JEAN-PAUL BELMONDO


This slideshow requires JavaScript.

TABBOUCH & Cie

Jean-Paul Belmondo, né le 9 avril 1933 à Neuilly-sur-Seine est un acteur français. Il a également été producteur de cinéma et directeur de théùtre.

Alternant dans les premiĂšres annĂ©es de sa carriĂšre les films populaires et d’Art et Essai avant de pencher nettement pour la premiĂšre catĂ©gorie, il est rapidement devenu l’une des plus grandes vedettes du cinĂ©ma français, champion incontestĂ© du box-office au mĂȘme titre que Louis de FunĂšs et Alain Delon Ă  la mĂȘme Ă©poque.

En cinquante ans de carriĂšre, il a attirĂ© dans les salles prĂšs de 130 millions de spectateurs : entre 1969 et 1982, il a jouĂ© Ă  quatre reprises dans le film le plus vu de l’annĂ©e en France (Le Cerveau, Peur sur la ville, L’Animal, L’As des as), Ă©galant le record de Fernandel et n’étant dĂ©passĂ© sur ce point que par Louis de FunĂšs.

belmondo 5 BEBEL

Il a tourné sous la direction de grands


View original post 5,631 more words

JOHN WAYNE La lĂ©gende


RADIO SATELLITE

John WAYNE: ConsidĂ©rĂ© comme l’amĂ©ricain patriote et hĂ©roique, 

 

JOHN WAYNE

john wayne john wayne

Marion Mitchell Morrison, dit John Wayne, nĂ© le 26 mai 1907 à Winterset dans l’Iowa, aux États-Unis, et mort le 11 juin 1979 àLos Angeles, est un acteur, rĂ©alisateur et producteur amĂ©ricain.

S’il a jouĂ© dans des films policiers, des films de guerre et quelques comĂ©dies romantiques, c’est dans ses nombreux westernsque John Wayne s’est rĂ©ellement imposĂ©, sous la direction de deux rĂ©alisateurs particuliĂšrement : John Ford (La ChevauchĂ©e fantastique, Le Massacre de Fort Apache, La Charge hĂ©roĂŻque, Rio Grande, La PrisonniĂšre du dĂ©sert ou encore L’Homme qui tua Liberty Valance) et Howard Hawks (La RiviĂšre rouge, Rio Bravo, El Dorado ou Rio Lobo). Il tourna Ă©galement plusieurs films avec Henry Hathaway dont Cent


View original post 4,990 more words

JEAN ROCHEFORT et LE PETIT PRINCE VERSION “DJEUNS”


Cliquez sur le lien  ( VIEW ORIGINAL POST )  pour voir la vidéo

 

 

 

 

 

TABBOUCH & Cie

L’artiste, l’acteur M Jean Rochefort explique l’histoire du “petit prince” ( d’Antoine de Saint ExupĂ©ry) en quelques minutes en mode language dit de “jeunes”

Sympa..Marrant
MĂȘme si pour notre part, ce n’est pas notre style, pas notre langage 🙂

En tout cas, Bravo M Rochefort
 Grand talent connu et reconnu.

View original post

ALDO MACCIONE… BIRTHDAY 27 NOV


HAPPY BIRTHDAY ALDO MACCIONE

Aldo Maccione est un acteur et chanteur italien né le 27 novembre 1935 à Turin (Italie).

 

 

Acteur de comĂ©die, il a tournĂ© dans son pays d’origine, mais c’est en France qu’il est devenu une vedette et oĂč il a fait l’essentiel de sa carriĂšre dans les annĂ©es 1970 et les annĂ©es 1980.

 

AprĂšs avoir gagnĂ© un radio-crochet dans les annĂ©es 60, Aldo Maccione est engagĂ© par un thĂ©Ăątre turinois oĂč il se fait remarquer en imitant les stars de l’Ă©poque comme Jerry Lewis et Clark Gable. Venu travailler Ă  Paris, il fait les entractes de l’Olympia avec son groupe italien, le quatuor « Les Brutos ». Ils se produisent aux quatre coins de la planĂšte.

ALDO3

 

Entre quelques scopitones (ancĂȘtres des clips) dont un tournĂ© par son futur rĂ©alisateur, Claude Lelouch, et quelques Ă©missions tĂ©lĂ© de variĂ©tĂ©, il crĂ©e un nouveau groupe parodique, « Les Tontos », qui se produit six ans d’affilĂ©e Ă  l’Emporium de Barcelone. C’est en accompagnant Sacha Distel Ă  Londres et Ă  l’Olympia qu’il crĂ©e et popularise sa marque de fabrique : « Aldo la classe »

ALDO4

 

En 1970, Claude Lelouch, amusĂ© par sa dĂ©marche cambrĂ©e « empruntĂ©e » Ă  Alberto Sordi, lui donne son premier rĂŽle au cinĂ©ma dans Le Voyou. En 1972, il retrouve Claude Lelouch pour L’aventure c’est l’aventure oĂč, aux cĂŽtĂ©s de vedettes comme Lino Ventura, Charles Denner et Jacques Brel, il fait une cĂ©lĂšbre dĂ©monstration de groupe de sa dĂ©marche.

ALDO MACCINE12

 

Dans les annĂ©es 1970, les rĂŽles comiques se succĂšdent. Il apparaĂźt dans le premier volet de la SeptiĂšme Compagnie en 1973 (Henri Guybet reprendra son rĂŽle dans les deux Ă©pisodes suivants), mais aussi aux cĂŽtĂ©s de Pierre Richard (Je suis timide mais je me soigne, C’est pas moi, c’est lui) ou Jean-Paul Belmondo (L’Animal).

ALDO MACCIONE 7

 

Les annĂ©es 1980 s’avĂšrent glorieuses et il est une vedette qui permet Ă  des comĂ©dies de se monter sur son seul nom. Il abandonne son personnage d’« Aldo la classe » Ă  la fin des annĂ©es 1980 et a du mal Ă  donner un nouveau souffle Ă  sa carriĂšre, faisant nĂ©anmoins quelques apparitions dans des films ou tĂ©lĂ©films.

ALDO

 

En 2005, il apparaĂźt dans le film français Travaux, on sait quand ça commence… aux cĂŽtĂ©s de Carole Bouquet et Jean-Pierre Castaldi, dans le rĂŽle d’un carreleur un peu trop imbu de sa personne.

This slideshow requires JavaScript.

 

Il vit désormais à Saint-Paul-de-Vence dans les Alpes-Maritimes.

 

À partir du 29 janvier 2010, il participe Ă  la troisiĂšme saison de La Ferme CĂ©lĂ©britĂ©s en Afrique qu’il quitte le 5 fĂ©vrier 2010, pour cause de problĂšmes de santĂ©.

 

Le 5 juin 2015, le journaliste et rĂ©alisateur Gilles Botineau publie aux Éditions Christian Navarro une biographie entiĂšrement consacrĂ©e au comĂ©dien. L’ouvrage, titrĂ©Aldo Maccione, la classe , est prĂ©facĂ© par Claude Lelouch.

 

Sources Wikipedia