PEGGY LIPTON


Peggy Lipton, née le 30 août 1946 à New York et morte le 11 mai 2019 à Los Angeles, est  une actrice et ancienne mannequin.

Elle est devenue célèbre grâce à son rôle le plus connu, celle d’une jeune fleuriste nommée Julie Barnes, dans la série télévisée de contre-culture ABC La Nouvelle Équipe (1968-1973) pour lequel elle remporte le Golden Globe de la meilleure actrice dans une série télévisée dramatique en 1970. 

Sa carrière de près de cinquante ans, à la télévision, au cinéma et sur scène, a inclus des apparitions dans diverses autres séries télévisées, notamment dans le rôle de Norma Jennings dans Twin Peaks de David Lynch. Sa carrière de près de cinquante ans, à la télévision, au cinéma et sur scène, a inclus des apparitions dans diverses autres séries télévisées, notamment dans le rôle de Norma Jennings dans Twin Peaks de David Lynch.

Lipton a épousé le musicien et producteur Quincy Jones et est mère de leurs deux filles, Rashida Jones et Kidada Jones, devenues également actrices.

Née à New York le 30 août 1946, Peggy Lipton est élevée dans une famille juive de la classe moyenne. Son père Harold Lipton (1911-1999), est juriste d’entreprise, et sa mère Rita Benson (1912-1986), artiste.

 Ses grands-parents paternels étaient des Juifs de Russie, et sa mère est née à Dublin en Irlande, de parents juifs émigrés d’Europe de l’Est

Peggy Lipton grandit à Long Island avec ses frères, Robert, qui deviendra acteur, et Kenneth. Elle fréquente le lycée Lawrence et l’école professionnelle des enfants. Abusée sexuellement par un oncle, Peggy Lipton devient une enfant nerveuse et solitaire. Des accès de bégaiement l’empêchent parfois de dire son propre nom. 

En 1964, la famille déménage à Los Angeles ; Peggy devient, à ses dires, une « Hippie Topanga Canyon », explorant méditation et yoga, et subsistant de gâteaux de riz et de fromage cottage

Le père de Peggy Lipton a organisé ses premiers travaux de modélisation à New York, tandis que sa mère l’encourageait à prendre des cours de théâtre. 

À 15 ans, Lipton est devenue un mannequin de l’Agence Ford et de là s’ensuivit le succès de sa carrière. Après qu’elle et sa famille ont déménagé à Los Angeles en 1964, Lipton a signé un contrat avec Universal Pictures. 

Elle fait ses débuts à la télévision à l’âge de 19 ans dans la sitcom NBC John Forsythe Show (1965). 

Entre 1965 et 1968, elle est apparue dans les épisodes de la série suivante : Ensorcelé, Le Virginien, ( the virginian ) Les Envahisseurs, La Route de l’Ouest, Le F. B. I., de Walt Disney, Willie et le Yankee, L’Heure  d’Alfred Hitchcock, et M. Novack.

Elle est devenue célèbre avec La Nouvelle Équipe. Apparaissant perdue et vulnérable, comme l’a écrit David Hutchings, son interprétation de Julie Barnes en « canari à l’aile cassée » lui a valu quatre nominations aux Emmy Awards et quatre nominations aux Golden Globes.

 

THE MOD SQUAD

En 1971, elle a remporté un Golden Globe de la meilleure actrice dans une série télévisée dramatique. Mince avec de longs cheveux blonds, habillée en mini-jupes, ou en pantalons pattes d’éléphant, son personnage de Julie Barnes devint une icône de la mode hippie de son temps.

 Au cours de la fin des années 1960 et au début des années 1970, Peggy Lipton s’est liée à une série d’hommes alcooliques, violents, et/ou mariés. 

Elle a également eu une relation avec le Beatle Paul Mc Cartney de 1965 à 1968. 

Lorsque Paul venait aux États-Unis, il passait beaucoup de temps avec Peggy, très amoureuse.

 Malheureusement pour elle, Paul McCartney était un peu tel un marin, une fille dans chaque port. 

En 1968, Paul venu à Miami contacte Linda Eastman afin qu’ils passent la soirée ensemble. Peggy, au courant de la présence de Paul aux États-Unis, accourt à l’hôtel où il est descendu, mais se voit éconduire par Barry Miles comme une vulgaire groupie, elle ne reverra Paul. 

Elle apprendra son mariage avec Linda en 1969, en restera inconsolable au point de consommer de la drogue. Peggy Lipton a évoqué cette période dans sa biographie Respirer (2005), co-écrit par David et Coco Dalton.

Peggy Lipton épouse le musicien et producteur Quincy Jones en 1974 et fait une pause dans le cinéma pour se consacrer à sa famille (avec une exception notable de figurante dans le film Le Retour de la Mod Squad en 1979), à leurs deux filles, Rashida et Kidada Jones. Lipton et Jones se séparent en 1986, et divorcent en 1990. 

En 2004, elle révèle son le cancer du côlon et son traitement. A partir de 2003, Jack Chartier, à l’époque chef d’état-major de Alan Hevesi, puis contrôleur de l’État à New York, verse une somme de 90 000 $ à Lipton pour l’aider à payer ses loyers et factures d’hôpitaux. Il a également investi 44 000 $ supplémentaires en fonds de caisse de retraite pour une entreprise dans laquelle une des filles de Lipton est impliquée

Peggy Lipton for the television series, ‘The Mod Squad,’ c. 1968. (Photo by ABC/Hulton Archive/ Getty Images)

BERNARD TAPIE


Bernard Tapie, né le 26 janvier 1943 dans le 20e arrondissement de Paris et mort le 3 octobre 2021 dans le 7e arrondissement de Paris, est un homme d’affaires et homme politique français. Il est dirigeant d’un groupe d’entreprises, notamment propriétaire d’Adidas et de l’Olympique de Marseille, gérant du Groupe Bernard Tapie et propriétaire du Groupe La Provence, qui édite le journal du même nom, ainsi que Corse-Matin. Dans les années 1990, engagé en politique en tant … Continue reading