BERNARD TAPIE


Bernard Tapie, né le 26 janvier 1943 dans le 20e arrondissement de Paris et mort le 3 octobre 2021 dans le 7e arrondissement de Paris, est un homme d’affaires et homme politique français.

REUSSIE SA VIE : CHANSON INTERPRETÉE PAR BERNARD TAPIE

Il est dirigeant d’un groupe d’entreprises, notamment propriétaire d’Adidas et de l’Olympique de Marseille, gérant du Groupe Bernard Tapie et propriétaire du Groupe La Provence, qui édite le journal du même nom, ainsi que Corse-Matin.

Dans les années 1990, engagé en politique en tant que radical de gauche, il est deux fois ministre de la Ville au sein du gouvernement Bérégovoy, député des Bouches-du-Rhône à deux reprises, député européen (sa liste obtient 12 % aux élections de 1994) ainsi que conseiller général des Bouches-du-Rhône.

Bernard Tapie naît le 26 janvier 1943 dans le 20e arrondissement de Paris Il est le fils de Jean-Baptiste Tapie (1920-2010), ouvrier ajusteur-fraiseur puis frigoriste puis patron de PME, né le 18 juillet 1920 à Niaux, en Ariège, d’une famille paysanne pauvre et de Raymonde Nodot (1920-2013), aide-soignante. Son grand-père Léonce (1890-1964), cheminot natif de Villeneuve-d’Olmes, s’était installé en 1923 avec sa famille au Blanc-Mesnil, dans la banlieue nord de Paris.

Il s’invente un cursus scolaire qui aboutit à l’école d’électricité industrielle de Paris et l’obtention d’un diplôme de technicien en électronique alors qu’il « a vraisemblablement pour seul bagage un certificat d’études primaires ».

Outre ce parcours scolaire romancé, il « perpétuera la tradition du mensonge dans d’autres domaines pour se concocter un itinéraire décent et aguicheur » selon le journaliste Christophe Bouchet.

Il effectue son service militaire au 93e régiment d’infanterie au camp de Frileuse, dans le département des Yvelines. Il rejoint les EOR à Montpellier mais échoue aux examens pour devenir officier et quitte l’armée en octobre 1963

Il tente une carrière dans le cinéma et le théâtre, sous le nom de Bernard Pascal, puis une carrière de chanteur chez RCA sous le nom de Bernard TapyNote , sans succès. Il poursuit le façonnage de sa succes story en s’inventant une carrière d’ingénieur chez Panhard (il n’y est que prospecteur) et de coureur automobile de Formule 3 chez Matra, carrière à laquelle il renonce après un accident dans une Lotus qui le laisse quasiment indemne (et non trois jours dans le coma comme le rappellent les médias). Il aurait trouvé sa voie dans les affaires par la suite

Dès qu’il apprend être atteint d’un cancer de l’estomac en septembre 2017, Bernard Tapie décide de médiatiser sa maladie. Il subit des traitements de chimiothérapie et, en janvier 2018, une lourde intervention chirurgicale. La même année, il annonce qu’il souffre d’un double cancer de l’œsophage et de l’estomac En novembre 2019, il déclare que son cancer s’est étendu aux poumons tout en refusant de se dire en phase terminale En avril 2021, il évoque avoir également des atteintes aux reins et au cerveau

Bernard Tapie meurt le 3 octobre 2021 à 8 h 40, dans son hôtel particulier situé au 52, rue des Saints-Pères à Paris, des suites de son cancer métastasé, à l’âge de 78 ans

M. BERNARD TAPIE. RIP

Après cette annonce, des acteurs, politiques et sportifs lui rendent hommage, saluant son courage et sa combativité. Une chapelle ardente se tient au milieu de la pelouse du stade Vélodrome le 7 octobre : son cercueil y est exposé et près de 5 000 personnes viennent lui rendre hommage Le lendemain, ses funérailles ont lieu en la cathédrale Sainte-Marie-Majeure de Marseille Il est inhumé au cimetière de Mazargues, situé dans le septième arrondissement de Marseille

Vie privée et familiale

Bernard Tapie épouse en 1964 Michèle Layec avec qui il a une fille Nathalie et un fils Stéphane, animateur, producteur et acteur En secondes noces, il s’unit le 23 mai 1987 à Corfou (Grèce)108 à Dominique Mialet-Damianos, d’origine grecque, avec qui il a une fille, Sophie, chanteuse et comédienne, et un fils, Laurent. Il achète l’hôtel de Cavoye du 52 rue des Saints-Pères, à Paris, où il vit avec sa famille. Son frère cadet, Jean-Claude, ancien président du club de handball OM-Vitrolles (1991-1996)109, est président-directeur général de Massilia International.

À partir de 1999, il réside (principalement le week-end) dans une résidence secondaire dite « moulin du Breuil » située à Combs-la-Ville (Seine-et-Marne). Il achète cette propriété en 2010 à travers une société anglaise. Dans la nuit du 3 au 4 avril 2021, lui et son épouse sont victimes d’un cambriolage de leur domicile à Combs-la-Ville au cours duquel ils sont violentés et ligotés110. Des photographies du couple tuméfié sont ensuite publiées dans la presse

Œuvres et activités artistiques

Discographie

1966 : Je ne crois plus les filles, Avait-il tort ?, Le retour, Vite un verre

1966 : Passeport pour le soleil, Sauve qui peut, L’Enfant de ma vie, Je les aime toutes

1966 : Tu l’oublieras, My little black, Pour de rire pour de vrai, Les pistonnés

1985 : Réussir sa vie, en collaboration avec Didier Barbelivien

1985 : reprise de la chanson Le Blues du businessman

1985 : Je t’interdis, en collaboration avec Didier Barbelivien

1998 : collaboration avec le chanteur français Doc Gynéco à la chanson C’est beau la vie, qu’ils produisent en duo

Filmographie

Cinéma

1996 : Hommes, femmes, mode d’emploi de Claude Lelouch : Benoit Blanc

Télévision

2001 : Cazas, téléfilm d’Yves Boisset : Philippe Cazas

2003-2008 : Commissaire Valence (série télévisée) : le commissaire Pierre Valence

2005 : Un beau salaud, téléfilm d’Éric Civanyan : François Dumoulin

Théâtre

2001 : Vol au-dessus d’un nid de coucou d’après la pièce de Dale Wasserman adaptée par Robert Cordier, théâtre de Paris

2004 : Un beau salaud de Pierre Chesnot avec Agnès Soral, théâtre de Paris

2008 : Oscar de Claude Magnier avec Chantal Ladesou, théâtre de Paris (une captation de cette pièce a été diffusée à la télévision)

2012 : Les Montagnes russes d’Éric Assous avec Romane Portail, théâtre Comédia

Publications

1986 : Gagner, Paris, Robert Laffont, 258 p. (ISBN 2-221-04784-2)

1994 : De l’énergie pour l’Europe, préface de Jean-François Hory, Paris, Les Éditions radicales, 111 p. (ISBN 2-910415-00-7)

1995 : Parole(s) de Tapie !, [réunies par] William Reymond [et illustrées par] Cabu, Paris, Albin Michel, 136 p. (ISBN 2-226-07612-3) [la couverture porte en plus : Le bêtisier de Nanard-La-Combine]

1998 : Librement, Paris, Plon, 310 p. (ISBN 2-259-18631-9)

2000 : Des yeux trop grands : roman, Paris, Plon, 308 p. (ISBN 2-259-19074-X)

2013 : Un scandale d’État, oui ! : mais pas celui qu’ils vous racontent, Paris, Plon, 229 p. (ISBN 978-2-259-22155-9)

Activités médiatiques

Télévision 

1986-1987 : Ambitions sur TF1 : animateur

2000-2004 : Rien à cacher sur RTL9 : animateur

2002-2003 : À tort ou à raison sur TF1 : animateur

2004 : consultant sportif sur TF1

Radio

1999 : Allô Bernard sur RMC : animateur 

Caricatures

Au Bébête show (1982-1995), il est représenté en taureau, appelé « Tapie violent ».

Dans Les Guignols de l’info (1988-2015), Bernard Tapie est le premier représentant régulier du monde du football, puis intervient par la suite sur les sujets d’actualité les plus divers ; il est caricaturé comme une « grande gueule sûre d’elle » et a pour gimmick de s’autoproclamer « sévèrement burné » Brocardé pour sa gouaille verbale (se nommant lui-même « Nanard »).

En 1992, il est parodié dans la chanson La Combine à Nanard, popularisant l’expression qui représente bien son image à ce moment-là. Dans son ouvrage Librement (1998), il s’affirme très différent de cette caricature, ajoutant qu’il trouve l’image qu’on présente de lui détestable.

SOURCES : WIKIPEDIA/BRUT (VIDEO) /LES GUIGNOLS DE L’INFO (VIDEO)

Instrumental music TV Series themes


HAWAI FIVE O COVER

I DREAM OF JEANNIE. and BEWITCHED

I DREAM OF JEANNIE vs BEWITCHED

BENNY HILL SHOW

THE BENNY HILL SHOW

THE A TEAM

THE A TEAM

MISSION IMPOSSIBLE

MISSION IMPOSSIBLE

HOGAN’S HEROES

HOGAN’S HEROES

ALIAS SMITH & JONES

ALIAS SMITH AND JONES

THE HIGH CHAPARRAL

THE HIGH CHAPARRAL

DALLAS

DALLAS

HAWAI FIVE O. 1968 – 1980

Hawai 5 0

HAWAI FIVE O NEW VERSION

Hawai 5 0

EMBARRASSING FAILS MOMENTS ON TV


LIVE ON TV

REAL COWBOYS ON THIS VIDEO


https://radiosatellite.online/voirvideo?id=53

https://radiosatellite.online/voirvideo?id=53

https://radiosatellite.online/voirvideo?id=53

Lola & Hauser


Instrumental classical music.

A piano and cello duet.

Just for our pleasure.

I Dream of Jeannie with Barbra Eden


In the pilot episode, “The Lady in the Bottle”, astronaut Captain Tony Nelson, United States Air Force, is on a space flight when his one-man capsule Stardust One comes down far from the planned recovery area, near a deserted island in the South Pacific. On the beach, Tony notices a strange bottle that rolls by itself. When he rubs it … Continue reading

https://radiosatellite.online

instrumental music, videos, podcasts, photos, articles ( french and english). Travel videos ( China, India, new zealand, australia, dubai…and more ….

oldies goodies


https://radiosatellite.online/lire?id=66

Click on link. and watch

https://radiosatellite.online/lire?id=66

https://radiosatellite.online/lire?id=66

Parlons radio on line


Nous reprenons l’article paru hier sur notre site https://radiosatellite.online

Cet article aborde brièvement la radio en ligne ou en d’autres termes la webradio.

Nous parlons souvent de radios. D’antennes . D’émetteurs.

Nous entendons parler de zone de diffusion. De radios locales. Radios régionales . Radios nationales.

La WEBRADIO a balayé tout ceci et couvre toute la planète.

Nous vous laissons avec cet article dont le lien

https://radiosatellite.online/lire?id=63

(You can translate this article as usual with our translation tools diplayed on our website)

https://radiosatellite.online

https://radiosatellite.online/lire?id=63

https://radiosatellite.online/radio?idpages=7

You can buy safely from our AMAZON Page. Vous pouvez faire vos achats en toute sécurité à partir de notre page AMAZON

THE BEVERLY HILLBILLIES


Un show TV qui fut parmi les 20 premiers shows de la TV dans la monde.

Ce show fut lancé en 1962 et le succès fut énorme. Aimé et adoré par le public

Contrairement à toutes les critiques des médias de l’époque qui ont massacré , critiqué et descendu en flèche ce show…Eh bien les téléspectateurs du monde entier l’ont propulsé au top durant des décennies.

Pour celles / ceux qui ont connu cette série US des années 60.

Série hilarante .

A découvrir pour les personnes qui n’ont pas eu la chance de visionner cette série

notre site tourné historique ( à l’oriigine anglophone) a repris quelques épisodes dont les 2 premiers pour comprendre le topo

il s’agit d’une famille de fermiers, n’ayant jamais vu d’auto, d’avion et d’hélicoptère..En résumé jamais vu le signe de la civilisation des années 60. Un père , sa fille et sa belle mère qui vivent dans un cabanon pourri en plein milieu de la forêt . Vivant de chasse.

La belle mère ( Granny / grand mère ) fait jaillir soudain du pétrole durant la chasse au lapin. Elle tire sur un “truc” qui a fait ressortir le pétrole.

Or ces fermiers possèdent d’énormes terrains qui n’avaient aucune valeur qui soudain les rend multimillionnaires ( 25 millions de dollars en 1960 cad environ 300 millions de dollars actuellement)

Et ils déménagent à Beverly hills pour vivre dans leur chateau…Mais se réchauffant grâce au bois allumé en plein salon, dormant sur un matelas par terre. La grand mère cuisinant sur un feu allumé dans la chambre à coucher….Ils découvrent le frigo, la cuisinière…et toutes les cocasseries rigolottes qui en découlera 🙂

Voici quelques épisodes rien que pour le plaisir

  • Buddy Ebsen : Jed Clampett
  • Irene Ryan : Daisy Moses
  • Donna Douglas : Elly May Clampett
  • Max Baer Jr. : Jethro Bodine
  • Raymond Bailey : Milburn Drysdale 
  • Nancy Kulp : Jane Hathaway

Vous pouvez nous suivre aussi sur : https://radiosatellite.online

https://radiosatellite.online/ecouter

https://radiosatellite.online/lire?id=55

MICHAEL JACOB ON RADIOSATELLITE


Vous pouvez écouter le dernier album de Michael Jacob sur RadioSatellite.

Soit sur ce site. Ou même en vous connectant sur https://radiosatellite.online.

Voici une vidéo d’un des titres de Michael Jacob. Vidéo postée sur notre site francophone

https://radiosatellite.online/voirvideo?id=24



RADIOSATELLITE.ONLINE


Notre nouveau site additif en langue Française, orienté plutôt Middle East proposant comme ici , la diffusion de RadioSatellite avec en plus quelques podcasts, informations internationales de divers flux média ( BFM TV, LCI…)

https://radiosatellite.online

YOUTUBE


La chaine YOUTUBE de RADIOSATELLITE

Vous la présenter.

Vous la faire connaitre

Vous la faire découvrir

https://www.youtube.com/channel/UCJswzoRko4H4SHBgssQIFUA/featured

VIDEO LA PLUS POPULAIRE.

VIDEO LA PLUS RECENTE

VIDEO LA PLUS ANCIENNE

VIDEO LA MOINS POPULAIRE 🙂 ( Eh oui, il en faut )

VIDEOS PREFEREES DES AUDITEURS ( LA PLUS COMIQUE / DRÔLE )

VIDEO BEST MODELS SHOW

VIDEOS TOURISTIQUES ISTANBUL

VIDEOS TOURISTIQUES PARIS

Article pouvant vous interesser : https://radiosatellite.online/lire?id=50












VERSAILLES 01/01/2021


versailles 2021

Le passage vers 2021 a été grandiose avec le show présenté par Stéphane Bern sur FTV (France TV )

Nous avons assisté à un show musical : Chansons et danses. Des stars de grand talents: Pour n’en citer que certains: Patrick Bruel, Amir et bien d’autres. Nous aimerions rendre hommage à M Hugues Aufray qui nous a interprété le seul et unique SANTIANO

Le passage en l’an 2021 fut assuré par les feux d’artifices et MIKA qui a fait la jonction musicale entre ces 2 années.

Voici 2 extraits de vidéo des feux d’artifices.

photo: Fireworks / Feux d’artifices from F2 (France TV )

PEGGY LIPTON


Peggy Lipton, née le 30 août 1946 à New York et morte le 11 mai 2019 à Los Angeles, est  une actrice et ancienne mannequin.

Elle est devenue célèbre grâce à son rôle le plus connu, celle d’une jeune fleuriste nommée Julie Barnes, dans la série télévisée de contre-culture ABC La Nouvelle Équipe (1968-1973) pour lequel elle remporte le Golden Globe de la meilleure actrice dans une série télévisée dramatique en 1970. 

Sa carrière de près de cinquante ans, à la télévision, au cinéma et sur scène, a inclus des apparitions dans diverses autres séries télévisées, notamment dans le rôle de Norma Jennings dans Twin Peaks de David Lynch. Sa carrière de près de cinquante ans, à la télévision, au cinéma et sur scène, a inclus des apparitions dans diverses autres séries télévisées, notamment dans le rôle de Norma Jennings dans Twin Peaks de David Lynch.

Lipton a épousé le musicien et producteur Quincy Jones et est mère de leurs deux filles, Rashida Jones et Kidada Jones, devenues également actrices.

Née à New York le 30 août 1946, Peggy Lipton est élevée dans une famille juive de la classe moyenne. Son père Harold Lipton (1911-1999), est juriste d’entreprise, et sa mère Rita Benson (1912-1986), artiste.

 Ses grands-parents paternels étaient des Juifs de Russie, et sa mère est née à Dublin en Irlande, de parents juifs émigrés d’Europe de l’Est

Peggy Lipton grandit à Long Island avec ses frères, Robert, qui deviendra acteur, et Kenneth. Elle fréquente le lycée Lawrence et l’école professionnelle des enfants. Abusée sexuellement par un oncle, Peggy Lipton devient une enfant nerveuse et solitaire. Des accès de bégaiement l’empêchent parfois de dire son propre nom. 

En 1964, la famille déménage à Los Angeles ; Peggy devient, à ses dires, une « Hippie Topanga Canyon », explorant méditation et yoga, et subsistant de gâteaux de riz et de fromage cottage

Le père de Peggy Lipton a organisé ses premiers travaux de modélisation à New York, tandis que sa mère l’encourageait à prendre des cours de théâtre. 

À 15 ans, Lipton est devenue un mannequin de l’Agence Ford et de là s’ensuivit le succès de sa carrière. Après qu’elle et sa famille ont déménagé à Los Angeles en 1964, Lipton a signé un contrat avec Universal Pictures. 

Elle fait ses débuts à la télévision à l’âge de 19 ans dans la sitcom NBC John Forsythe Show (1965). 

Entre 1965 et 1968, elle est apparue dans les épisodes de la série suivante : Ensorcelé, Le Virginien, ( the virginian ) Les Envahisseurs, La Route de l’Ouest, Le F. B. I., de Walt Disney, Willie et le Yankee, L’Heure  d’Alfred Hitchcock, et M. Novack.

Elle est devenue célèbre avec La Nouvelle Équipe. Apparaissant perdue et vulnérable, comme l’a écrit David Hutchings, son interprétation de Julie Barnes en « canari à l’aile cassée » lui a valu quatre nominations aux Emmy Awards et quatre nominations aux Golden Globes.

 

THE MOD SQUAD

En 1971, elle a remporté un Golden Globe de la meilleure actrice dans une série télévisée dramatique. Mince avec de longs cheveux blonds, habillée en mini-jupes, ou en pantalons pattes d’éléphant, son personnage de Julie Barnes devint une icône de la mode hippie de son temps.

 Au cours de la fin des années 1960 et au début des années 1970, Peggy Lipton s’est liée à une série d’hommes alcooliques, violents, et/ou mariés. 

Elle a également eu une relation avec le Beatle Paul Mc Cartney de 1965 à 1968. 

Lorsque Paul venait aux États-Unis, il passait beaucoup de temps avec Peggy, très amoureuse.

 Malheureusement pour elle, Paul McCartney était un peu tel un marin, une fille dans chaque port. 

En 1968, Paul venu à Miami contacte Linda Eastman afin qu’ils passent la soirée ensemble. Peggy, au courant de la présence de Paul aux États-Unis, accourt à l’hôtel où il est descendu, mais se voit éconduire par Barry Miles comme une vulgaire groupie, elle ne reverra Paul. 

Elle apprendra son mariage avec Linda en 1969, en restera inconsolable au point de consommer de la drogue. Peggy Lipton a évoqué cette période dans sa biographie Respirer (2005), co-écrit par David et Coco Dalton.

Peggy Lipton épouse le musicien et producteur Quincy Jones en 1974 et fait une pause dans le cinéma pour se consacrer à sa famille (avec une exception notable de figurante dans le film Le Retour de la Mod Squad en 1979), à leurs deux filles, Rashida et Kidada Jones. Lipton et Jones se séparent en 1986, et divorcent en 1990. 

En 2004, elle révèle son le cancer du côlon et son traitement. A partir de 2003, Jack Chartier, à l’époque chef d’état-major de Alan Hevesi, puis contrôleur de l’État à New York, verse une somme de 90 000 $ à Lipton pour l’aider à payer ses loyers et factures d’hôpitaux. Il a également investi 44 000 $ supplémentaires en fonds de caisse de retraite pour une entreprise dans laquelle une des filles de Lipton est impliquée

Peggy Lipton for the television series, ‘The Mod Squad,’ c. 1968. (Photo by ABC/Hulton Archive/ Getty Images)

weather forecast


Weather forecast on Argentina TV and on French TV Most of Argentina citizens seems to love and to follow the weather forecast. We can understand the reasons 🙂 At the opposite side the weather forecast is not “so hot” in France but seems funny if you follow the french video to the end, the TV … Continue reading

TRIP / VOYAGE AUX PAYS BASQUES


Des photos et vidéos que notre équipe a pris durant un reportage aux pays basques

https://radiosatellite.online/lire?id=55

SOPHIA LOREN ( English/ French/ Italian)


Dans le cadre des articles que nous écrivons ou retranscrivons à partir de sources connues ( comme Wikipedia ), nous avons choisi de reprendre la carrière artistique et la vie d’une actrice, d’une star italienne qui a crevé les écrans de Hollywood les années 50 60 et au delà… SOPHIA LOREN

Une actrice italienne qui parle aussi bien la langue anglaise/ américaine que la langue française.

La beauté, le talent artistique n’a jamais empêché qu’elle ait aussi une culture, éducation et richesse linguistique.

La vie de Sophia Loren , des photos, des vidéos ( en langue italienne, Anglaise et interviews en langue Française ) plus bas dans cet article.

Sachez que vous pouvez traduire aussi bien le site , que les articles via les applications et boutons sur notre site, pour un meilleur confort de lecture
———————————————————–

As part of articles we write or retranscribe from known sources (as Wikipedia), we chose to “talke” about  the artistic career and the life of an actress, an Italian star , a Hollywood star also of the 50s, 60s and 70s . Still star today and a Hollywood Icon

An Italian actress who speaks English and American as well as French.

The beauty mixed to the artistic talent added to her culture, education and linguistic skills.

The life of Sophia Loren, photos, videos (in Italian, English and French language interviews) further down in this article.

To precise :  that you can translate the website as well as  the articles via the applications and buttons on our website, for a better  comfort in the language you prefer.


sofia loren 1

Sofia Villani Scicolone born 20 September 1934), known professionally as Sophia Loren is an Italian film actress and singer. She is one of the last surviving stars from the Golden Age of Hollywood.

Encouraged to enroll in acting lessons after entering a beauty pageant, Loren began her film career at age 16 in 1950. She appeared in several bit parts and minor roles in the early part of the decade, until her five-picture contract with Paramount in 1956 launched her international career. Notable film appearances around this time include The Pride and the Passion, Houseboat, and It Started in Naples.

Her talents as an actress were not recognized until her performance as Cesira in Vittorio De Sica’s Two Women (1961); Loren’s performance earned her the Academy Award for Best Actress, making her the first thespian to win an Oscar for a foreign-language performance.

She holds the record for having earned six David di Donatello Awards for Best Actress: Two Women; Yesterday, Today and Tomorrow (1963); Marriage Italian Style (1964) (for which she was nominated for a second Oscar); Sunflower (1970); The Voyage (1974); and A Special Day (1977).

After starting a family in the early 1970s, Loren chose to make only occasional film appearances. Most recently, she has appeared in American films such as Grumpier Old Men (1995) and Nine (2009).

Aside from the Academy Award, she has won a Grammy Award, five special Golden Globes (including the Cecil B. DeMille Award), a BAFTA Award, a Laurel Award, the Volpi Cup for Best Actress at the Venice Film Festival, the Best Actress Award at the Cannes Film Festival and the Honorary Academy Award in 1991.

In 1995, she received the Golden Globe Cecil B. DeMille Award for lifetime achievements, one of many such awards. In 1999, Loren was named by the American Film Institute the 21st greatest female star of Classic Hollywood Cinema, and she is currently the only living actress on the list.

Sofia Villani Scicolone was born on 20 September 1934 in the Clinica Regina Margherita in Rome, Italy,  the daughter of Romilda Villani (1910–1991) and Riccardo Scicolone, a construction engineer of noble descent (Loren wrote in her autobiography that she is entitled to call herself the Marquess of Licata Scicolone Murillo).

Loren’s father Riccardo Scicolone refused to marry Villani,  leaving the piano teacher and aspiring actress without financial support. Loren met with her father three times, at age five, age seventeen and in 1976 at his deathbed, citing that she forgave him but had never forgotten the abandonment of her mother.

Loren’s parents had another child together, her sister Maria, in 1938. Loren has two younger paternal half-brothers, Giuliano and Giuseppe. Romilda, Sofia, and Maria lived with Loren’s grandmother in Pozzuoli, near Naples.

This slideshow requires JavaScript.

During the Second World War, the harbour and munitions plant in Pozzuoli was a frequent bombing target of the Allies. During one raid, as Loren ran to the shelter, she was struck by shrapnel and wounded in the chin. After that, the family moved to Naples, where they were taken in by distant relatives.

After the war, Loren and her family returned to Pozzuoli. Loren’s grandmother Luisa opened a pub in their living room, selling homemade cherry liquor. Romilda Villani played the piano, Maria sang, and Loren waited on tables and washed dishes. The place was popular with the American GIs stationed nearby.

At age 15, Loren as Sofia Lazzaro entered the Miss Italia 1950 beauty pageant and was assigned as Candidate #2, being one to the four sharing contestants representing the Lazio region.

She was selected as one of the last three finalists and won the title of “Miss Elegance 1950” , while Liliana Cardinale won the title of “Miss Cinema” and Anna Maria Bugliari won the grand title of Miss Italia. She returned in 2001 as president of the jury for the 61st edition of the pageant. In 2010, Loren crowned the 71st Miss Italia pageant winner.

1951–1953 as Sofia Scicolone, and as Sofia Lazzaro

At age 17, as Sofia Lazzaro, she enrolled in acting class and was selected as an uncredited extra in Mervyn LeRoy’s 1951 film Quo Vadis (1951), filmed when she was 17 years old.

That same year, she appeared in Italian film Era lui… sì! sì!, where she played an odalisque, and was credited as Sofia Lazzaro. She appeared in several bit parts and minor roles in the early part of the decade, including the La Favorita (1952).

Carlo Ponti changed her name and public image to appeal to a wider audience as Sophia Loren, being a twist on the name of the Swedish actress Märta Torén and suggested by Goffredo Lombardo. Her first starring role was in Aida (1953), for which she received critical acclaim.

After playing the lead role in Two Nights with Cleopatra (1953), her breakthrough role was in The Gold of Naples (1954), directed by Vittorio De Sica. Too Bad She’s Bad, also released in 1954, and (La Bella Mugnaia) (1955) became the first of many films in which Loren co-starred with Marcello Mastroianni.

Over the next three years, she acted in many films, including Scandal in Sorrento, Lucky to Be a Woman, Boy on a Dolphin, Legend of the Lost and The Pride and the Passion.

Loren became an international film star following her five-picture contract with Paramount Pictures in 1958.

Among her films at this time were Desire Under the Elms with Anthony Perkins, based upon the Eugene O’Neill play; Houseboat, a romantic comedy co-starring Cary Grant; and George Cukor’s Heller in Pink Tights, in which she appeared as a blonde for the first time.

In 1960, she starred in Vittorio De Sica’s Two Women, a stark, gritty story of a mother who is trying to protect her 12-year-old daughter in war-torn Italy.

The two end up gang-raped inside a church as they travel back to their home city following cessation of bombings there.

Originally cast as the daughter, Loren fought against type and was eventually cast as the mother (actress Eleonora Brown would portray the daughter). Loren’s performance earned her many awards, including the Cannes Film Festival’s best performance prize, and an Academy Award for Best Actress, the first major Academy Award for a non-English-language performance or to an Italian actress.

She won 22 international awards for Two Women. The film was extremely well received by critics and a huge commercial success.

Though proud of this accomplishment, Loren did not show up to this award, citing fear of fainting at the award ceremony.

Nevertheless, Cary Grant telephoned her in Rome the next day to inform her of the Oscar award.[citation needed]

During the 1960s, Loren was one of the most popular actresses in the world, and continued to make films in the United States and Europe, starring with prominent leading men. In 1964, her career reached its pinnacle when she received $1 million to appear in The Fall of the Roman Empire.

In 1965, she received a second Academy Award nomination for her performance in Marriage Italian-Style.

Drawing of Loren by Nicholas Volpe after she won an Oscar for Two Women (1961)

Among Loren’s best-known films of this period are Samuel Bronston’s epic production of El Cid (1961) with Charlton Heston, The Millionairess (1960) with Peter Sellers,

It Started in Naples (1960) with Clark Gable, Vittorio De Sica’s triptych Yesterday,

Today and Tomorrow (1963) with Marcello Mastroianni,

Peter Ustinov’s Lady L (1965) with Paul Newman,

the 1966 classic Arabesque with Gregory Peck, and Charlie Chaplin’s final film

, A Countess from Hong Kong (1967) with Marlon Brando.

Loren received four Golden Globe Awards between 1964 and 1977 as “World Film Favorite – Female”

1970–1988

Loren worked less after becoming a mother. During the next decade, most of her roles were in Italian features.

During the 1970s, she was paired with Richard Burton in the last De Sica-directed film, The Voyage (1974), and a remake of the film Brief Encounter (1974).

The film had its premiere on US television on 12 November 1974 as part of the Hallmark Hall of Fame series on NBC. In 1976, she starred in The Cassandra Crossing.

It fared extremely well internationally, and was a respectable box office success in US market.

She co-starred with Marcello Mastroianni in Ettore Scola’s A Special Day (1977). This movie was nominated for 11 international awards such as two Oscars (best actor in leading role, best foreign picture).

It won a Golden Globe Award and a César Award for best foreign movie. Loren’s performance was awarded with a David di Donatello Award, the seventh in her career. The movie was extremely well received by American reviewers and became a box office hit.

Following this success, Loren starred in an American thriller Brass Target.

This movie received mixed reviews, although it was moderately successful in the United States and internationally.

In 1978, she won her fourth Golden Globe for “world film favorite”.

Other movies of this decade were Academy award nominee Sunflower (1970), which was a critical success, and Arthur Hiller’s Man of La Mancha (1972), which was a critical and commercial failure despite being nominated for several awards, including two Golden Globes. O’Toole and James Coco were nominated for two NBR awards, in addition the NBR listed Man of La Mancha in its best ten pictures of 1972 list.

In 1980, after the international success of the biography Sophia Loren: Living and Loving, Her Own Story by A. Hotchner, Loren portrayed herself and her mother in a made-for-television biopic adaptation of her autobiography, Sophia Loren: Her Own Story. Ritza Brown and Chiara Ferrari each portrayed the younger Loren.

In 1981, she became the first female celebrity to launch her own perfume, ‘Sophia’, and a brand of eyewear soon followed.

In 1982, while in Italy, she made headlines after serving an 18-day prison sentence on tax evasion charges – a fact that failed to hamper her popularity or career.

In fact, Bill Moore, then employed at Pickle Packers International advertising department, sent her a pink pickle-shaped trophy for being “the prettiest lady in the prettiest pickle”. In 2013, the supreme court of Italy cleared her of the charges.

She acted infrequently during the 1980s and in 1981 turned down the role of Alexis Carrington in the television series Dynasty.

Although she was set to star in 13 episodes of CBS’s Falcon Crest in 1984 as Angela Channing’s half-sister Francesca Gioberti, negotiations fell through at the last moment and the role went to Gina Lollobrigida instead. Loren preferred devoting more time to raising her sons.

sophia loren2

Later career

In 1991, Loren received the Academy Honorary Award for her contributions to world cinema and was declared “one of the world cinema’s treasures”. In 1995, she received the Golden Globe Cecil B. DeMille Award.

She presented Federico Fellini with his honorary Oscar in April 1993. In 2009, Loren stated on Larry King Live that Fellini had planned to direct her in a film shortly before his death in 1993.

Throughout the 1990s and 2000s, Loren was selective about choosing her films and ventured into various areas of business, including cookbooks, eyewear, jewelry, and perfume.

She received a Golden Globe nomination for her performance in Robert Altman’s film Ready to Wear (1994), co-starring Julia Roberts.

In 1994, a Golden Palm Star on the Palm Springs, California Walk of Stars was dedicated to her.

In Grumpier Old Men (1995), Loren played a femme fatale opposite Walter Matthau, Jack Lemmon, and Ann-Margret.

The film was a box-office success and became Loren’s biggest US hit in years.

At the 20th Moscow International Film Festival in 1997, she was awarded an Honorable Prize for contribution to cinema. In 1999, the American Film Institute named Loren among the greatest female stars of Golden Age of Hollywood cinema.

In 2001, Loren received a Special Grand Prix of the Americas Award at the Montreal World Film Festival for her body of work.She filmed two projects in Canada during this time: the independent film Between Strangers (2002), directed by her son Edoardo and co-starring Mira Sorvino, and the television miniseries Lives of the Saints (2004).

In 2009, after five years off the set and 14 years since she starred in a prominent US theatrical film, Loren starred in Rob Marshall’s film version of Nine, based on the Broadway musical that tells the story of a director whose midlife crisis causes him to struggle to complete his latest film;

he is forced to balance the influences of numerous formative women in his life, including his deceased mother. Loren was Marshall’s first and only choice for the role.

The film also stars Daniel Day-Lewis, Penélope Cruz, Kate Hudson, Marion Cotillard, and Nicole Kidman. As a part of the cast, she received her first nomination for a Screen Actors Guild Award.

In 2010, Loren played her own mother in a two-part Italian television miniseries about her early life, directed by Vittorio Sindoni with Margareth Madè as Loren, entitled La Mia Casa È Piena di Specchi , based on the memoir by her sister Maria.

In July 2013, Loren made her film comeback in an Italian adaptation of Jean Cocteau’s 1930 play The Human Voice (La Voce Umana), which charts the breakdown of a woman who is left by her lover – with her youngest son, Edoardo Ponti, as director.

Filming took under a month during July in various locations in Italy, including Rome and Naples. It was Loren’s first significant feature film since Nine.

Loren received a star on 16 November 2017, at Almeria Walk of Fame due to his intervention in Bianco, rosso e…. She received the Almería Tierra de Cine award.

In September 1999, Loren filed a lawsuit against 79 adult websites for posting altered nude photos of her on the internet.

Loren is a Roman Catholic. Her primary residence has been in Geneva, Switzerland, since late 2006. She also owns homes in Naples and Rome.

Loren is an ardent fan of the football club S.S.C. Napoli. In May 2007, when the team was third in Serie B, she (then age 72) told the Gazzetta dello Sport that she would do a striptease if the team won.

HOUSEBOAT MOVIE
HOUSEBOAT MOVIE

Affair with Cary Grant

Loren and Cary Grant co-starred in Houseboat (1958). Grant’s wife Betsy Drake wrote the original script, and Grant originally intended that she would star with him.

After he began an affair with Loren while filming The Pride and the Passion (1957), Grant arranged for Loren to take Drake’s place with a rewritten script for which Drake did not receive credit.

The affair ended in bitterness before The Pride and the Passion’s filming ended, causing problems on the Houseboat set.

Grant hoped to resume the relationship, but Loren agreed to marry Carlo Ponti, instead.

Marriage and family

Loren first met Ponti in 1950, when she was 16 and he was 37.

Though Ponti had been long separated from his first wife, Giuliana, he was not legally divorced when Loren married him by proxy (two male lawyers stood in for them) in Mexico on 17 September 1957.

The couple had their marriage annulled in 1962 to escape bigamy charges, but continued to live together.

In 1965, they became French citizens after their application was approved by then French President Georges Pompidou. Ponti then obtained a divorce from Giuliana in France, allowing him to marry Loren on 9 April 1966.

They had two children, Carlo Ponti Jr., born on 29 December 1968, and Edoardo Ponti, born on 6 January 1973.Loren’s daughters-in-law are Sasha Alexander and Andrea Meszaros. Loren has four grandchildren. Loren remained married to Carlo Ponti until his death on 10 January 2007 of pulmonary complications.

sophia loren and Carlo Ponti

In 1962, Loren’s sister Maria married the youngest son of Benito Mussolini, Romano, with whom she had two daughters, Alessandra, a national conservative Italian politician, and Elisabetta.

  • Click and Listen

Aimer quelqu’un, c’est le lire…


Dandanjean

Aimer quelqu’un, c’est le lire…

C’est savoir lire toutes les phrases qui sont dans le cœur de l’autre, et en lisant le délivrer.

C’est déplier son cœur comme un parchemin et le lire à haute voix, comme si chacun était à lui-même un livre écrit dans une langue étrangère.

Il y a plus de texte écrit sur un visage que dans un volume de la Pléiade et, quand je regarde un visage, j’essaie de tout lire, même les notes en bas de page.

Je pénètre dans les visages comme on s’enfonce dans un brouillard, jusqu’à ce que le paysage s’éclaire dans ses moindres détails…

Lire ainsi l’autre, c’est favoriser sa respiration, c’est-à-dire le faire exister.

Peut-être que les fous sont des gens que personne n’a jamais lus, rendus furieux de contenir des phrases qu’aucun regard n’a jamais parcourues.

Ils sont comme des livres fermés…

Mais la plupart du temps, la…

View original post 89 more words

Istanbul : Trip / Tourisme


Nous vous écrivons cet article alors que le monde entier vit une période assez particulière. L’envie de voyager et de voir d’autres contrées est présente en chacun d’entre nous

Raison pour laquelle, nous avons ressorti de nos archives quelques vidéos.

Vidéos d’un autre temps…Si proche? Si loin? Lorsque les gens se mélangeaient… Les gens ne se souciaient pas de “masques”, de gel hydroalcoolique ( Sanitizer ) et autres…

Sur cette vidéo qui en fait, regroupe plusieurs petites prises de vue , sur plusieurs voyages en Turquie notamment Instanbul

Nous avons gardé les vidéos telle quelles. Sans aucun artifice, montage musical rajouté. Vidéos à l’état brut où vous entendrez les touristes qui étaient à nos côtés . Nous n’avons pas souhaité “enjolivé” encore plus les vidéos par des extaits musicaux.

Nous pourrons voir l’aquiaruim d’Istanbul. Bob l’éponge ( Bob the sponge) en réel.

Nous verrons diverses vue du bosphore, notamment la nuit avec les bateaux naviguant tout le long de ce Bosphore.

Un de nos quartiers préférés se trouve du côté asiatique d’istanbul. (KADIKÖY) . Le côté européen est la partie “la plus touristique”. La partie où presque tous les sites à visiter y sont. Visitables, monuments (Aya Sofia / Sainte sophie, la mosquée bleue etc..) tout est concentré dans cette partie. Normal que les cars, les opérateurs de tourisme et les touristes du monde entier y aillent. D’où “le trop plein” de touristes. Du coup, comme notre équipe a déjà visité à maintes reprises ces lieux touristiques, elle s’est plutôt orientée vers la turquie des Istanbouliotes et non vers celle des touristes. D’où la partie Asiatique.

D’autant plus que côté asiatique, nous pouvons encore trouver des marchands de sandwichs, (marchands ambulants) , des snacks où l’on peut encore manger sur le pouce. Du côté Européen notamment la région où se trouve les grands monuments (et même du côté du Grand Bazar) nous devons déjeûner obligatoirement dans un restaurant .

Parlant de restaurant, nous rigolions au début en nous disant “nous voilà à Instabul, allons manger au Mc Do du coin” ( en guise de boutade). Cependant, détrompez-vous ….Le Mac Do ( Ou Burger King) à Instabul : Le goût de ses sandwichs n’a rien à voir avec les mêmes restaurants de la chaine de par le monde….Le goût de la viande est carrément différent ( en meilleur évidemment ). On aurait dit un goût de chawarma planqué dans le sandwich. Même les fast foods sont délicieux là bas.

Ne nous cachons pas derrière notre petit doigt : L’une des spécialités et l’un de leur patrimoine : c’est le culinaire. Ils le savent. Tout est articulé autour de la “bonne” nouriture”. Riche nourriture : Non pas en terme de calories …Cependant Richesse en terme de variétés et de choix. Que ce soit Salé ou sucré. Le choix est là.

Sur cette vidéo, nous verrons aussi bien le musée “miniaturc” ( tout est en miniature, y compris l’aéroport, les avions etc…Du fake bien réel ) et le bouquet final ( dernière prise sur la vidéo ) SultanAhmet, la nuit avec tous les lumières du parc : C’est un quartier au nom de la mosque gigantesque et superbe.

Nous vous laissons avec cette vidéo : Visionnez la et passez de bons moment en compagnie de notre radio ( eh oui…Vous nous retrouverez aussi en audio sur notre webradio / radio en ligne / internet radio ) juste en cliquant entre autres sur

VOICI LA VIDEO

I DREAM OF JEANNIE


Do you want to laugh, have a good time, laugh? review or discover a series full of good humor ??? Click on those videos 🙂 and watch this series of “I dream of jeannie” Voir l’article

https://radiosatellite.online/lire?id=60

SOLO POUR DEUX / ALL OF ME


All of Me  film américain( Titre en Français : Solo pour 2 ) : Réalisation Carl Reiner

Une femme riche et excentrique mourante désire transférer son esprit dans le corps d’une jeune femme dont le père est employé d’écurie chez elle.

Cependant, l’opération foire. La dame malade , Edwina CUTWATER ( rôle tenu par Lily Tomlin)  se retrouve dans le corps de son avocat. Corps qu’ils partagent à 2.

Elle occupe et maitrise les organes du corps se trouvant au côté droit ( pied et main droite) alors que l’avocat  ROGER COBB ( rôle joué par Steve Martin) contrôle le bras et pied gauche.

Evidemment ca se complique au quotidien du fait qu’il faille coordonnées leurs gestes pour faire « bouger » aussi bien le pied gauche que droite pour marcher. Idem pour écrire et …pour aller aux toilettes. COBB étant droitier, donc il a besoin de la « participation » d’Edwina pour ses besoins  sanitaires (pour ouvrir la braguette et toute la suite, en tant que droitier).

Tout se complique par la suite. Sans rentrer dans les détails du film que nous vous laisserons voir si l’occasion se présente.

Un film Paramount qui date de 1984 mais qui vaut le détour.

Même si le sujet du film semble relativement frivole. Il est même surréaliste ( parce que dans le film, changer de corps via un gourou venant d’on ne sait où mais vivant au Tibet apparemment : Ce changement de corps se fait en moins de 15 secondes et aussi facilement qu’on changerait de chemise. D’où l’absurdité du sujet mais le message étant plus profond : Il essaie de transmettre l’idée de vivre « sa vie », en profiter, « vivre avec soi et avec les autres » ( Dans ce cas, c’est exagéré puisque l’autre vit dans le même corps) mais au final,  la richesse n’aura servi à rien à Edwin qui n’a jamais accompli de bien autour d’elle. Tout comme elle n’avait aucun ami.

Même chose pour COBB, musicien de jazz à ses heures perdues. Il se morfondait dans un cabinet d’avocat où le patron ne lui confiait que des missions de « messagers » ou de paperasses sans intérêt et sans pour aider « son prochain » : Cobb ayant voulu faire carrière en tant qu’avocat pour aider les pauvres. Au final, il aidait les riches à la demande de son patron

(Le cas d’Edwina, multimilliardaire)

Pour résumer : Une comédie surréaliste, sympa divertissante mettant en scène :Un avocat désespéré, une malade désespérée, une jeune fille au casier judiciaire lourd, un gourou qui ne parle pas et un musicien ( ami de COBB) qui ne voit pas mais a vite cru l’histoire de transfert sans poser de question et sans s’en étonner.

Steve Martin  : Roger Cobb ( avocat )

Lily Tomlin : Edwina Cutwater (Multimillardaire malade)

Victoria Tennant  : Terry Hoskins (Jeune fille à la vie compliquée devant reçevoir l’esprit d’Edwina)

Richard Libertini : Prahka Lasa ( Le gourou qui passe  son temps à les suivre avec le bol qui sert pour le transfert des personnes).

Rating: 5 out of 5.

Vidéos : Source Youtube. Photo: Google

https://radiosatellite.online/lire?id=54