speech defects there were no formal qualifications and that the only known help that was available for returning Great War shell-shocked Australian soldiers was from personal experience. Bertie remains unconvinced until provoked to protest at Lionel’s disrespect for King Edward’s Chair and the Stone of Scone. Only at this pivotal moment, after realising he has just expressed himself without impairment, is Bertie able to rehearse with Lionel and complete the ceremony.

The King’s Speech

As the new king, Bertie is in a crisis when he must broadcast to Britain and the Empire following the declaration of war on Nazi Germany in 1939. Lionel is summoned to Buckingham Palace to prepare the king for his speech. Knowing the challenge that lies before him, Lang, Winston Churchill, and Prime Minister Neville Chamberlain are present to offer support. The King and Logue are then left in the broadcasting room. He delivers his speech with Logue conducting him, but by the end he is speaking freely. Preparing to leave the room for the congratulations of those present, Logue mentions to the King that he still has difficulty enunciating w and the King jokes back, “I had to throw in a few so they’d know it was me.”

As the Royal Family step onto the palace balcony and are applauded by the crowd, a title card explains that Logue, who received the Royal Victorian Order for service to the Crown, was always present at King George VI’s speeches during the war and that they remained friends until the King’s death from lung cancer in 1952.

A star is born (version 2018)


A Star Is Born ou Une étoile est née est un film musical américain coécrit, coproduit et réalisé par Bradley Cooper, sorti en 2018. Salué à la fois par le public et les critiques, le film et sa bande originale remportent plus d’une soixantaine de prix.

Il s’agit du quatrième remake du film Une étoile est née de William A. Wellman, sorti en 1937.

Jackson Maine (Bradley Cooper) se produit dans des concerts qui se vendent bien tout en ayant des acouphènes assez fréquents et des addictions à l’alcool et à la drogue qu’il cache au public. Son principal soutien et manager n’est autre que son demi-frère aîné Bobby (Sam Elliott) qui s’occupe de lui. Ally Campana (Lady Gaga) est une jeune autrice-compositrice qui travaille comme serveuse avec son ami Ramon (Anthony Ramos), tout en chantant dans un bar de drag queens. Après un concert au Coachella Festival, Jackson arrive dans ce même bar pour boire un verre et découvre Ally qui chante La Vie en rose. Impressionné par son talent, il partage un verre avec elle. Ally lui révèle qu’elle n’a jamais poursuivi de carrière professionnelle car les gens de l’industrie lui ont trop souvent dit qu’elle avait un nez trop grand et qu’elle n’arriverait jamais à rien. Jackson lui avoue trouver cela séduisant et lui propose d’écrire des chansons ensemble. Elle le ramène chez elle, où elle vit avec son père veuf, Lorenzo (Andrew Dice Clay), qui dirige un service de chauffeurs avec ses amis. Jackson demande à Ally de venir à son concert le soir même, mais elle refuse malgré l’insistance de Lorenzo. Elle change finalement d’avis et emmène Ramon avec elle. Jackson demande à Ally de chanter avec lui sur scène. Après hésitation, elle cède et finit par être adulée sur les réseaux sociaux grâce à son interprétation de Shallow.

Jackson et Ally partent sur les routes, chantent ensemble à plusieurs concerts et commencent à se lier. Après l’évanouissement de Jackson à cause de son alcoolisme, Bobby dit à Ally qu’elle doit être très prudente avec lui. Jackson emmène Ally en Arizona voir une ferme qu’il a achetée pour Bobby et où son père est enterré, mais découvre que Bobby a vendu le terrain et que le corps de leur père a été emporté dans une tornade. Furieux de sa trahison, Jackson frappe Bobby, qui décide de démissionner de son poste de manager.

À la fin d’un concert, Ally rencontre Rez (Rafi Gavron), un producteur qui lui propose un contrat après l’avoir entendu chanter Always Remember Us This Way. Malgré le fait qu’il soit visiblement contrarié, Jackson soutient sa décision et aide Ally à traverser les premières épreuves de sa notoriété. Pendant un de ces concerts, Rez réprimande Ally sur sa décision d’annuler le numéro de danse initialement prévu et lui suggère de se teindre les cheveux en blond platine, ce qu’elle refuse. Supposé venir au concert, Jackson, ivre, s’évanouit en centre ville et est aidé par Noodles (Dave Chappelle), un de ses amis d’enfance qui l’autorise à rester temporairement chez lui. Ally le rejoint et lui avoue avoir de plus en plus de mal à supporter ses addictions. Jackson lui fait alors sa demande en mariage en créant une bague avec un bout de corde de guitare, et ils se marient le jour même.

Pendant qu’Ally se produit dans l’émission Saturday Night Live, Bobby arrive et se réconcilie avec Jackson. Plus tard, Jackson exprime sa réprobation face à une des chansons d’Ally, qui perd en authenticité et se transforme petit à petit en produit commercial. La traitant de « laide », ils se disputent puis essaient rapidement de laisser le problème derrière eux. Sous l’emprise de l’alcool et des opiacés, Jackson se produit aux Grammy Awards avec un hommage à Roy Orbison. Ally gagne le Grammy de la meilleure nouvelle artiste. Pendant qu’elle prononce son discours, Jackson arrive sur scène au même moment mais s’humilie en s’urinant dessus et en perdant connaissance. Lorenzo emmène Jackson dans les coulisses, le réprimande et le met sous une douche pour le faire dessoûler. À la suite de cet incident, Jackson part en cure de désintoxication.

Ally lui rend visite et Jackson s’excuse pour son comportement. Avant le retour de Jackson chez lui à la fin de sa cure, Ally propose à Rez de faire une tournée commune avec son mari, désormais sobre et remis sur pied. Mais le manager refuse catégoriquement. Hors d’elle, Ally lui dit qu’elle préfère annuler la tournée. Rez se rend à leur domicile et dit en privé à Jackson qu’il finira par replonger tôt ou tard et qu’il pourrait ruiner la carrière d’Ally à cause de ses addictions, mais qu’elle n’osera jamais lui dire. Celle-ci ment à Jackson et lui explique qu’elle a annulé sa tournée européenne pour enregistrer son deuxième album. Lorsqu’elle part pour son dernier show, elle lui demande de la rejoindre sur scène pour chanter ensemble. Il accepte. Mais après le départ d’Ally, Jackson prend des pilules et se suicide en se pendant, comme il avait tenté de le faire durant sa jeunesse.

Ally demeure inconsolable malgré les efforts de Lorenzo et de Ramon pour l’aider. Bobby lui explique que la mort de Jackson n’est pas sa faute mais celle de Jackson lui-même. Elle s’approprie une chanson que Jackson avait écrite mais jamais présentée en public, I’ll Never Love Again, et décide de la chanter à une cérémonie de commémoration, au Shrine Auditorium, où elle se présente elle-même comme Ally Maine. Elle se remémore le moment où Jackson la lui avait présentée chez eux et regarde vers le haut, une larme à l’œil.

LES VERSIONS DE ” A STAR IS BORN”

A star is born  (William Wellman, 1937)

Avec : Janet Gaynor et Fredric March.

A star is born (George Cukor, 1954)

Avec : Judy Garland ( Rappel : Judy Garland étant la mère de liza Minelli ) et James Mason.

A star is born (Frank Pierson, 1976)

Avec : Barbra Streisand et Kris Kristofferson

BRADLEY COOPER SPEAKING FRENCH / BRADLEY COOPER PARLANT EN FRANCAIS

Sources Wikipedia / Youtube / Divers

OPERATION CHRISTMAS DROP


L’Opération Christmas Drop est une opération humanitaire réalisée chaque année à Noël depuis 1952 par la United States Air Force en Micronésie et supportée par les communautés locales de Guam. Devenue une tradition, c’est la plus ancienne mission du Département de la Défense des États-Unis encore en activité, et le plus long transport aérien humanitaire au monde. L’opération est menée au départ des bases aériennes d’Andersen et de Yokota.

Ce téléfilm classé “film de Noël” se passe dans les tropiques en pleine chaleur

Ce qui nous change des films de Noël traditionnel avec de la “fausse neige” ( en carton ou en fibre ou autre produits synthétiques) installée sur des couloirs de studio aux rues “propres” avec maisons propres et des gens “souriants”. La plupart du temps dans des petits villages que nous ne trouvons que dans ces films.

Le scénario tourne souvent autour de salariés, ou personnes déprimées vivant dans les grandes villes / métropoles qui sont “obligées” de passer Noël dans ces bleds . Puis soudain, l’amour débarque et ces personnes n’ont plus envie de rentrer en métropole.

Dans ce cas, c’est la même chose. Sauf qu’ ERICA ( la fonctionnaire chargée d’établir un rapport , donc de quitter Washington DC pour GUAM ) quitte la métrople pour la plage et pour la chaleur.

Au moins, dans ce cas, la mer n’est pas fausse et nous n’avons pas de fausse neige.

Ce film est actuellement sur NETFLIX. Notre équipe a pu le visionner. Il vaut le détour.

Ce n’est pas un chef d’oeuvre, loin de là mais : Son atout, sa valeur est ailleurs : Parce que :

Ce film relate une histoire VRAIE ( du moins en ce qui concerne les opérations humanitaires dont parle le film) . Ce film reprend l’OPERATION CHRSITMAS DROP. (qui dure depuis des décennies) C’est l’intérêt de ce film de Noël

Il sera apprécié par les lecteurs, cinéphiles qui privilégient la langue du coeur à la langue de la raison voire la langue du rationnel

Operation Christmas Drop

Operation Christmas Drop

Stars from Egypt / Stars d’Egypte


Une fois n’est pas coutume, cependant, il serait bon de faire découvrir des stars, des artistes , des géants voir icones du cinéma Egyptien des années 50 / 60 / 70 et même certains sont encore des monuments du cinéma actifs ( comme M Adel Imam : Considéré comme LE monument du cinéma Egyptien en activité)

Des photos d’une époque. Cependant, à noter que le cinéma Egyptien regorge d’artistes jeunes, modernes et très talentueux. Dans cet article, nous avons préféré aborder certains ( une infime partie, pour être honnête) acteurs, comédiens qui ont marqué le cinéma Egyptien : Cinéma Egyptien voire Panarabe , étant donné que les films Egyptiens représentaient à cette époque ( et à jour même ) plus de 80% du cinéma de tous les pays de la région. Ces films, ces stars :Leur notoriété recouvrait tous les pays du Machrek ( Cad d’orient : à l’Est de l’Egypte: Cad : Liban, Jordanie, Irak, Arabie, Emirats etc…) aussi bien que du Maghreb ( la partie occidentale : A l’ouest de L’Egypte : Le maghreb (Maroc….)

Nous pouvons reconnaitre : Adel Imam, Omar Shariff, ( qui n’est plus à présenter en occident évidemment puisqu’il a joué dans des dizaines de film de cinéma dont Docteur Jivago ou d’autres films français ) , Faten Hamama, Madiha Kamel, Hussein Fahmi, Najlaa Fathi, Shams el Baroudy, Souad Husni, Hassan Youssef, Jamil Rateb le Franco Egyptien ( ayant joué dans plusieurs séries et films en France / Belgique)

SOLO POUR DEUX / ALL OF ME


All of Me  film américain( Titre en Français : Solo pour 2 ) : Réalisation Carl Reiner

Une femme riche et excentrique mourante désire transférer son esprit dans le corps d’une jeune femme dont le père est employé d’écurie chez elle.

Cependant, l’opération foire. La dame malade , Edwina CUTWATER ( rôle tenu par Lily Tomlin)  se retrouve dans le corps de son avocat. Corps qu’ils partagent à 2.

Elle occupe et maitrise les organes du corps se trouvant au côté droit ( pied et main droite) alors que l’avocat  ROGER COBB ( rôle joué par Steve Martin) contrôle le bras et pied gauche.

Evidemment ca se complique au quotidien du fait qu’il faille coordonnées leurs gestes pour faire « bouger » aussi bien le pied gauche que droite pour marcher. Idem pour écrire et …pour aller aux toilettes. COBB étant droitier, donc il a besoin de la « participation » d’Edwina pour ses besoins  sanitaires (pour ouvrir la braguette et toute la suite, en tant que droitier).

Tout se complique par la suite. Sans rentrer dans les détails du film que nous vous laisserons voir si l’occasion se présente.

Un film Paramount qui date de 1984 mais qui vaut le détour.

Même si le sujet du film semble relativement frivole. Il est même surréaliste ( parce que dans le film, changer de corps via un gourou venant d’on ne sait où mais vivant au Tibet apparemment : Ce changement de corps se fait en moins de 15 secondes et aussi facilement qu’on changerait de chemise. D’où l’absurdité du sujet mais le message étant plus profond : Il essaie de transmettre l’idée de vivre « sa vie », en profiter, « vivre avec soi et avec les autres » ( Dans ce cas, c’est exagéré puisque l’autre vit dans le même corps) mais au final,  la richesse n’aura servi à rien à Edwin qui n’a jamais accompli de bien autour d’elle. Tout comme elle n’avait aucun ami.

Même chose pour COBB, musicien de jazz à ses heures perdues. Il se morfondait dans un cabinet d’avocat où le patron ne lui confiait que des missions de « messagers » ou de paperasses sans intérêt et sans pour aider « son prochain » : Cobb ayant voulu faire carrière en tant qu’avocat pour aider les pauvres. Au final, il aidait les riches à la demande de son patron

(Le cas d’Edwina, multimilliardaire)

Pour résumer : Une comédie surréaliste, sympa divertissante mettant en scène :Un avocat désespéré, une malade désespérée, une jeune fille au casier judiciaire lourd, un gourou qui ne parle pas et un musicien ( ami de COBB) qui ne voit pas mais a vite cru l’histoire de transfert sans poser de question et sans s’en étonner.

Steve Martin  : Roger Cobb ( avocat )

Lily Tomlin : Edwina Cutwater (Multimillardaire malade)

Victoria Tennant  : Terry Hoskins (Jeune fille à la vie compliquée devant reçevoir l’esprit d’Edwina)

Richard Libertini : Prahka Lasa ( Le gourou qui passe  son temps à les suivre avec le bol qui sert pour le transfert des personnes).

Rating: 5 out of 5.

Vidéos : Source Youtube. Photo: Google

https://radiosatellite.online/lire?id=54