Fake infos


Un photomontage très partagé sur les réseaux sociaux met en parallèle l’incendie d’un commissariat de police dans “Les Simpson” et une photo d’un immeuble en feu, présenté comme le commissariat de Minneapolis incendié durant les émeutes qui ont suivi la mort de George Floyd. Ces publications laissent entendre que les créateurs de la série avaient prédit le décès de cet américain et les manifestations qui ont suivi. C’est doublement faux: l’image est tirée d’un épisode de la célèbre série dans lequel aucune émeute n’est mentionnée. Et la photo qui l’accompagne ne montre pas l’incendie du commissariat de Minneapolis.

Cette image tirée des Simpson ne montre pas une scène d’émeute liée à des violences policière

En haut: une capture d’écran d’un épisode du dessin animé américain “Les Simpson”. On y voit un bâtiment en feu. Un panneau indique qu’il s’agit du commissariat de Springfield.

En bas: une photo virale d’un immeuble qui brûle, présentée depuis le 28 mai sur les réseaux sociaux comme montrant l’incendie du commissariat de police de Minneapolis où travaillaient les policiers accusés du meurtre de George Floyd.

Ce montage a été largement été partagé sur Facebook et Twitter depuis le 30 mai 

George Floyd, 46 ans, est mort le 25 mai à Minneapolis au cours de son interpellation après qu’un policier blanc a plaqué son genou sur son cou pendant pendant 8 minutes et 46 secondes, selon les éléments de la plainte criminelle contre l’agent impliqué. 

D’abord inculpé d’homicide involontaire, le policier Derek Chauvin a vu le chef d’accusation requalifié en meurtre le 4 juin. Il devait comparaître devant la justice pour la première fois le 8 juin.

Le décès de George Floyd a déclenché une vague de manifestations contre le racisme et les violences policières à travers les Etats-Unis, qui s’est ensuite étendue à la planète.

Le week-end dernier, des milliers de personnes ont manifesté à travers le monde.

George Floyd, 46 ans, est mort le 25 mai à Minneapolis au cours de son interpellation après qu’un policier blanc a plaqué son genou sur son cou pendant pendant 8 minutes et 46 secondes, selon les éléments de la plainte criminelle contre l’agent impliqué. 

D’abord inculpé d’homicide involontaire, le policier Derek Chauvin a vu le chef d’accusation requalifié en meurtre le 4 juin. Il devait comparaître devant la justice pour la première fois le 8 juin.

Le décès de George Floyd a déclenché une vague de manifestations contre le racisme et les violences policières à travers les Etats-Unis, qui s’est ensuite étendue à la planète.

La photo reprise dans les publications montrant un bâtiment dévoré par les flammes a abondamment circulé à partir du 28 mai sur les réseaux sociaux en français, espagnol et anglais. Elle était présentée comme un cliché du commissariat de police incendié.

L’AFP a vérifié cette image le 2 juin et retrouvé son origine

Il s’agit en réalité de l’incendie, le 28 mai au matin, d’un bâtiment en construction, un projet d’immeuble à loyers modérés de six étages et de 189 appartements, relaté notamment par le Star Tribune, un média local.

Cet épisode des Simpson ne montre pas une scène d’émeute

La scène de l’incendie dans l’épisode des Simpson n’a par ailleurs aucun rapport avec une manifestation ou une émeute.

Elle intervient dans l’épisode 6 de la saison 11 de la série. Intitulé “Homer perd la boule”, cet épisode montre notamment l’emblématique père de la famille Simpson pris dans une notoriété aussi brève qu’inattendue, avant de replonger dans l’anonymat.

Dans l’épisode, Homer croise en voiture le chemin du chef de la police, le chef Wiggum, réputé pour son incompétence.

La séquence où le commissariat brûle sert à le ridiculiser car il ne s’aperçoit pas que son propre commissariat est en train de brûler dans son dos, avant que Homer ne le lui fasse remarquer.

Il n’y a donc aucune prédiction liée aux manifestations qui secouent les Etats-Unis depuis le 26 mai.

Les Simpson prédisent l’avenir ?

Ce n’est pas la première fois que les internautes prêtent aux créateurs de ce dessin animé culte, qui s’inspirent souvent d’événements ou de personnages réels, le pouvoir de prédire l’avenir.

Peu après la mort de George Floyd, un dessin a également circulé sur les réseaux sociaux. On y voit le chef Wiggum plaquer son genou sur le cou d’un homme noir au sol, dans l’exacte même posture que Derek Chauvin avec George Floyd.

Comme vérifiée par l’AFP le 3 juin, l’image n’est pas tirée d’un épisode datant des années 1990 mais était un dessin réalisé par un artiste italien pour sensibiliser à la mort de George Floyd. 

En mars, une autre rumeur avait attribué au Simpson l’annonce du nouveau coronavirus dans un épisode datant de 1990.

Cette affirmation a été vérifiée par l’AFP: il s’agissant en réalité d’images extraites d’un épisode qui avaient été retouchées. 

Sources AFP

Sadia Mandjo Journaliste AFP au bureau d’Abidjan

factuel.afp.com/cette-image-tiree-des-simpson-ne-montre-pas-une-scene-demeute-liee-des-violences-policieres

HIBA TAWAJI


Hiba Twaji, la star montante dont la renommée est désormais internationale

A l’origine, nous lui avons consacré un article. Disons plutôt quelques photos sur notre site radio orienté Middle East et qui pourrait interesser les lecteurs de la région (https://tabbouch.wordpress.com )

En quelques années, nous constatons que Hiba Tawaji n’est plus une star régionale mais carrément internationale.

Elle a participé à divers show, comédies musicales et concours internationaux dont la comédie musicale “Notre Dame De Paris” où elle est rentrée dans la peau d’Esméralda.Aujourd’hui, nous lui consacrons un article qui , nous espérons pourra vous faire découvrir ou (re) découvrir cette jeune artiste, belle, au sourire ravageur ( c’est le moins que l’on puisse dire en visionnant cette vidéo )

Cette vidéo, ce clip tout chaud… tout nouveau en ce mois de Juin 2020 qui a commandé à faire un tabac un peu partout.

De par l’oeuvre musicale : Chef d’oeuvre d’origine de Sayyed Darwiche ( Artiste et star d’Egypte d’une certaine époque). De par la ré-orchestration et la modernisation faite Oussama Rahbani ( La famille Rahbani ( père, fils, neveux, cousins ) est connue comme étant LA famille artistique qui a crée de très nombreux tubes, hits, musiques cultes depuis des décénnies que ce soit pour Feyrouz ou pour des dizaines de stars du monde de la musique).

Cette vidéo est un succès aussi de par l’hommage rendu au créateur Egyptien et à son pays. Le clip est tourné au pied des Pyramides. Nous voyons tout l’orchestre y compris Oussama Rahbani jouant au piano dans le désert Egyptien au pied du Sphinx et Pyramides.

Nous vous laissons avec ce fabuleux clip.

Nous vous présenterons l’artiste Hiba Tawaji , par la suite (une reprise de son parcours à partir de Wikipedia)

VIDEO CLIP A VOIR

Hiba Tawaji (en arabe : هبة طوجي) est une chanteuse, actrice et réalisatrice libanaise née à Beyrouth (Liban) le 10 décembre 1987.Déjà connue au Liban et dans le monde arabe, elle participe en 2015 à la quatrième saison de la version française de The Voice : La Plus Belle Voix. Finissant demi-finaliste de l’émission, elle participe ensuite au The Voice Tour en France et au Liban.

En 2015, et après The Voice, elle signe un contrat chez Mercury Records

En mai 2016, les producteurs de la comédie musicale française Notre-Dame de Paris annoncent que Hiba Tawaji reprend le rôle d’Esméralda, succédant ainsi à Hélène Ségara dans le rôle de la célèbre bohémienne.

En 2019, elle prête sa voix (parlée et chantée) à Jasmine dans la version française d’Aladdin.

Hiba Tawaji a grandi à Elissar (Mazraat Yachouh) dans le district du Metn.

Hiba Tawaji apprenait la musique mais évitait de chanter à la maison, surtout devant ses parents. Hiba a été scolarisée au Collège Athénée de Beyrouth, où elle obtient son baccalauréat français en littérature.

De 2002 à 2006, elle a pris des cours de chant et solfège à École des Arts Ghassan Yammine.

À l’IESAV de l’Université Saint Joseph de Beyrouth, elle est diplômée en études audiovisuelles et cinématographiques après l’obtention de son BA en 2010.

Elle prenait aussi des cours privés de chant d’opéra avec Galina Khaldeeva.

En 2010, pendant 3 mois, de mai à juillet, elle a voyagé aux États-Unis où elle a pris des cours avec la lauréate d’un Emmy Award, Gwen Conley, à New York. En même temps, elle a suivi des cours intensifs de théâtre au Stella Adler Studio of Acting dans la même ville.

Hiba Tawaji interprète différents styles de musique : l’opéra (elle est soprano et sa voix s’étend sur quatre octaves), la musique pop, le tarab oriental et le jazz. Parfaitement trilingue, elle chante aussi bien en arabe qu’en anglais et en français.

Hiba Tawaji a déjà filmé plusieurs clips vidéos dont cinq en live de sa performance dans la comédie musicale Done Quixote. Son premier clip, dont le réalisateur est Joe Bou Eid, est diffusé à la télévision et s’intitule Metl el Rih (Comme les vents). La chanson est prise de la comédie musicale Le Retour du Phoénix. Son deuxième single, Helm, est écrit par Ghadi Rahbani et composé par Oussama Rahbani. Il est extrait de son album La Bidayi Wala Nihayi. Le clip vidéo a été filmé dans les rues de Beyrouth et la réalisatrice de ce clip n’est autre que Hiba Tawaji elle-même.

En 2011, Hiba fait aussi un clip vidéo pour la chanson de la comédie musicale Don Quixote, Aal Bal Ya Watanna. Les paroles sont écrites par Ghadi Rahbani. Les cinq autres chansons de la pièce ont aussi été diffusées à la télévision, tout comme les autres productions musicales de Hiba Tawaji. Hiba a joué dans quatre comédies musicales : Le Retour du Phoénix (2009) dans laquelle elle joue le rôle de Roxana, Sayf 840 (L’Été 1840) (2010) où elle joue le rôle de Mira, Don Quixote (2011) où elle joue le rôle de Dulcinea et Moulouk el Tawaef (2016) où elle joue le rôle de Itimad Al Roumaykie. Elle avait déjà joué aussi dans cette comédie musicale au Qatar exclusivement (Moulouk El Tawaef).

Les chansons de Sayf 840 sont parues dans un album du même nom, de même, pour Don Quixote. Oussama Rahbani a sorti un album de compositions en collaboration avec Hiba sur toutes les pistes. L’album a été bien vendu, des trailers passant à la télévision. Il se nomme La Bidayi Wala Nihayi (Sans début ni fin).

Le 24 mars 2014, elle sort Khalas, un single dont le texte est rédigé par Ghadi Rahbani et la musique composée par Oussama Rahbani. Le clip a été tourné à Paris par le producteur renommé Fabrice Begotti, qui a récemment produit le film Les Francis. La chanson apparaît dans Ya Habibi (Mon amour), tout comme le second single, Al Rabih Al Arabi (Le Printemps Arabe) qui évoque le Printemps arabe et ses conséquences. Le 1er août 2014, elle sort un clip en hommage à l’armée libanaise, nommé Metl el Chajar Mazrouiin (Plantés comme des arbres). Elle sort ensuite deux clips de reprises : I Have Nothing, de Whitney Houston, et Vole de Céline Dion.

Participation à The Voice 4

Hiba Tawaji participe aux auditions à l’aveugle de la saison 4 de The Voice, la plus belle voix sur TF1 (diffusée le 24 janvier) où elle interprète La Bidayi Wala Nihayi, chanson en arabe sur la musique de la chanson Les Moulins de Mon Cœur de Michel Legrand, figurant dans son premier album éponyme. Elle fait l’unanimité parmi le jury et choisit Mika comme coach. À la suite de cette performance, ses deux albums entrent dans les classements européens, notamment en France et en Slovaquie, comme elle l’annonce sur Twitter.

Elle remporte la battle contre Nög où elle interprète Mon amie la rose de Françoise Hardy (le 7 mars 2015), et se qualifie pour l’épreuve ultime. Elle remporte l’épreuve ultime où elle interprète Fighter de Christina Aguilera, contre Jacques Rivet et Mariana Tootsie (le 28 mars 2015), se qualifiant pour les shows en direct.

C’est le 4 avril suivant qu’elle chante pour la première fois en direct sur TF1 avec la chanson Everytime de Britney Spears. Elle accède directement aux quarts de finale, et ceci grâce aux votes des téléspectateurs. Le 11 avril, elle interprète Amoureuse de Véronique Sanson et elle est choisie encore une fois par le public pour poursuivre l’aventure The Voice. Elle est éliminée le 18 avril face à David Thibault en demi-finale, après avoir interprété Pas là de Vianney.

La jeune Libanaise est cependant présente pour la tournée The Voice, qui passe en l’occurrence par le Liban, au Festival International de Jounieh.

Après The Voice

Après The Voice, elle signe un contrat chez Mercury Records.

Le 2 septembre 2015 sont présentés en exclusivité sur le site Anghami.com trois singles en langue arabe, dont la musique a été composée par Oussama Rahbani et les paroles écrites par Ghadi Rahbani. Il s’agit de Awlad El Chawareh (Les enfants des rues), Yemken Habbeytak (Je t’ai peut-être aimé) et Balad El Tanaod (Le pays des contradictions). Le 14 septembre 2015 sort le single Metl El Chajar Mazrouin en langue arabe.

Hiba Tawaji participe à l’album We love Disney (Best Of) en interprétant Nuits d’Arabie du dessin animé Aladin.

Le 29 janvier 2016, elle sort le single Comme un symbole.

Le 11 mars 2016, sortie de l’album Hits.

Le 25 mars 2016, Hiba Tawaji participe avec Ibrahim Maalouf à Taratata sur France 2 en interprétant Lettre à France.

Le 9 avril 2016, Hiba Tawaji interprète, pour la 1re fois à la télévision dans The Voice-suite, son single Comme Un Symbole.

Le 30 mai 2016, le casting pour la reprise de la comédie-musicale Notre-Dame de Paris est dévoilé. Hiba Tawaji sera la nouvelle Esméralda à partir du 23 novembre 2016 au Palais des Congrès à Paris puis en tournée dans toute la France.

Le 15 juillet 2016, Hiba Tawaji met en ligne sur sa chaine YouTube son dernière clip La Omri, extrait de Moulouk Al Tawaef qu’elle interprète du 19 au 21 août 2016 dans le cadre du Festival Tannourine Cedars night.

Le 26 juin 2016, Hiba Tawaji participe à l’émission “Vivement dimanche” présentée par Michel Drucker.Le 7 septembre 2016, Hiba Tawaji participe à l’émission M6 Music Show où elle interprète une reprise de Daniel Balavoine ” La vie ne m’apprend rien ” en duo avec Vincent Niclo. Le 14 octobre 2016, elle interprète “Vivre” un des titres phare de la comédie musicale Notre-Dame de Paris dans l’émission Amanda sur France 2.Le 22 octobre 2016, elle fait partie du jury pour l’élection de Miss Liban 2016. Le 25 octobre 2016, sortie du clip Vivre  de la comédie musicale Notre-Dame de Paris. Le 30 octobre 2016, elle apparaît dans l’émission “Même le dimanche” sur France 3 où elle interprète le morceau phare de la comédie musicale Notre-Dame De Paris Vivre.En décembre 2016, Hiba Tawaji participe à la vidéo “Caraoké RFM”.

Le 31 décembre 2016, le clip de sa nouvelle chanson Bghannilak ya Watani signifiant “Je te chante ma patrie” est diffusé pour la première fois sur la chaine libanaise LBC, puis sur plusieurs réseaux sociaux comme Youtube ou Anghami.

Le 23 mars 2017, dans l’émission “Live on Talk of The Town (MTV Lebanon)”, Hiba Tawaji interprète pour la première fois “Enta El Fallayt / هبة طوجي – إنت الفلّيت”18 de son album Hiba Tawaji30.

Le 26 mars 2017, Hiba Tawaji a enregistré une version arabe de My Time, une chanson de Elena d’Avalor de Disney Channel (disponible sur Disney Channel sur OSN, à travers le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Le 30 mars 2017, sortie du double album en langue arabe, produit par Oussama Rahbani Hiba Tawaji30 au Virgin mégastore de Beyrouth.

Le 8 mai 2017, dans l’émission “Live at Menna w Jerr”, Hiba Tawaji interprète un nouvel extrait de son album Hiba Tawaji30  “Hkini” pour la première fois. Le 17 mai 2017, Hiba Tawaji participe au Festival de Cannes 2017 . Du 22 septembre 2017 au 24 septembre 2017 Hiba Tawaji, avec laurent Bàn, Mikelangelo Loconte, Damien Sargue et Robert Marien, participe au French Musical Gala Concert à Shanghai (Chine).Cinq représentations sur le thème des comédies musicales françaises.

Le 3 novembre 2017, elle est l’invitée de Rabiaa Al Zayat dans le Talk Show Ahla Nas sur la chaine de television libanaise Al Jadeed ou elle interprète un grand nombre de ses chansons, comme Ya Habibi, Balad Al Tanaod, Wahdi la Hali, Yalla Norkos, Hkini et d’autres encore.

Le 11 décembre 2017, Hiba Tawaji nous dévoile jours après jours sur le site Anghami son nouvel album “Hallelujah” (chants de Noël en arabe et anglais)produit par Oussama Rahbani.

Le 16 décembre 2017, sortie du clip-vidéo ” Silent night” de son album “Hallelujah” tourné à Paris et dirigé par Nicolas Tussing.

Le 4 février 2018, Hiba Tawaji participe comme invitée à la demi-finale de l’émission “Celebrity-Duets sur la chaine libanaise MTV .

Le 16 février 2018, mise en ligne de la Lyric-vidéo de “Ya Ebni Yassouh” ( Mon Fils Jésus)  paroles de Mansour Rahbani et musique de Oussama Rahbani.

Le 19 février 2018, mise en ligne d’une nouvelle version de “Lazem Ghayyir El Nizam” paroles de Ghady Rahbani et musique de Oussama Rahbani.

Le 21 mars 2018, Hiba Tawaji est invitée à la soirée-gala “Sunlight Journey” par la maison Piaget à Dubai.

Le 26 mars 2018, le Consulat général du Liban à Istanbul a organisé une soirée avec Hiba Tawaji comme invitée d’honneur après les représentations de Notre-Dame de Paris.

Le 17 avril 2018, sortie du vidéo-clip “Sallem aala Masr / هبه طوجي – سلّم على مصر” (Salue moi l’Egypte) sur toutes les plateformes spécialement pour le concert en Egypte à venir.

Le 30 avril 2018 Hiba Tawaji et Oussama rahbani sont les invités de l’émission de Lamees Al Hariri sur CBCEgypte.

Le 30 avril 2018, Hiba Tawaji poste sur sa chaîne YouTube Tarik, une chanson extraite de la bande originale du feuilleton télévisé du même nom diffusé pendant le mois de Ramadan 2018.

Le 21 mai 2018, après une année 2017 riche en événements, Hiba Tawaji revient sur cette année avec une vidéo exclusive (“Hiba Tawaji 2017 a year to remember”) sur sa chaîne YouTube.

Le 23 mai 2018, en hommage au mois sacré du Ramadan, Hiba Tawaji met en ligne sur sa chaîne YouTube un clip musical “Talaa Al Badrou Aalayna / هبه طوجي – طلع البدر علينا” dans le pur style traditionnel de la musique islamique, adaptée, composée et orchestrée par Oussama Rahbani.

Le 26 mai 2018, mise en ligne sur la chaîne Youtube de Hiba Tawaji du clip-musical “Jayi Ta Salli Bfayyatak / هبه طوجي – جايي تصلي بفياتك”.

Le 24 juin 2018, en soutient aux femmes d’Arabie Saoudite pour le droit de conduire, Hiba Tawaji met en ligne un clip-vidéo réalisé par elle-même.

Le 6 juillet 2018, Hiba Tawaji met en ligne sur sa chaîne YouTube la dance-vidéo de Tir w Aalli (chanson de son album “HibaTawaji30”) chorégraphié par Alexandre Lacoste.

Le 17 septembre 2018, mise en ligne de la nouvelle version de l’hymne de Miss Lebanon “Lel Sabiyeh Al Malaki”.

Le 25 décembre 2018, retransmission du “Concert de Noël” de Our Lady of Mantara – Maghdouché sur MURR TV Liban (MTV Liban).

Le 28 décembre 2018, mise en ligne sur sa chaîne YouTube du “Concert de Noël”.

Le 9 mai 2019, elle annonce prêter sa voix (parlée et chantée) à Jasmine pour la version Française du nouveau film Disney Aladdin.

Le 8 juillet 2019, mise en ligne sur sa chaîne Youtube du documentaire de son concert à Carthage.

Le 3 août 2019, mise en ligne de son dernier vidéo-clip “Enta Habibi”38 sur sa chaîne Youtube.

En octobre, elle tourne comme actrice dans la série “Hawas” avec l’acteur Abed Fahed. Cette série sera diffusée à la télé[réf. souhaitée].

Le 15 décembre 2019 Hiba Tawaji et Oussama Rahbani offre un concert de Noël à l’église du Sacré-Coeur Frères Gemmayzeh  qui fut diffusé à la télé sur MTVLebanon le 25 Décembre 2019. Le concert est disponible sur sa chaîne YouTube

Le 21 février 2020, Hiba Tawaji réalise la vidéo de Lahza ya rayt (extrait de la bande musicale de la série Hawas)

Comédie musicale Notre-Dame de Paris

Dix-huit ans après sa création, la célébrissime comédie musicale Notre-Dame de Paris, coécrite par Luc Plamondon et Richard Cocciante, revient sur la scène du Palais des Congrès de Paris dès le 23 novembre 2016. Hiba Tawaji y interprète le rôle d’Esméralda.

Les avant-premières de la comédie musicale Notre-Dame de Paris ont eu lieu à Roubaix les 12 et 13 novembre 2016. Du 8 juillet 2017 au 11 juillet 2017, la troupe de Notre-Dame de Paris est au Liban dans le cadre du festival de Jounieh. Elle est jouée à Taïwan du 24 février 2017 au 5 mars 2017, puis part en tournée dans toute la France à partir du 7 avril 2017.

La troupe de “Notre-Dame de Paris” s’envole pour la Turquie  pour plusieurs représentions du 9 au 25 mars 2018 puis continue vers la Russie du 11 au 23 avril 2018

VIDEO A VOIR

À partir du 11 août 2018 jusqu’au 21 octobre 2018, Notre-Dame de Paris se produit dans plusieurs villes du Canada (Québec, Montréal, Sherbrooke, Ottawa).

Du 21 décembre 2018 au 6 janvier 2019, Notre-Dame de Paris est de retour sur la scène du Palais des Congrès de Paris pour ses 20 ans.

Du 23 janvier 2019 au 27 janvier 2019, la troupe se produit à Londres.

Du 1er juin 2019 au 9 juin 2019, c’est à Taipei que la troupe est sur scène.

Du 18 juillet 2019 au 11 août 2019, c’est à Shanghai que la troupe débute la tournée chinoise.

Après 128 shows, la tournée chinoise se termine le 25 Janvier 2020

Carrière de réalisatrice

Hiba a réalisé un court-métrage nommé The Rope (La Corde), qui a remporté plusieurs prix au Liban (Beirut International Award Festival 2012) et dans les pays arabes dans les catégories spécialisées.

Elle a également remporté le trophée de la meilleure réalisatrice libanaise au festival international « Out Box » pour des courts métrages en 2013

Concerts

Hiba Tawaji a participé à plusieurs festivals comme celui d’Abou Dhabi en mars 2011 An evening with Oussama Rahbani, Zaha Hadid Pavilion, en mars 2013 Tribute to the Rahbanis by Ghadi & Oussama Rahbani, avec le National Symphony Orchestra of Ukraine, dirigé par Vladimir Sirenko.

Le 14 août 2011, elle participe au Ehdeniyat festival Oussama Rahbani feat. Hiba Tawaji & Wadih Abi Raad. Elle a fait partie du gala commémorant Gébrane Tuéni en septembre 2012. Elle se produit dans un show Ya Habibi au Festival de Batroun en août 2014, et, avec le même show en novembre 2014 au Casino du Liban. Hiba Tawaji a donné un concert le vendredi 30 janvier 2015 à l’auditorium Zakhem de l’Université de Balamand Liban. Elle était accompagnée au piano par le compositeur Oussama Rahbani.

Elle participe au « Voice Tour » dans plusieurs villes de France et à Jounieh le 6 juillet 2015 au Liban, puis chante en solo en concert au festival international de Byblos le 7 aout 2015. Le 24 septembre 2015, Hiba Tawaji se produit en ouverture du Tripoli Festival au Rachid Karami international fair (Liban). À l’occasion du jour de l’Indépendance du Liban et du UAE’s National Day, Hiba Tawaji s’est produite avec Oussama Rahbani le 21 novembre 2015 à ParisSorbonneUniversity de Abu Dhabi.

Le 12 décembre 2015 et le 14 décembre 2015, Hiba Tawaji est invitée avec Oussama Rahbani par Ibrahim Maalouf lors de ses concerts à la Cité de la musique à partager sur scène “Les Moulins de mon cœur” de Michel Legrand.

Le 23 juin 2016 et le 24 juin 2016, Hiba Tawaji a donné des concerts privés avec Oussama Rahbani au Casino du Liban pour la SGL bank (société générale du Liban).

Pour trois représentations du 19 au 21 août 2016, Hiba Tawaji a participé au festival “Layali Arz Tannourine” (les nuits des cèdres de Tannourine) en jouant le rôle principal féminin de la pièce “Moulouk el-tawaef” (les rois des communautés), écrite par Mansour Rahbani.

Dans le cadre de “Dead Sea Live Nights” en Jordanie, le 23 septembre 2016, Hiba Tawaji était sur scène pour la première fois dans ce pays pour participer au concert “Rahbani Summer Night” avec Ghassan Saliba, Ronza et Simon Obeid.

Le 14 décembre 2016, elle participe au concert-anniversaire des 10 ans de carrière d’Ibrahim Maalouf. Elle y interprète Lettre à France, de Michel Polnareff.

Le 14 janvier 2017, Hiba Tawaji avec Oussama Rahbani participe au “The Sharjah World Music Festival 2017” pour une soirée prévue le 13 mais repoussée au 14.

Le 17 mars 2017, Casablanca (Mégarama) et le 18 mars 2017 Rabat (Théâtre Mohamed5) accueillait Hiba Tawaji et Oussama Rahbani pour la première fois au Maroc.

Le 5 août 2017, dans le cadre du Festival International des Cèdres, Hiba Tawaji et Oussama Rahbani célèbrent leurs dix années de collaboration artistique lors du show “TEN” .

Le 11 août 2017, inauguration de la 1ère édition du Festival Oumsiyat Zahlé avec un concert de Hiba Tawaji et Oussama Rahbani .

Le 14 août 2017, Hiba Tawaji et Oussama Rahbani se produisent en concert au Hadath Festival.

Le 1er septembre 2017 concert d’ouverture de Hiba Tawaji et Oussama Rahbani au Beirut International Adha Festival .

Le 6 décembre 2017 Hiba Tawaji avec Oussama Rahbani se produit pour la 1ère fois à Riyad (Arabie Saoudite) en concert au Centre Culturel Roi-Fahd .

Le 30 avril 2018 Pour la 1ère fois en Egypte, Hiba Tawaji et Oussama Rahbani se produisent sur scène au Caire

Le 23 juin 2018 Hiba Tawaji avec Oussama Rahbani se produisent au Festival de Mawazine56 au Maroc

Le 29 juillet 2018 Hiba Tawaji et Oussama Rahbani seront présents au Festival International de Carthage en Tunisie.

Le 31 juillet 2018 Hiba Tawaji sous la direction musicale de Oussama Rahbani se produira dans le cadre du Festival International de Hammamet5 en Tunisie.

Le 25 novembre 2018 Hiba Tawaji a participé au Rahbani Dream Night à l’opéra de Dubai avec Oussama Rahbani et l’orchestre symphonique de Kiev sous la direction de Vladimir Sheiko

Le 15 décembre 2018 Hiba Tawaji avec Oussama Rahbani offre aux Libanais un “Concert de Noël” à Our lady of Mantara, Maghdouche ( Sud Liban). Ce sera la 1ère fois que Hiba Tawaji interprétera en live son album “Hallélujah” sorti en Décembre 2017. Le concert sera retransmis sur MTV Liban le 25 décembre

Le 15 février 2019 Hiba Tawaji et Oussama Rahbani se produisent pour la 2ème fois en Egypte, au Caire avec l’orchestre symphonique “Le Sphinx” dans le cadre du Cairo Festival City .

Le 5 avril 2019, elle se produit lors d’un concert en plein air en Jordanie à Aqaba, Ayla Oasis واحة أيلة organisé par 16th of May.

Le 29 juin 2019, elle participe comme invitée au concert de Andrea Bocelli dans le cadre du Festival International des Cèdres au Liban.

Dans le cadre du Festival de Carthage (Tunisie), avec Hiba Tawaji et Ghassen Saliba dans les rôles principaux, les15 juillet 2019,16 juillet 2019, deux représentations de “Moulouk Al Tawaef” écrite par Mansour Rahbani.

Sources Satellite Team / Youtube /Divers

Rating: 5 out of 5.

SOLO POUR DEUX / ALL OF ME


All of Me  film américain( Titre en Français : Solo pour 2 ) : Réalisation Carl Reiner

Une femme riche et excentrique mourante désire transférer son esprit dans le corps d’une jeune femme dont le père est employé d’écurie chez elle.

Cependant, l’opération foire. La dame malade , Edwina CUTWATER ( rôle tenu par Lily Tomlin)  se retrouve dans le corps de son avocat. Corps qu’ils partagent à 2.

Elle occupe et maitrise les organes du corps se trouvant au côté droit ( pied et main droite) alors que l’avocat  ROGER COBB ( rôle joué par Steve Martin) contrôle le bras et pied gauche.

Evidemment ca se complique au quotidien du fait qu’il faille coordonnées leurs gestes pour faire « bouger » aussi bien le pied gauche que droite pour marcher. Idem pour écrire et …pour aller aux toilettes. COBB étant droitier, donc il a besoin de la « participation » d’Edwina pour ses besoins  sanitaires (pour ouvrir la braguette et toute la suite, en tant que droitier).

Tout se complique par la suite. Sans rentrer dans les détails du film que nous vous laisserons voir si l’occasion se présente.

Un film Paramount qui date de 1984 mais qui vaut le détour.

Même si le sujet du film semble relativement frivole. Il est même surréaliste ( parce que dans le film, changer de corps via un gourou venant d’on ne sait où mais vivant au Tibet apparemment : Ce changement de corps se fait en moins de 15 secondes et aussi facilement qu’on changerait de chemise. D’où l’absurdité du sujet mais le message étant plus profond : Il essaie de transmettre l’idée de vivre « sa vie », en profiter, « vivre avec soi et avec les autres » ( Dans ce cas, c’est exagéré puisque l’autre vit dans le même corps) mais au final,  la richesse n’aura servi à rien à Edwin qui n’a jamais accompli de bien autour d’elle. Tout comme elle n’avait aucun ami.

Même chose pour COBB, musicien de jazz à ses heures perdues. Il se morfondait dans un cabinet d’avocat où le patron ne lui confiait que des missions de « messagers » ou de paperasses sans intérêt et sans pour aider « son prochain » : Cobb ayant voulu faire carrière en tant qu’avocat pour aider les pauvres. Au final, il aidait les riches à la demande de son patron

(Le cas d’Edwina, multimilliardaire)

Pour résumer : Une comédie surréaliste, sympa divertissante mettant en scène :Un avocat désespéré, une malade désespérée, une jeune fille au casier judiciaire lourd, un gourou qui ne parle pas et un musicien ( ami de COBB) qui ne voit pas mais a vite cru l’histoire de transfert sans poser de question et sans s’en étonner.

Steve Martin  : Roger Cobb ( avocat )

Lily Tomlin : Edwina Cutwater (Multimillardaire malade)

Victoria Tennant  : Terry Hoskins (Jeune fille à la vie compliquée devant reçevoir l’esprit d’Edwina)

Richard Libertini : Prahka Lasa ( Le gourou qui passe  son temps à les suivre avec le bol qui sert pour le transfert des personnes).

Rating: 5 out of 5.

Vidéos : Source Youtube. Photo: Google

geovelo


Suite au confinement…Puis déconfinement progressif, nous constatons que des routes cylables sont de plus en plus aménagées.

Il est vrai que ceci ne fait pas le bonheur de tout le monde. Nombreuses sont les personnes qui, soit à cause de l’âge, soit à cause de diverses raisons ( peur du vélo en pleine ville , déplacements en famille avec enfants de bas âge etc… ) préfèrent la voiture, néamoins, il existe une catégorie de personnes, notamment les plus jeunes qui ont opté pour ce genre de mobilités. Et c’est tant mieux. Cela dégagera un peu les transports publics en ces temps de contamination et de distanciation physique demandée voire obligée.

Et c’est pour cela que tout le monde professionnel lié aux déplacements et mobilités notamment le monde du vélo est mobilisé pour créer, améliorer et proposer de nombreux outils pour celles et ceux qui ont opté ou opteront pour le vélo comme moyen de déplacement pour aller à leurs obligations professionnelles ou scolaires. (à condition que le trajet soit faisable en termes de killométrages) .

Concernant les balades et découvertes, nous avons découvert un produit sympa que nous pourrions comparer à Waze (GPS pour auto). Ce produit c’est le GPS pour vélo : GEOVELO.

Produit nouveau, pratique et qui devrait intérersser les cyclistes qui auront envie de découvrir les routes, les chemins divers que ce soit en période de vacances ou de sortie les week end.

Au sein de notre équipe, il n’existe pas de cycliste invétéré maheureusement pour le tester, cependant si d’aucuns / d’aucunes souhaitent le tester, ce produit pourrait sans doute les intéresser.

Brazil / Rio


Brazil officially the Federative Republic of Brazil is the largest country in both South America and Latin America.

Brazil flag

At 8.5 million square kilometers and with over 211 million people, Brazil is the world’s fifth-largest country by area and the sixth most populous. Its capital is Brasília, and its most populous city is São Paulo.

The federation is composed of the union of the 26 states and the Federal District. It is the largest country to have Portuguese as an official language and the only one in the Americas;

It is also one of the most multicultural and ethnically diverse nations, due to over a century of mass immigration from around the world.

Bounded by the Atlantic Ocean on the east, Brazil has a coastline of 7,491 kilometers.

It borders all other countries in South America except Ecuador and Chile and covers 47.3% of the continent’s land area.

Its Amazon River basin includes a vast tropical forest, home to diverse wildlife, a variety of ecological systems, and extensive natural resources spanning numerous protected habitats.

brazil2

This unique environmental heritage makes Brazil one of 17 megadiverse countries, and is the subject of significant global interest and debate regarding deforestation and environmental protection.

Brazil was inhabited by numerous tribal nations prior to the landing in 1500 of explorer Pedro Álvares Cabral, who claimed the area for the Portuguese Empire.

Brazil remained a Portuguese colony until 1808, when the capital of the empire was transferred from Lisbon to Rio de Janeiro. In 1815, the colony was elevated to the rank of kingdom upon the formation of the United Kingdom of Portugal, Brazil and the Algarves.

Independence was achieved in 1822 with the creation of the Empire of Brazil, a unitary state governed under a constitutional monarchy and a parliamentary system. The ratification of the first constitution in 1824 led to the formation of a bicameral legislature, now called the National Congress.

The country became a presidential republic in 1889 following a military coup d’état. An authoritarian military junta came to power in 1964 and ruled until 1985, after which civilian governance resumed. Brazil’s current constitution, formulated in 1988, defines it as a democratic federal republic.

Due to its rich culture and history, the country ranks thirteenth in the world by number of UNESCO World Heritage Sites.

Brazil is considered an advanced emerging economy. It has the ninth largest GDP in the world by nominal, and eight by PPP measures.

It is one of the world’s major breadbaskets, being the largest producer of coffee for the last 150 years.

It is classified as an upper-middle income economy by the World Bank and a newly industrialized country, with the largest share of global wealth in Latin America. Brazil is a regional power and sometimes considered a great or a middle power in international affairs.

On account of its international recognition and influence, the country is subsequently classified as an emerging power and a potential superpower by several analysts. Brazil is a founding member of the United Nations, the G20, BRICS, Union of South American Nations, Mercosul, Organization of American States, Organization of Ibero-American States and the Community of Portuguese Language Countries.

Sources Wikipedia  

Vidéos : Youtube

Some articles / blogs :

aluxurytravelblog.com/2019/12/19/8-places-to-visit-in-the-south-of-brazil-for-unique-experiences/

mybeautifuladventures.com/2010/04/13/brasil-day-10

Follow us


Aide / cotisation / Contribution

RadioSatellite: Rédaction et radio sont une activité non commerciale. Seuls votre participation et cotisation libre peut aider le site/la radio à poursuivre leurs activités pour acquérir matériel et outils. Merci. —————————————– —————————————– Radio Satellite: Website and radio are a non-commercial activity. Only your participation and free subscription can help the site / radio to continue their activities to acquire equipment and tools. Thank you

€2.00

You can follow us here , of course.

And you can follow us on our Youtube page, to be informed about all our new videos ( and watch our old , recent, actual videos ( more than 120 videos)

Videos concerning our travels : Egypt, Instanbul, London, Paris and more

https://www.youtube.com/channel/UCJswzoRko4H4SHBgssQIFUA

 

 

COVER YOUTUBE RADIOSATELLITE

JERRY LEWIS


RADIO SATELLITE

Jerry Lewis  (born Joseph Levitch; March 16, 1926) is an American actor, comedian, singer, film producer, film director, screenwriter and humanitarian. He is known for his slapstick humor in film, television, stage and radio.

Picture taken during the 60s of US comedian, direc JERRY LEWIS

He and Dean Martin were partners as the hit popular comedy duo of Martin and Lewis. Following that success, he was a solo star in film, nightclubs, television, concerts and musicals. Lewis served as national chairman of the Muscular Dystrophy Association and hosted the live Labor Day broadcast of the Jerry Lewis MDA Telethon for 44 years.

Lewis has received several awards for lifetime achievements from the American Comedy Awards, Los Angeles Film Critics Association, Venice Film Festival, Academy of Motion Picture Arts and Sciences and been honored with two stars on the Hollywood Walk of Fame.

Early life

Lewis was born on March 16, 1926 in Newark, New Jersey to Russian Jewish parents His father, Daniel Levitch (1902–80), was a master of ceremonies

View original post 3,044 more words

Never judge


 

No words, no talks, no lessons

Just watch please those 2 videos.

Such emotions…

 

 

LA MAISON BLEUE


CHILDREN’S DAYCARE / NURSERY

If you are in France or you work in France ( ALL DEPARTMENTS AND ALL CITIES in FRANCE) : More than 1 300 addresses.

So  if you want to keep  your young children (under 4 years old)  well guarded, and to let them spend educational  days? … Here is an address , a website  to remember. ( you can use Google translator …Just in case )

 

Details :

https://www.la-maison-bleue.fr/

LOGO

https://www.facebook.com/crecheslamaisonbleue/

https://www.youtube.com/channel/UCCqEyRc5UtV1tHflNi9wpDw

https://www.linkedin.com/company/la-maison-bleue/

French overseas Regions and Territories


French Overseas Regions and Territories Explained

TAFrançaises

 

Sources YOUTUBE : https://www.youtube.com/channel/UCcEPmwpXKrKzZahqjwpIAsQ

 

 

Buddy Valastro Jr the “cake Boss”


Bartolo “Buddy” Valastro Jr. (born March 3, 1977) is an American celebrity chef, entrepreneur, and reality television personality of Italian heritage. He is the owner of Carlo’s Bakery, as well as the face of Buddy V’s Ristorante.

He is perhaps best known as the star of the reality television series Cake Boss, which premiered in April 2009. He has also starred in Kitchen Boss (2011), The Next Great Baker (2010), and Buddy’s Bakery Rescue (2013).

Surprisingly, Buddy Valastro did a cameo in the hit movie Bridesmaids, where he baked one cupcake in the kitchen baking scene only showing his hands.

 

cake boss photo by NY DAILY NEWS

(credit Photo: NY DAILY NEWS)

Valastro is the owner and head baker of Carlo’s Bakery—the bakery featured on Cake Boss. Carlo’s has since opened 17 more bakeries due to the popularity of the show. In January 2012, as a result of the attention that the shop and the TV series had brought to the city of Hoboken, the Hudson Reporter named #Valastro as an honorable mention in its list of Hudson County’s 50 most influential people.

Carlo’s Bakery currently has 7 locations in New Jersey—Hoboken, Marlton, Morristown, Red Bank, Ridgewood, Wayne, and Westfield. Outside of New Jersey, the bakery operates locations in Philadelphia, PA; Bethlehem, PA; Westbury and New York, NY; Orlando, FL; Frisco, Dallas, and The Woodlands, TX; Sao Paulo, Brazil; Uncasville, CT; Las Vegas and most recently in Minneapolis, The Lackawanna Factory in nearby Jersey City, serves as the corporate office for the business and is used as additional space to create wedding and specialty cakes, as well as bake their specialty baked goods for shipment across the country. Valastro launched an Event Planning & Catering company, Buddy V’s Events. The company was launched in June 2014, and specializes in catering everything from corporate events to family gathers, as well as planning events such as weddings and galas.

 

In 2016 Valastro partnered with Whole Earth Sweetener Co. on a campaign to “Rethink Sweet.” “Buddy will serve as the official brand ambassador for the new line of zero- and lower-calorie sweeteners, and will work to help his fans make healthy lifestyle choices, without compromising on taste. Buddy will share his culinary expertise, along with all-new, original and seasonally festive recipes for mouthwatering treats using Whole Earth Sweetener Co. products.”

Sources : Wikipedia / Youtube

Photo : NY Daily News.

 

 

 

Folk, Jazz, Blues, Oldies on RS2


Folk Music / Americana : With MostlyFolk : Artie Martello

Blues Music : With Blues Times in the City    : Rojene Bailey

Soft Jazz Music : With Cool Nights   : Steve Hart

Oldies, Rockn’ll  : With The jason Curtman Show : Jason Curtman

Here is the presentation done on this video

A play house, homemade


Comment construire une maisonnette pour enfant (et/ ou pour chiens/chats)

How to built a playhouse for kids ( and/or for cats/dogs)

 

image playhouse

 

 

 

 

 

http://radiosatellite2.com

http://www.radiosatellite2.com/archives/2017/04/17/35181150.html

http://www.radiosatellite2.com/archives/2017/04/27/35220825.html

 

 

 

HOME FREE


Home Free is an American acappella group of five vocalists, Austin Brown, Rob Lundquist, Adam Rupp, Tim Foust, and Adam Chance. Starting as a show group, they toured around 200 shows a year across the United States.

The group competed in and won the fourth season of The Sing-Off on NBC in 2013. They sang an arrangement of Hunter Hayes’ “I Want Crazy,” as their final competitive song, earning the group $100,000 and a recording contract with Sony.

Home Free released their first album, Crazy Life, on February 18, 2014. It was released digitally on January 14, 2014.

 

 

The group Home Free was originally formed in 2000 by Chris Rupp in Mankato, Minnesota, when some of its members were still in their teens. The five founding members were brothers Chris and Adam Rupp, Matt Atwood, Darren Scruggs, and Dan Lemke; taking their name from a boat owned by Atwood’s grandfather who helped support the group financially in the early years. The group began as a hobby for the singers, but they gradually gained in experience and popularity. By 2007 they had enough of a following to pursue music full-time. During this period, the Rupp brothers and Atwood formed the core of the group, with Atwood singing lead tenor. Other members of the group came and went. Current member Rob Lundquist, another Minnesotan, joined in 2008.

For much of the group’s history they worked with many talented bass singers, but did not have a full-time committed bass voice. In 2007 Chris Foss (currently a member of Cantus) sang with them. Elliott Robinson was added as bass in September 2008, and was replaced in June 2009 by Troy Horne. Later that year, Horne left to rejoin The House Jacks. To replace Horne they turned to Tim Foust, who first sang with them as a guest on their 2010 tour. A Texas native, Foust was then pursuing a career as a singer/songwriter of country music and had recently released a solo album, but was not ready to sign on full-time. Matthew Tuey sang with the group in the interim of 2011, until Foust joined them full-time in January 2012.

 

The five members of Home Free, performing at the Decatur Celebration Party in August 2015. From top to bottom: Austin Brown, Rob Lundquist, Chris Rupp, Tim Foust, Adam Rupp.

In 2012, Matthew “Austin” Brown was working on a Royal Caribbean cruise ship as a featured singer in their production shows. When Home Free joined the cruise as a guest performing group, they met and became close. Brown, who was born in Tifton, Georgia, let Home Free know that he would be interested in joining the group if they ever had an opening. At the end of 2012 lead singer Matt Atwood, who had gotten married the previous year, and his wife were expecting their first child. Finding the group’s touring schedule incompatible with family life, and having an opportunity to take over his family’s real estate business in Mankato, Atwood made the decision to retire from the group. Home Free then invited Brown to join as lead tenor. He sang his first show with the group in October 2012, and became full-time in January 2013.

 

 In 2015 they made a guest appearance on Kenny Rogers’ holiday album Once Again It’s Christmas on the track “Children Go Where I Send Thee”; a music video was released in November 2015.

On March 18, 2016 it was announced that after 16 years founder Chris Rupp would be leaving the group to pursue a solo career and would be replaced after May 8 by Adam Chance, formerly of Street Corner Symphony.

 Chris has gone on to release his own solo album Shine and has also formed a new mixed group called 7th Ave that is non-acappella based.

Musical background and style

All five of Home Free’s singers have formal musical training. Lundquist and the Rupp brothers all have bachelor’s degrees in music. Adam Rupp’s primary instrument is trumpet, but he also plays drums, keyboard, and bass guitar. Since joining, Foust and Brown have also become very active in writing and arranging.

 

In terms of musical roles, Home Free is structured like a traditional barbershop quartet, with a lead tenor, two harmony voices, and a bass. The lead tenor, who fronts the group and sings most of the solos, is Austin Brown. Tenor harmony is sung by Rob Lundquist, baritone harmony is sung by Adam Chance, and Tim Foust sings bass. In addition to the four voices, percussion sounds are provided by beatboxer Adam Rupp. Although Brown is Home Free’s primary soloist, all of the other members occasionally sing solos as well.

Home Free’s styling as a country group is relatively recent. Before Foust joined the group, Home Free was an all-purpose a cappella group, singing in a wide variety of styles, of which country was only a minor one. With the additions of Foust and Brown, the group moved more in the direction of country and found that audiences responded well to it. Home Free had three times auditioned for The Sing-Off (without Foust and Brown) and not been accepted. When auditioning for the fourth season, they made a conscious decision to style themselves as a country group. In an interview Brown said this identity is what grabbed the attention of The Sing-Off’s casting director, who said, “You guys really fit something we don’t have.”

 

 

 

 

@TimFoust

@austinBrown

@adamchance

@adamrupp

@rodlundquist

 

#HomeFree

 

 

 

Sources Wikipedia

 

Read also  :  https://wordpress.com/post/radiosatellite.co/8010

 

 

 

COLETTE KAVANAGH ON RS2


 

NATIONAL GEOGRAPHIC : AIRCRAFT


 

 

#Aircraft
#Nationalgeographic
#Video

 

 

Video: Natjonal Geographic : Big Bigger Biggest

 

THE A TEAM & GEORGE PEPPARD


ARTICLE IN ENGLISH FIRST

ARTICLE IN FRENCH AFTER

The A-Team is an American action-adventure television series that ran from 1983 to 1987 about a fictitious former United States Army Special Forces unit whose members, after being court-martialed “for a crime they didn’t commit”, escaped from military prison and, while still on the run, worked as soldiers of fortune. A feature film based on the series was released by 20th Century Fox in June 2010.

 

THE A TEAM 1

 

The A-Team was created by writers and producers Stephen J. Cannell and Frank Lupo at the behest of Brandon Tartikoff, NBC’s Entertainment president. Cannell was fired from ABC in the early 1980s, after failing to produce a hit show for the network, and was hired by NBC;

His first project was The A-Team. Brandon Tartikoff pitched the series to Cannell as a combination of The Dirty Dozen, Mission Impossible, The Magnificent Seven, Mad Max and Hill Street Blues, with “Mr. T driving the car”.

The A-Team was not generally expected to become a hit, although Stephen J. Cannell has said that George Peppard suggested it would be a huge hit “before we ever turned on a camera”.

The show became very popular; the first regular episode, which aired after Super Bowl XVII on January 30, 1983, reached 26.4% of the television audience, placing fourth in the top 10 Nielsen-rated shows.

The A-Team was always portrayed as acting on the side of good and helping the oppressed. Cannell was known for having a particular skill at capitalizing on momentary cultural trends, such as the helicopters, machine guns, cartoonish violence, and joyful militarism of this series, which are now recognizable as trademarks of popular entertainment in the 1980s as seen in the TV shows Magnum, P.I. and Airwolf as well as the films Rambo: First Blood Part II and Top Gun.

The show remains prominent in popular culture for its cartoonish, over-the-top violence (in which people were seldom seriously hurt), formulaic episodes, its characters’ ability to form weaponry and vehicles out of old parts, and its distinctive theme tune.

The show boosted the career of Mr. T, who portrayed the character of B. A. Baracus, around whom the show was initially conceived.  Some of the show’s catchphrases, such as “I love it when a plan comes together”, “Hannibal’s on the jazz”, and “I ain’t gettin’ on no plane!” have also made their way onto T-shirts and other merchandise.

The show’s name comes from the “A-Teams”, the nickname coined for U.S. Special Forces’ Operational Detachments Alpha (ODA) during the Vietnam War, although this connection was never referenced on-screen.

In a 2003 Yahoo! survey of 1,000 television viewers, The A-Team was voted the one “oldie” television show viewers would most like to see revived, beating out such popular television series from the 1980s as The Dukes of Hazzard and Knight Rider.

“In 1972, a crack commando unit was sent to prison by a military court for a crime they didn’t commit. These men promptly escaped from a maximum security stockade to the Los Angeles underground. Today, still wanted by the government, they survive as soldiers of fortune. If you have a problem, if no one else can help, and if you can find them, maybe you can hire… the A-Team.”

The A-Team is a naturally episodic show, with few overarching stories, except the characters’ continuing motivation to clear their names, with few references to events in past episodes and a recognizable and steady episode structure.

In describing the ratings drop that occurred during the show’s fourth season, reviewer Gold Burt points to this structure as being a leading cause for the decreased popularity “because the same basic plot had been used over and over again for the past four seasons with the same predictable outcome”.

Similarly, reporter Adrian Lee called the plots “stunningly simple” in a 2006 article for The Express (UK newspaper), citing such recurring elements “as BA’s fear of flying, and outlandish finales when the team fashioned weapons from household items”.

The show became emblematic of this kind of “fit-for-TV warfare” due to its depiction of high-octane combat scenes, with lethal weapons, wherein the participants (with the notable exception of General Fulbright) are never killed and rarely seriously injured (see also On-screen violence section).

As the television ratings of The A-Team fell dramatically during the fourth season, the format was changed for the show’s final season in 1986–87 in a bid to win back viewers.

After years on the run from the authorities, the A-Team is finally apprehended by the military. General Hunt Stockwell, a mysterious CIA operative played by Robert Vaughn, propositions them to work for him, whereupon he will arrange for their pardons upon successful completion of several suicide missions. In order to do so, the A-Team must first escape from their captivity.

With the help of a new character, Frankie “Dishpan Man” Santana, Stockwell fakes their deaths before a military firing squad. The new status of the A-Team, no longer working for themselves, remained for the duration of the fifth season while Eddie Velez and Robert Vaughn received star billing along with the principal cast.

 

Mister T

Mr T

Premiere Of Walt Disney Animation Studios' "Bolt" - Arrivals

Mr T

The missions that the team had to perform in season five were somewhat reminiscent of Mission: Impossible, and based more around political espionage than beating local thugs, also usually taking place in foreign countries, including successfully overthrowing an island dictator, the rescue of a scientist from East Germany, and recovering top secret Star Wars defense information from Soviet hands.

These changes proved unsuccessful with viewers, however, and ratings continued to decline. Only 13 episodes aired in the fifth season. In what was supposed to be the final episode, “The Grey Team” (although “Without Reservations” was broadcast on NBC as the last first-run episode in March 1987), Hannibal, after being misled by Stockwell one time too many, tells him that the team will no longer work for him.

At the end, the team discusses what they were going to do if they get their pardon, and it is implied that they would continue doing what they were doing as the A-Team. The character of Howling Mad Murdock can be seen in the final scene wearing a T-shirt that says, “fini”.

During the Vietnam War, the A-Team were members of the 5th Special Forces Group (see Season 1, Episode 10, “West Coast Turnaround”).

In Season 2, Episode 4, “Bad Time on the Border”, Colonel John “Hannibal” Smith, portrayed by George Peppard, indicated that the A-Team were “ex–Green Berets”.

During the Vietnam War, the A-Team’s commanding officer, Colonel Morrison, gave them orders to rob the Bank of Hanoi to help bring the war to an end. They succeeded in their mission, but on their return to base four days after the end of the war, they discovered that Morrison had been killed by the Viet Cong, and that his headquarters had been burned to the ground.

This meant that the proof that the A-Team members were acting under orders had been destroyed. They were arrested, and imprisoned at Fort Bragg, from which they quickly escaped before standing trial.

The origin of the A-Team is directly linked to the Vietnam War, during which the team formed.

This slideshow requires JavaScript.

The show’s introduction in the first four seasons mentions this, accompanied by images of soldiers coming out of a helicopter in an area resembling a forest or jungle.

Besides this, The A-Team would occasionally feature an episode in which the team came across an old ally or enemy from those war days.

For example, the first season’s final episode “A Nice Place To Visit” revolved around the team traveling to a small town to honor a fallen comrade and end up avenging his death, and in season two’s “Recipe For Heavy Bread”, a chance encounter leads the team to meet both the POW cook who helped them during the war, and the American officer who sold his unit out.

An article in the New Statesman (UK) published shortly after the premiere of The A-Team in the United Kingdom, also pointed out The A-Team’s connection to the Vietnam War, characterizing it as the representation of the idealization of the Vietnam War, and an example of the war slowly becoming accepted and assimilated into American culture.

One of the team’s primary antagonists, Col. Roderick Decker (Lance LeGault), had his past linked back to the Vietnam War, in which he and Hannibal had come to fisticuffs in “the DOOM Club” (Da Nang Open Officers’ Mess).

 

At other times, members of the team would refer back to a certain tactic used during the War, which would be relevant to the team’s present predicament. Often, Hannibal would refer to such a tactic, after which the other members of the team would complain about its failure during the War. This was also used to refer to some of Face’s past accomplishments in scamming items for the team, such as in the first season episode “Holiday In The Hills”, in which Murdock fondly remembers Face being able to secure a ’53 Cadillac while in the Vietnam jungle.

The team’s ties to the Vietnam War were referenced again in the fourth season finale, “The Sound of Thunder”, in which the team is introduced to Tia (Tia Carrere), a war orphan and daughter of fourth season antagonist General Fulbright. Returning to Vietnam, Fulbright is shot in the back and gives his last words as he dies.

The 2006 documentary Bring Back The A-Team joked that the scene lasted seven and a half minutes, but his death actually took a little over a minute. His murderer, a Vietnamese colonel, is killed in retaliation. Tia then returns with the team to the United States (see also: casting).

This episode is notable for having one of the show’s few truly serious dramatic moments, with each team member privately reminiscing on their war experiences, intercut with news footage from the war with Barry McGuire’s Eve of Destruction playing in the background.

The show’s ties to the Vietnam War are fully dealt with in the opening arc of the fifth season, dubbed “The Revolution”/”The Court-Martial”, in which the team is finally court-martialed for the robbery of the bank of Hanoi.

The character of Roderick Decker makes a return on the witness stand, and various newly introduced characters from the A-Team’s past also make appearances. The team, after a string of setbacks, decides to plead guilty to the crime and they are sentenced to be executed. They escape this fate and come to work for a General Hunt Stockwell, leading into the remainder of the fifth season.

The A-Team revolves around the four members of a former commando outfit, now mercenaries.

 

Their leader is Lieutenant Colonel/Colonel John “Hannibal” Smith (George Peppard), whose plans tend to be unorthodox but effective.

Lieutenant Templeton Peck (Dirk Benedict; Tim Dunigan appeared as Templeton Peck in the pilot), usually called “Face” or “Faceman”, is a smooth-talking con man who serves as the team’s appropriator of vehicles and other useful items, as well as the team’s second-in-command.

The team’s pilot is Captain H.M. “Howling Mad” Murdock (Dwight Schultz), who has been declared insane and lives in a Veterans’ Administration mental institution for the show’s first four seasons.

Finally, there is the team’s strong man, mechanic and Sergeant First Class Bosco Albert “B.A.”, or “Bad Attitude”, Baracus (Mr. T).

It is unclear to which U.S. Army unit the four belonged. A patch on Hannibal’s uniform in the season 1 episode “A Nice Place To Visit” indicates they belonged to the 101st Airborne division in Vietnam, but the patch was replaced by the 1st Air Cavalry Division patch in the Season 5 episode “Trial by Fire”. In the Season 1 episode “West Coast Turnaround”, Hannibal stated they were with the 5th Special Forces Group.

Then, in Season 2 episode “Bad Time on the Border”, Hannibal refers to his friends as “ex-Green Berets”. Though the name they have adopted comes from the “A-Teams”, the nickname coined for Special Forces Operational Detachments Alpha, these detachments usually consisted of twelve members; whether the four were considered a “detachment” of their own or had once had eight compatriots who were killed in action was never revealed.

For its first season and the first half of the second season, the team was assisted by reporter Amy Amanda Allen (Melinda Culea).

In the second half of the second season, Allen was replaced by fellow reporter Tawnia Baker (Marla Heasley). The character of Tia (Tia Carrere), a Vietnam war orphan now living in the United States, was meant to join the Team in the fifth season, but she was replaced by Frankie Santana (Eddie Velez), who served as the team’s special effects expert. Velez was added to the opening credits of the fifth season after its second episode.

During their adventures, the A-Team was constantly met by opposition from the Military Police. In the show’s first season, the MPs were led by Colonel Francis Lynch (William Lucking), but he was replaced for the second, third, and earlier fourth season by Colonel Roderick Decker (Lance LeGault) and his aide Captain Crane (Carl Franklin).

Lynch returned for one episode in the show’s third season (“Showdown!”) but was not seen after. Decker was also briefly replaced by a Colonel Briggs (Charles Napier) in the third season for one episode (“Fire!”) when LeGault was unavailable, but returned shortly after. For the latter portion of the show’s fourth season, the team was hunted by General Harlan “Bull” Fulbright (Jack Ging), who would later hire the A-Team to find Tia in the season four finale, during which Fulbright was killed.

 

The fifth season introduced General Hunt Stockwell (Robert Vaughn) who, while serving as the team’s primary antagonist, was also the team’s boss and joined them on several missions. He was often assisted by Carla (Judith Ledford, sometimes credited as Judy Ledford).

Character traits

John “Hannibal” Smith: Master of Disguise. His most used disguise (although not onscreen) is Mr. Lee, the dry cleaner. This is one of the final parts of the client screening process, as he tells the client where to go in order to make full contact with the A-Team. He dresses most often in a white safari jacket and black leather gloves. He also is constantly seen smoking a cigar. Hannibal carries either a Browning Hi-Power, Colt M1911A1 or a Smith & Wesson Model 39 as a sidearm, most often “Mexican Carried” although he uses a holster when on missions. His catchphrase is “I love it when a plan comes together”. Often said, usually by B.A., to be “on the jazz” when in the fury of completing a mission.

Templeton “Faceman” Peck: Master of the Persuasive Arts. The team’s scrounger, he can get virtually anything he sets his mind to, usually exploiting women with sympathy-appeal and flirtation. However, he is not without integrity, as stated by Murdock in the episode “Family Reunion”: “He would rip the shirt off his back for you, and then scam one for himself.” Faceman is also the A-Team’s accountant. He dresses suavely, often appearing in suits. Faceman carries a Colt Lawman Mk III revolver for protection, and drives a white Corvette with orange trim.

Bosco Albert “B.A.” (Bad Attitude) Baracus: The muscle for the A-Team, Able to perform amazing feats of strength. He is also the team’s mechanic. B.A. affects a dislike for Murdock, calling him a “crazy fool”, but his true feelings of friendship are revealed when he prevents Murdock from drowning in his desire to live like a fish. B.A. also has a deep fear of flying, and the others usually have to trick and/or knock him out in order to get him on a plane.

It is very rare that B.A is awake while flying, and even rarer for him actually to consent to it. However, he then goes into a catatonic state. B.A generally wears overalls and leopard or tiger print shirts in the early seasons, then later wears a green jumpsuit in the later seasons.

 

 

He is almost always seen with about 50 pounds of gold necklaces and rings on every finger, and also wears a weightlifting belt. Baracus’s hair is always styled in a mohawk-like cut. He drives a customized black GMC van, which is the team’s usual mode of transport.

H.M “Howling Mad” Murdock: The A-Team’s pilot, he can fly any kind of aircraft with extreme precision. However, due to a helicopter crash in Vietnam, Murdock apparently went insane. He lives in a Veterans’ Hospital in the mental wing. Whenever the rest of the team requires a pilot, they have to break him out of the hospital, generally using Faceman to do so. In Seasons 1-4, Murdock has a different pet, imaginary friend, or persona in each episode. Whenever one of his pets or imaginary friends is killed by an enemy, Murdock snaps and takes revenge (but never kills).

Many times, when B.A is mad at Murdock for being crazy, Hannibal will side with Murdock in a sympathetic way. Once he is discharged from the hospital in Season 5, Murdock has a different job each episode. Essentially, B.A. and Murdock get on each other’s nerves. Murdock usually wears a leather flight jacket, a baseball cap, and basketball sneakers.

Casting

Although the part of Face was written by Frank Lupo and Stephen J. Cannell with Dirk Benedict in mind, NBC insisted that the part should be played by another actor, instead.

Therefore, in the pilot, Face was portrayed by Tim Dunigan, who was later replaced by Dirk Benedict, with the comment that Dunigan was “too tall and too young”.

According to Dunigan: “I look even younger on camera than I am. So it was difficult to accept me as a veteran of the Vietnam War, which ended when I was a sophomore in high school.”

Carrere was intended to join the principal cast of the show in its fifth season after appearing in the season four finale, providing a tie to the team’s inception during the war. Unfortunately for this plan, Carrere was under contract to General Hospital, which prevented her from joining The A-Team. Her character was abruptly dropped as a result.

According to Mr. T’s account in Bring Back… The A-Team in 2006, the role of B. A. Baracus was written specifically for him. This is corroborated by Stephen J. Cannell’s own account of the initial concept proposed by Tartikoff.

James Coburn, who co-starred in The Magnificent Seven, was considered for the role of Hannibal in The A-Team, while George Peppard (Hannibal) was the original consideration for the role of Vin (played by Steve McQueen instead) in The Magnificent Seven.

Robert Vaughn, of course, actually appeared in the film.

According to Dirk Benedict, Robert Vaughn was actually added to the cast in season 5 because of his friendship with the notoriously difficult George Peppard. It was hoped that Vaughn would help ease worsening tensions between Peppard and Mr. T.

 

 

 

 

 

L’Agence tous risques (The A-Team) est une série télévisée américaine en 98 épisodes de 45 minutes, créée par Frank Lupo et Stephen J. Cannell, diffusée entre le 23 janvier 19831 et le 8 mars 1987 sur le réseau NBC.

En France, les saisons 1 à 4 ont été diffusées à partir du 1er juillet 1984 sur TF12. Diffusion de la saison 5 inédite du 5 février 19963 au 16 février 19964 sur TF1. Rediffusion intégrale du 6 juillet 20025 au 8 mai 20046 sur M6. Puis en 20037 sur 13e rue, de juin 2010 à août 2013 sur TMC ainsi qu’à partir du 16 décembre 2013 jusqu’en juillet 2014 sur HD1 et depuis le 19 février 2015 sur Paris Première.

Le 16 juin 2010, un film du même nom est commercialisé par 20th Century Fox8.

 

 

 

 

Pendant la guerre du Viêt Nam, le chef hiérarchique de l’Agence tous risque, le général Morrison, leur a donné l’ordre de voler la banque de Hanoï afin de précipiter la fin de la guerre. La mission est un succès, mais quatre jours après la fin de la guerre, ils retrouvent le général assassiné par les Viet Cong, le quartier général étant entièrement brûlé. Par conséquent, aucune preuve indiquant que l’Agence tous risques agissait sur ordre n’existe. Les membres passent alors devant une cour de justice militaire, celle-ci les condamnant à la prison. Incarcérés aux États-Unis, ils s’évadent rapidement et mènent désormais une vie de mercenaires au service « de la veuve et de l’orphelin », combattant les injustices locales.

Distribution

Acteurs principaux

George Peppard  : colonel John « Hannibal » Smith

Dirk Benedict  : lieutenant Peck « Futé » Templeton (VO : « Face ») (à partir de l’épisode 2)

Dwight Schultz  : capitaine Henry « Looping » Murdock (VO : « Howling Mad »)

Mister T.  : sergent Bosco Albert « Barracuda » Baracus (VO : « B. A. »

Melinda Culea  : Amy Amanda « Triple A » Allen (saisons 1 et 2)

Robert Vaughn  : général Hunt Stockwell (saison 5)

Eddie Velez  : Frankie Santana (saison 5)

Tim Dunigan  : lieutenant Templeton « Futé » Peck (VO : « Face ») (épisode pilote uniquement)

 

 

L’Agence tous risques a été créée par les producteurs américains Stephen J. Cannell et Frank Lupo à la demande du président du réseau NBC, Brandon Tartikoff.

Stephen J. Cannell a été renvoyé de chez ABC au début des années 1980, après avoir échoué dans sa tentative de produire une émission à succès pour la chaîne. Cannell est engagé à la NBC et son premier projet était de créer L’Agence tous risques.

Brandon Tartikoff considère l’émission comme un mélange de Les Douze Salopards, Mission Impossible, Les Sept Mercenaires, Mad Max et Capitaine Furillo, avec « Mr. T conduisant l’engin. »

L’Agence tous risques n’était, au départ, pas considérée comme une future série à succès, mais Stephen J. Cannell explique que George Peppard était persuadé qu’elle deviendrait un succès « avant même que l’on allume la caméra »13. L’émission se popularise ; le premier épisode, diffusée juste après le Super Bowl XVII le 30 janvier 1983, atteint 26,4 % de l’audience sur la chaîne, le classant ainsi quatrième sur l’Échelle de Nielsen.

Le titre original de la série vient des « Special Forces » (SF, « forces spéciales »), que les américains surnomment A-Teams et populairement connues sous le surnom des « bérets verts » (green berets), qui sont une des forces spéciales de l’US Army.

Spécialisées dans la guerre non conventionnelle, les actions commandos et la formation de troupes alliées, elles ont, depuis leur création au début des années 1950, été engagées dans la plupart des conflits impliquant les États-Unis.

La série s’inscrit dans un contexte particulier aux États-Unis, qui voit apparaître divers avatars de vétérans de la guerre du Viêt Nam, comme le détective privé Thomas Magnum ou le sergent T.J. Hooker.

 

 

Rapatriés après la fin officielle de la guerre, en 1975, de très nombreux vétérans américains ont éprouvé de grandes difficultés à se réintégrer dans une société qui ne les reconnaissait plus.

D’une part, les traumatismes physiques et psychologiques des soldats les rendaient extrêmement fragiles, d’autre part, à la frustration patriotique de la population s’est ajouté le rejet de soldats dont l’opinion publique découvrit brusquement les techniques de combat.

En effet, si l’Amérique moyenne soutenait la guerre au début des années 1960, dans un contexte de guerre froide, il en allait tout autrement quinze ans plus tard.

Les milliers de morts et de blessés dans le camp américain ne trouvaient plus aucun sens dans l’opinion publique, tandis que de nombreux journalistes révélaient la nature des combats, opposant des soldats lourdement armés à des combattants mêlés à la population.

Des photos d’enfants brûlés au napalm ont tôt fait de retourner le peuple américain contre une guerre jugée mal préparée, idéologiquement discutée et grande consommatrice d’hommes et d’argent public.

Dans ce contexte d’après-guerre, la société américaine rejette les vétérans du Viêt Nam, une attitude illustrée notamment par la chanson Born in the USA de Bruce Springsteen, le film Rambo ou plus tard le film Né un 4 juillet avec Tom Cruise.

L’Agence tous risques en est une autre illustration, puisque des soldats ayant agi sur ordre de la hiérarchie se retrouvent face à la justice de leur pays, pour un délit qu’ils n’ont commis que dans le cadre de leur fonction.

Évadés, ils seront pourchassés pour ce délit, ne parvenant pas à faire reconnaître par le département de la Défense le contexte dans lequel les faits reprochés ont été commis.

Par ailleurs, d’un point de vue plus strictement formel, la série marque une évolution (ou du moins y participe) dans la structure des personnages. Autrefois seul, tel un Colombo ou une Arabesque, le héros se multiplie, ici par quatre, offrant plus de possibilités d’identification au spectateur.

 

Chaque personnage est nettement marqué dans ses singularités, l’ensemble formant une équipe hétérogène mais néanmoins soudée, où tous les grands types de caractères se reconnaîtront.

Cette formule d’écriture des séries coexistera néanmoins avec d’autres personnages isolés, tels Magnum ou MacGyver, mais elle continuera de se développer pour atteindre un casting étendu dans des séries comparable à  Jump Street, Beverly Hills  ou Urgences. Dans ces derniers exemples, il est possible de voir apparaître une nébuleuse de personnages, chacun développant une histoire parallèle ou imbriquée avec celle des autres protagonistes.

De multiples spectateurs peuvent désormais s’identifier à un personnage en particulier, peu importe leur race, sexe, religion ou orientation sexuelle dans certains cas.

Enfin, pour les séries plus récentes, une telle évolution correspond peut-être aussi aux plans de carrière des acteurs, qui profitent des séries pour développer une carrière au cinéma (tels Johnny Depp) ou pas (Jason Priestley).

Dans une telle perspective, les producteurs de la série ne peuvent se permettre d’interrompre une saison à cause du départ du rôle-titre. La multiplication des héros offre une solution à ce problème, puisqu’une série peut se passer d’un personnage dont l’histoire dira qu’il est parti à l’étranger, décédé ou quoi que ce soit qui explique son absence au générique.

 

Saisons une à quatre

 

Les épisodes sont en général construits sur des schémas très semblables. Le début de l’épisode correspond à la prise de contact entre un client qui est terrorisé par une association de malfaiteurs ou un potentat local.

La manière classique de cette rencontre est que le client entre en contact alors qu’Hannibal Smith est déguisé, afin de vérifier que le client n’est pas en réalité à la solde des militaires.

Dans d’autres cas, l’Agence est en train de rouler et tombe sur quelqu’un qui a besoin d’aide. La plupart du temps, les honoraires pour l’intervention de l’Agence ne sont soit pas demandés, soit pas perçus ou sont récupérés d’une autre manière (en prélevant sur l’argent des malfaiteurs par exemple).

Généralement, Looping n’est pas présent dans l’équipe car il est interné dans un hôpital psychiatrique, et l’Agence utilise en général Futé pour aller le récupérer grâce à divers stratagèmes.

Ou alors il s’évade de lui-même pour aller rejoindre l’Agence. Dans beaucoup d’épisodes, il aime avoir un objet ou un animal qui ne le quitte pas jusqu’à la fin, tel qu’un cafard, un homard, une chaussette, avec lequel il agace généralement Barracuda avec ses facéties.

Ensuite, l’Agence qui doit se rendre sur le lieu des crimes et délits des malfaiteurs emprunte parfois l’avion, ce que Barracuda déteste particulièrement auquel cas ils doivent l’endormir.

Une fois sur les lieux, il y a souvent une annonce d’Hannibal aux malfaiteurs indiquant qu’ils doivent désormais compter avec eux. Cela produit en général une bagarre sans armes que l’Agence gagne facilement, tout en laissant curieusement leurs ennemis s’échapper.

Peut-être dans l’espoir que ces derniers, impressionnés par les membres de l’Agence, abandonnent leurs entreprises malhonnêtes et s’en aillent.

Les antagonistes reviennent et au lieu de tuer les membres de l’Agence, les laissent (souvent, sans même les ligoter et/ou les bâillonner) dans une grange, un garage ou un entrepôt, voire une mine.

Privés de leurs armes, ils ont néanmoins à leur disposition du matériel tel que de l’acétylène, de la poudre, des tôles et des tubes d’acier permettant à Barracuda de bricoler des armes ou de refaire fonctionner un engin (voiture, tracteur…) ce qui leur permet de s’échapper, et d’arriver à arrêter les malfaiteurs.

Dans d’autres cas, Looping arrive à prendre le contrôle d’un hélicoptère, souvent sous le nez de son propriétaire, ce qui permet de constituer un appui aérien non négligeable.

L’arrestation finale des méchants se fait parfois par un combat à mains nues, qui oppose toujours les méchants à l’agence en respectant la hiérarchie (Hannibal contre le chef de l’équipe, Barracuda contre le noir ou le plus costaud des méchants), ou alors au terme d’une des innombrables poursuites homériques de la série, qui permettent à chaque fois d’admirer les talents de pilote de Barracuda au volant de sa camionnette ou d’un bolide étrange bricolé par l’agence.

Ils doivent souvent partir rapidement après l’arrestation des méchants pour échapper aux colonels Lynch ou Decker. Dans tous les cas, il n’y a en général, même avec l’utilisation d’armes de guerres mortelles, pas de personnes qui soient tuées, voire sérieusement blessées.

La plupart du temps, les ennemis sont sonnés, ou très légèrement blessés (une douleur à un membre ou à la tête). Il n’y a eu, en tout et pour tout, que deux morts dans toute la série. Cette série est devenue pour cette raison un genre à part entière dans la télévision, puisque c’est la première série violente à avoir été diffusée aux heures de grande écoute aux États-Unis justement en raison de l’absence, ou presque, de morts.

À ce titre, la série apparaît quelquefois peu crédible, notamment dans l’épisode Tirez sur le Cheik, où l’hélicoptère des méchants s’écrase contre une falaise et que leurs occupants en ressortent indemnes.

Cinquième saison

L’avant-dernière saison perdant en popularité[réf. nécessaire], le format de la série a été changé pour la dernière saison (1986-1987).

Après avoir échappé pendant des années aux militaires, l’Agence tous risques est finalement arrêtée. Ils ont le choix entre retourner en prison, être exécutés ou être affectés à une agence gouvernementale dirigée par le général Hunt Stockwell qui réalise des missions secrètes. Ils choisissent de travailler avec Stockwell.

 

Arrêt de la série

Selon le producteur Stephen J. Cannell, la série s’est arrêtée au bout de cinq ans parce qu’elle devenait de plus en plus chère à produire. Qui plus est, les acteurs George Peppard, Dirk Benedict et Mr. T étaient de plus en plus démotivés (ce dernier avait d’ailleurs sa propre série, de 1988 à 1990).

Générique

L’Agence tous risques bénéficie de génériques différents à chaque saison, avec une accroche commune : « Il y a dix ans (en 1972), une unité de commando d’élite stationnée au Viêt Nam fut envoyée en prison par un tribunal militaire, pour un crime qu’ils n’avaient pas commis.

Ces hommes s’évadèrent rapidement de leur prison militaire de haute sécurité, se réfugiant dans les bas-fonds de Los Angeles. Aujourd’hui, encore recherchés par le gouvernement, ils fuient encore et toujours devant leurs poursuivants et survivent comme des mercenaires.

Si vous avez un problème, si vous êtes seul, si personne ne peut vous aider, si vous êtes acculé, si la justice ne peut plus rien pour vous, il vous reste un recours, un seul : l’Agence tous risques. »

Plus tard, au cours de la saison 2, l’accroche fut modifiée : « accusés d’un vol qu’ils n’ont pas commis, n’ayant aucun moyen d’en faire la preuve, ils fuient sans cesse devant leurs poursuivants. Pour subsister, ils emploient leurs compétences. Si la loi ne peut plus rien pour vous, il vous reste un recours, un seul : l’Agence tous risques. »

 

 

GEORGE PEPPARD

 

 

 

SOURCES WIKIPEDIA

TAKE A CHANCE ON ME…MAMMA MIA


Mamma Mia! (promoted as Mamma Mia! The Movie) is a 2008 British-American-Swedish musical romantic comedy film adapted from the 1999 West End/2001 Broadway musical of the same name, based on the songs of successful popgroup ABBA, with additional music composed by ABBA member Benny Andersson.

The film was directed by Phyllida Lloyd and distributed by Universal Pictures in partnership with Tom Hanks and Rita Wilson’s Playtone and Littlestar  and the title originates from ABBA’s 1975 chart-topper “Mamma Mia”.

Meryl Streep heads the cast, playing the role of single mother Donna Sheridan. Pierce Brosnan (Sam Carmichael), Colin Firth (Harry Bright), and Stellan Skarsgård (Bill Anderson) play the three possible fathers to Donna’s daughter, Sophie (Amanda Seyfried).

Mamma Mia! received mixed reviews from critics and earned $609.8 million  on a $52 million budget.

On a Greek island called Kalokairi, bride-to-be Sophie Sheridan posts three wedding invitations (“I Have a Dream”) to different men.

Sophie’s bridesmaids, Ali and Lisa, arrive. Sophie reveals that she found her mother’s diary and has three possible fathers: Irish-American architect Sam Carmichael, Swedish adventurer and writer Bill Anderson, and British banker Harry Bright.

 

As Sophie wants her father to give her away at the altar, she invited them without telling her mother, believing that after she spends time with them she will know who her father is (“Honey, Honey”).

Villa owner Donna Sheridan, Sophie’s mom, is ecstatic to reunite with her former Dynamos bandmates, wisecracking author Rosie Mulligan and wealthy multiple divorcée Tanya Chesham-Leigh, and reveals her bafflement at her daughter’s desire to get married.

Donna shows off the villa to Rosie and Tanya (“Money, Money, Money”). The three men arrive;

Sophie smuggles them to their room and explains that she sent the invitations. She begs them to hide so Donna will have a surprise at the wedding: seeing the old friends of whom she “so often” favourably speaks. They overhear Donna working (humming “Fernando”) and swear not to reveal her secret.

Donna spies them and is dumbfounded to find herself facing former lovers (“Mamma Mia”), and is adamant that they leave.

She confides in Tanya and Rosie (“Chiquitita”) that she is uncertain which of the men is Sophie’s father. Tanya and Rosie rally her spirits by getting Donna to dance with the female staff and islanders (“Dancing Queen”).

Sophie finds the men aboard Bill’s yacht, and they sail around Kalokairi (“Our Last Summer”) and tell stories of Donna as a carefree girl. Sophie plans to tell her fiancé Sky about her ploy, but loses her nerve.

Sky and Sophie sing to each other (“Lay All Your Love on Me”), but Sky is snatched for his bachelor party.

 

At Sophie’s bachelorette party, Donna, Tanya and Rosie perform as Donna and The Dynamos (“Super Trouper”). The festivities are interrupted by the arrival of Sam, Bill and Harry. Sophie decides to talk with each of her prospective dads alone.

While her girlfriends dance with the men (“Gimme! Gimme! Gimme! (A Man After Midnight)”), Sophie learns from Bill that Donna received the money to invest in her villa from his great aunt Sofia.

Sophie guesses she must be Sofia’s namesake and Bill is her father. She asks him to give her away and keep their secret from Donna until the wedding.

Sophie’s happiness is short-lived as Sam and Harry each tell her they must be her dad and will give her away (“Voulez-Vous”). Sophie cannot tell them the truth and, overwhelmed by the consequences of her actions, faints.

In the morning, Rosie and Tanya assure Donna they will take care of the men.

Bill and Harry are about to confide in each other, but are interrupted by Rosie. Donna confronts Sophie, believing Sophie wants the wedding stopped. Sophie says that all she wants is to avoid her mother’s mistakes.

Donna is accosted by Sam, concerned about Sophie getting married so young. Donna confronts him and they realize they still have feelings for each other (“SOS”). Tanya and young Pepper continue their flirtations from the previous night (“Does Your Mother Know”). Sophie confesses to Sky and asks for his help.

He reacts angrily to Sophie’s deception and she turns to her mother for support. As Donna helps her daughter dress for the wedding, their rift is healed and Donna reminisces about Sophie’s childhood and how quickly she has grown (“Slipping Through My Fingers”). Donna admits that her own mother disowned her when she learned that she was pregnant. Sophie asks Donna to give her away.

As the bridal party walks to the chapel, Sam intercepts Donna. She reveals the pain she felt over losing him (“The Winner Takes It All”).

Sophie and Donna walk down the aisle as the band plays “Knowing Me, Knowing You”. Donna tells  Sophie that her father could be any of the three men.

Sam reveals that while he left to get married, he did not go through with it, and returned to find Donna with another man.

 

Harry confesses that Donna was the first and last woman he loved and he has begun a relationship with a waiter from the taverna.

The men agree that they would be happy to be one-third of a father for Sophie. She tells Sky they should postpone their wedding and travel the world as they have wanted. Sam proposes to Donna (“I Do, I Do, I Do, I Do, I Do”).

She accepts and they are married. At the reception, Sam sings to Donna (“When All Is Said and Done”), which prompts Rosie to make a play for Bill (“Take a Chance on Me”). All the couples present proclaim their love (“Mamma Mia” reprise).

Sophie and Sky sail away (“I Have a Dream” reprise).

During the principal credits, Donna, Tanya and Rosie reprise “Dancing Queen”, followed by “Waterloo” with the rest of the cast. Amanda Seyfried sings “Thank You for the Music” over the end credits, followed by an instrumental of “Does Your Mother Know”.

Cast

Meryl Streep as Donna Sheridan, Sophie’s mother, owner of the hotel Villa Donna, wife and one true love of Sam at the end.

Amanda Seyfried as Sophie Sheridan, Donna’s daughter, Sky’s fiancée.

Pierce Brosnan as Sam Carmichael, Sophie’s possible father and an Irish-American architect, husband and one true love of Donna.

Colin Firth as Harry Bright, Sophie’s possible father and a British banker; based on “Our Last Summer”, which he sings at one point.

Stellan Skarsgård as Bill Anderson, Sophie’s possible father, a Swedish sailor and travel writer.

Dominic Cooper as Sky, Sophie’s fiancé, designing a website for the hotel.

Julie Walters as Rosie Mulligan, one of Donna’s former bandmates in Donna and the Dynamos; an unmarried fun-loving author.

Christine Baranski as Tanya Chesham-Leigh, Donna’s other former bandmate; a rich three-time divorcee.

Philip Michael as Pepper, Sky’s best man who likes Tanya. He is also a bartender.

Juan Pablo Di Pace as Petros.

Ashley Lilley as Ali, close friend of Sophie and her bridesmaid.

Rachel McDowall as Lisa, close friend of Sophie and her bridesmaid.

Enzo Squillino as Gregoris, one of Donna Sheridan’s employees.

Niall Buggy as Father Alex, priest who nearly married Sophie and Sky, but ends up marrying Sam and Donna.

Cameo appearances and Uncredited Roles

Benny Andersson   ( FROM ABBA ) as “Dancing Queen” piano player

Björn Ulvaeus  ( FROM ABBA ) as Greek god

Rita Wilson as Greek goddess

 

 

 

Mamma-Mia-The-Movie

 

ABBA MAMMA MIA