PEGGY LIPTON


Peggy Lipton, née le 30 août 1946 à New York et morte le 11 mai 2019 à Los Angeles, est  une actrice et ancienne mannequin.

Elle est devenue célèbre grâce à son rôle le plus connu, celle d’une jeune fleuriste nommée Julie Barnes, dans la série télévisée de contre-culture ABC La Nouvelle Équipe (1968-1973) pour lequel elle remporte le Golden Globe de la meilleure actrice dans une série télévisée dramatique en 1970. 

Sa carrière de près de cinquante ans, à la télévision, au cinéma et sur scène, a inclus des apparitions dans diverses autres séries télévisées, notamment dans le rôle de Norma Jennings dans Twin Peaks de David Lynch. Sa carrière de près de cinquante ans, à la télévision, au cinéma et sur scène, a inclus des apparitions dans diverses autres séries télévisées, notamment dans le rôle de Norma Jennings dans Twin Peaks de David Lynch.

Lipton a épousé le musicien et producteur Quincy Jones et est mère de leurs deux filles, Rashida Jones et Kidada Jones, devenues également actrices.

Née à New York le 30 août 1946, Peggy Lipton est élevée dans une famille juive de la classe moyenne. Son père Harold Lipton (1911-1999), est juriste d’entreprise, et sa mère Rita Benson (1912-1986), artiste.

 Ses grands-parents paternels étaient des Juifs de Russie, et sa mère est née à Dublin en Irlande, de parents juifs émigrés d’Europe de l’Est

Peggy Lipton grandit à Long Island avec ses frères, Robert, qui deviendra acteur, et Kenneth. Elle fréquente le lycée Lawrence et l’école professionnelle des enfants. Abusée sexuellement par un oncle, Peggy Lipton devient une enfant nerveuse et solitaire. Des accès de bégaiement l’empêchent parfois de dire son propre nom. 

En 1964, la famille déménage à Los Angeles ; Peggy devient, à ses dires, une « Hippie Topanga Canyon », explorant méditation et yoga, et subsistant de gâteaux de riz et de fromage cottage

Le père de Peggy Lipton a organisé ses premiers travaux de modélisation à New York, tandis que sa mère l’encourageait à prendre des cours de théâtre. 

À 15 ans, Lipton est devenue un mannequin de l’Agence Ford et de là s’ensuivit le succès de sa carrière. Après qu’elle et sa famille ont déménagé à Los Angeles en 1964, Lipton a signé un contrat avec Universal Pictures. 

Elle fait ses débuts à la télévision à l’âge de 19 ans dans la sitcom NBC John Forsythe Show (1965). 

Entre 1965 et 1968, elle est apparue dans les épisodes de la série suivante : Ensorcelé, Le Virginien, ( the virginian ) Les Envahisseurs, La Route de l’Ouest, Le F. B. I., de Walt Disney, Willie et le Yankee, L’Heure  d’Alfred Hitchcock, et M. Novack.

Elle est devenue célèbre avec La Nouvelle Équipe. Apparaissant perdue et vulnérable, comme l’a écrit David Hutchings, son interprétation de Julie Barnes en « canari à l’aile cassée » lui a valu quatre nominations aux Emmy Awards et quatre nominations aux Golden Globes.

 

THE MOD SQUAD

En 1971, elle a remporté un Golden Globe de la meilleure actrice dans une série télévisée dramatique. Mince avec de longs cheveux blonds, habillée en mini-jupes, ou en pantalons pattes d’éléphant, son personnage de Julie Barnes devint une icône de la mode hippie de son temps.

 Au cours de la fin des années 1960 et au début des années 1970, Peggy Lipton s’est liée à une série d’hommes alcooliques, violents, et/ou mariés. 

Elle a également eu une relation avec le Beatle Paul Mc Cartney de 1965 à 1968. 

Lorsque Paul venait aux États-Unis, il passait beaucoup de temps avec Peggy, très amoureuse.

 Malheureusement pour elle, Paul McCartney était un peu tel un marin, une fille dans chaque port. 

En 1968, Paul venu à Miami contacte Linda Eastman afin qu’ils passent la soirée ensemble. Peggy, au courant de la présence de Paul aux États-Unis, accourt à l’hôtel où il est descendu, mais se voit éconduire par Barry Miles comme une vulgaire groupie, elle ne reverra Paul. 

Elle apprendra son mariage avec Linda en 1969, en restera inconsolable au point de consommer de la drogue. Peggy Lipton a évoqué cette période dans sa biographie Respirer (2005), co-écrit par David et Coco Dalton.

Peggy Lipton épouse le musicien et producteur Quincy Jones en 1974 et fait une pause dans le cinéma pour se consacrer à sa famille (avec une exception notable de figurante dans le film Le Retour de la Mod Squad en 1979), à leurs deux filles, Rashida et Kidada Jones. Lipton et Jones se séparent en 1986, et divorcent en 1990. 

En 2004, elle révèle son le cancer du côlon et son traitement. A partir de 2003, Jack Chartier, à l’époque chef d’état-major de Alan Hevesi, puis contrôleur de l’État à New York, verse une somme de 90 000 $ à Lipton pour l’aider à payer ses loyers et factures d’hôpitaux. Il a également investi 44 000 $ supplémentaires en fonds de caisse de retraite pour une entreprise dans laquelle une des filles de Lipton est impliquée

Peggy Lipton for the television series, ‘The Mod Squad,’ c. 1968. (Photo by ABC/Hulton Archive/ Getty Images)

Casque audio ( Bluetooth )


Dans cet article, nous allons aborder un sujet concernant les casques en essayant de les comparer selon les utilisations et besoins. En effet, nous savons que notre écoute de radio, de podcasts, de playlists est pratiquée soit par les écouteurs: Ce qu’on appelle usuellement “les oreilletes / earphones” soit par des casques audio. A pied … Continue reading

Comment écouter de la belle musique en 2016


WEBRADIO RADIOSATELLITE

WEBRADIO RADIOSATELLITE

Il fut une époque où les gens achetaient des albums…
Avant le CD, c’était les disques Vinyls dits “Long Play / LP ” ou 33 tous

Donc arriva l’époque où Polygram (Contraction de Phonogram et Polydor )( 2 marques d’éditions musicales de la maison mère PHILIPS) lança le CD ( vers 1980 )

Polygram étant le mariage des allemands ( Polydor ) et Phonogram (Pays bas)
Les japonais n’étaient pas en reste…A partir de leur île, ils ont lancé auss des tests via SONY MUSIC ( EX CBS Music ) rachetée aux USA

Donc acheter des albums en CD étaient “encore à la mode” même si d’aucuns préféraient le LP : Le plaisir d’avoir une couverture / pochette d’album ( belle photo ); les photographes et artistes pouvaient exprimer leurs désirs via de grandes belles images.. Chose que le CD a relegué au 2e plan… La couverture étant “trop petite pour être appréciée artistiquement”

 

This slideshow requires JavaScript.

Par la suite, ce fut progressivement, l’explosion du dématérialisé : Le MP3

Nous passâmes de l’achat de l’album entier… Souvent pour 12 titres, seuls 4 ou 5 maxi nous interessaient…Les autres, c’était Kif kif… Juste parce qu’on aimait l’artiste qu’on achetait l’album

Donc, nous disions : Passage de l’album entier vers l’achat du/ des titres que nous voulions… Super… On disait.. c vrai… quelle économie d’argent !!

Ce qui était vrai. Oui.

Le petit bémol, que nous pouvons soulever…Nous,   producteurs de radios, les professionnels de la musique,  du moins, dans le domaine de la diffusion: Concernant cette méthode : Vis à vis des amateurs, des acheteurs de musique, des auditeurs lambda… Cette méthode a fait en sorte que les gens aient perdu une certaine culture musicale quant à l’artiste…. Ils connaissaient super bien le titre acheté et que “la radio ” leur a fait découvrir….Mais rien…aucune connaissance des autres titres du même chanteur… Rien.. Nada…Que dalle…

Du coup… Bien que le rôle des radios fut primordial, les années 50 60 70 80 et 90…. Ce rôle fut encore plus vital…Le citoyen auditeur ne pouvait découvrir les titres QUE si la radio passe CE titre…

A moins d’acheter tout l’album de l’artiste..Mais..Vous nous direz “Pourquoi acheter l’album entier? Si nous sommes interessés par 1 ou 2 titres”.. VRAI

Notre réponse: Comment sauriez-vous, si ces autres titres…Vous les aimerez? ou non? Si la / les radios ne vous permettent pas l’écoute et l’habitude…

Il faut préciser ici : Qu’écouter un extrait de titre est possible évidemment sur les plateformes de ventes.. Mais par expérience, lorsque l’acheteur de musique “passe à l’action” c’est après avoir écouté ce titre …4… 5 ou 10 fois …Le temps de bien assimiler ce nouveau titre découvert…Le temps aussi qu’il entende son entourage, les médias…en parler.. Donc c’est un tout…

Rares sont les achats qui se font suite à une seule écoute d’extrait ou sur coup de tête.

Du coup… L’explosion du numérique a engendré aussi l’explosion des RADIOS NUMERIQUES dont nous en faisons partie au sein de RADIO SATELLITE2

cropped-logo-rs2-257-x-157-with-website.jpg

Notre différence? Nos atouts? C’est tout BENEF pour vous, chers lecteurs / auditeurs de musique

1) Nous n’avons pas de limite Géographique: Contrairement aux ancêtres de la radio FM : Nous diffusons de la musique sur toute la planète… Sans aucune limite…Là où internet existe..Nous existons. D’ailleurs, même les radios FM ont crée par la suite,  leurs webradios aussi.

Donc pas d’antennes… Pas de contraintes musicales…

Résultat ? Nos musiques ( du moins au sein de RADIO SATELLITE2 ) : chansons francophones ( Belges, acadiennes,Suisses…) Américaines, Russes, turques…

Toutes les BELLES musiques sont diffusables pour nous. Peu importe la langue: Une belle orchestration, un super arrangement musical, une belle musique mélodieuse? On achète.. On diffuse.

2) Autre avantage? Notre INDEPENDANCE: Nous ne sommes PAS des radios commerciales. Donc pas d’actionnaires, pas de compte à rendre à des actionnaires, pas de publicités, pas de jeux SMS où la question est souvent simpliste…Donc réponse aussi facile…Le but étant juste de faire payer l’auditeur X euros via des SMS

Donc pas de tout ceci chez les webradios en général.

La radio étant une passion. Etant professionnels du monde de la radio certes, cependant, nos activités professionnelles ( pour vivre ) sont ailleurs.

La radio que nous vous proposons sert à offrir aux auditeurs un choix riche, haut en couleurs, sans frontières géographiques et sans langue unique ( Nos animations sont faites en Anglais et en Français )

Reste LA question que de nombreuses personnes pose : Comment vous écouter? 🙂

Facile: Si vous êtes dans votre bureau: face à l’ordi: Notre site:
http://radiosatellite.co

En cliquant sur le logo bleu , en haut , à droite…Vous êtes redirigés sur une autre site . Là, cliquez sur le lecteur et voilà la musique. RIEN A INSTALLER

Si vous êtes comme nous? Mobiles… Ne voulant pas être face à un ordi ( souvent en voiture…à pied… A la montagne.. Dans votre salle de gym/sport…Au lit, faisant une sieste ou juste allongé… En train de faire du rangement..)

Nous vous conseillons vivement d’installer sur votre téléphone (APPLE donc IPHONE ou IPAD ) ANDROID ( Samsung et bien d’autres marques) … BLACKBERRY si c’est la marque de votre smartphone/ mobile..

Installez GRATUITEMENT l’application à partir des APPLE STORE / GOOGLE STORE ou GOOGLE PLAY )

Comme vous avez déjà , sans doute, installé d’autres applications sur votre téléphone… Soit par la méthode de “recherche” ( search) donc saisir
RADIO SATELLITE2 ( le 2 collé )

Soit en cliquant sur ces liens ( via votre mobile…Par votre ordi, cela ne servira qu’à ouvrir le site mais en cliquant dessus via votre connection mobile, vous pourrez installer l’appli selon votre marque utilisée)

 

Si vous possédez un IPHONE / IPAD :
https://itunes.apple.com/us/app/radio-satellite2/id975597379?mt=8

Si vous possédez un ANDROID ( SAMSUNG et certaines autres marques): Voir le store: ce doit être GOOGLE
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.nobexinc.wls_80172696.rc

Si vous possédez un BLACKBERRY
https://appworld.blackberry.com/webstore/content/59955997/?countrycode=FR&lang=en

Donc facile.. Simple de nous écouter en final…

N’hésitez pas surtout que grâce à Radio Satellite2, vous pourrez découvrir des horizons que les radios traditionnelles ne vous permettent pas.

En espérant vous retrouver parmi nos fidèles auditeurs (déjà plus de 300 000 fidèles auditeurs de par le monde, sans compter ceux qui nous écoutent de temps en temps… )

RS2 covering ALL countries… Covering YOUR country


Wherever you are… What ever is YOUR country, your city on this planet named ” earth”

You can listen FOR FREE to RS2  on #RadioWays   on this website ( click on the logo )

On our APPS ( #APPLE  #ANDROID  and #BLACKBERRY ) on #ITUNES  on #TUNEin etc…

 

 

#Mostlyfolk
#JasonCurtman

 

 

 

 

 

 

KELLY CLARKSON AGAIN ON RS2


Let’s enjoy again before the end of 2015, this christmas recital and show

Kelly Clarkson , Trisha Yearwood and Reba Mc Entire.

 

 

kelly clarkson trisha yearwood reba mcentire

Kelly Clarkson Trisha Yearwood and Reba Mc Entire

 

UNE MAISON BLEUE…SAN FRANCISCO


“Souvenirs…  paroles d’une chanson ” San Francisco” de  MAXIME LEFORESTIER”

Nous avons fredonné, chanté, entendu cette chanson interprétée par Maxime Leforestier..”C’est une maison bleue adossée à la colline”…

Eh bien..Cette maison existe… Nous ( L’équipe de nos 2 webradios:

maison bleue à san francisco

C’est une maison bleue adossée à la colline ( paroles du titre SAN FRANCISCO )

 

 
“Radio Satellite2”  et “RadioSatellite”) remercions les administrateurs et propriétaires du blog partonsenvoyage.com

Sur INSTAGRAM: vous pouvez découvrir de belle photos et images
instagram.com/partonsenvoyage

 

 

CREDIT PHOTO:  “partonsenvoyage” blog & instagram page